La Slovaquie continue à enregistrer des flux d’IDE négatifs entraînant une diminution graduelle de la part du stock des investissements étrangers dans l’économie nationale. Les Pays-Bas demeurent de loin le premier investisseur mais la Tchéquie, le Luxembourg et la Corée progressent au détriment de l’Allemagne, de l’Italie et de la France qui n’est désormais que treizième investisseur. Soucieux de la dégradation de la perception de l’environnement des affaires, le ministère de l’Economie a créé un groupe de travail dédié. En outre, des changements importants de la législation relative à l’aide à l’investissement sont attendus en 2018.Stock d'IDE entrant en Slovaquie (M €)Source : Banque centrale

La Slovaquie continue à enregistrer des flux d’IDE négatifs entraînant une diminution graduelle de la part du stock des investissements étrangers dans l’économie nationale. Les Pays-Bas demeurent de loin le premier investisseur mais la Tchéquie, le Luxembourg et la Corée progressent au détriment de l’Allemagne, de l’Italie et de la France qui n’est désormais que treizième investisseur. Soucieux de la dégradation de la perception de l’environnement des affaires, le ministère de l’Economie a créé un groupe de travail dédié. En outre, des changements importants de la législation relative à l’aide à l’investissement sont attendus en 2018.

Stock d'IDE entrant en Slovaquie (M €)

Stock d'IDE entrant en Slovaquie

Source : Banque centrale