En zone euro, la croissance au 4e trimestre 2017 est confirmée à +0,6 % (après +0,7 % au 3e trimestre) et l’indice PMI service demeure à haut niveau, malgré un fléchissement marqué en février (56,2 après 58,0 en janvier). L’indice PMI service recule en Allemagne (55,3 après 57,3) et en Italie (55,0 après 57,7) mais il progresse en Espagne (57,3 après 56,9). En Allemagne, en janvier, l’indice de production industrielle (IPI) recule légèrement (−0,1 % après −0,5 % en décembre) et les commandes à l’industrie se replient (−3,9 % après +3,0 %). L’IPI recule plus fortement en Espagne en janvier (−2,6 % après +1,1 %).Au Royaume-Uni, les indicateurs conjoncturels s’améliorent : l’IPI rebondit en janvier (+1,3 % après −1,3 %) et l’indice PMI service augmente en février (54,5 après 53,0). En revanche, la balance commerciale se détériore en janvier (−3,1 Md£ après −2,5 Md£). Aux États-Unis, le chômage reste stable à 4,1 % en février. Par ailleurs, l’ISM non-manufacturier recule (59,5 après 59

En zone euro, la croissance au 4e trimestre 2017 est confirmée à +0,6 % (après +0,7 % au 3e trimestre) et l’indice PMI service demeure à haut niveau, malgré un fléchissement marqué en février (56,2 après 58,0 en janvier). L’indice PMI service recule en Allemagne (55,3 après 57,3) et en Italie (55,0 après 57,7) mais il progresse en Espagne (57,3 après 56,9). En Allemagne, en janvier, l’indice de production industrielle (IPI) recule légèrement (−0,1 % après −0,5 % en décembre) et les commandes à l’industrie se replient (−3,9 % après +3,0 %). L’IPI recule plus fortement en Espagne en janvier (−2,6 % après +1,1 %).

Au Royaume-Uni, les indicateurs conjoncturels s’améliorent : l’IPI rebondit en janvier (+1,3 % après −1,3 %) et l’indice PMI service augmente en février (54,5 après 53,0). En revanche, la balance commerciale se détériore en janvier (−3,1 Md£ après −2,5 Md£). Aux États-Unis, le chômage reste stable à 4,1 % en février. Par ailleurs, l’ISM non-manufacturier recule (59,5 après 59,9) et le déficit commercial se creuse (−56,6 Md$ après −53,1 Md$). Au Japon, la croissance au 4e trimestre 2017 est révisée à la hausse à l’issue de la 2e estimation des comptes : elle s’établit désormais à +0,4 % contre +0,1 % selon la 1ère estimation (après +0,6 % au 3e trimestre).

graph

 tab