Résumé : En 2018, la Suisse reste le 9ème partenaire commercial de la France (et le 3ème hors UE). Les échanges commerciaux de la France vis-à-vis de la Suisse sont excédentaires (+1,3 Md EUR en 2018). Ces échanges bilatéraux sont denses dans trois grands secteurs (pharmacie, horlogerie, bijouterie-joaillerie), deux autres grands postes d’exportation de la France vers la Suisse étant liés à son positionnement dans le secteur des transports (aéronefs et engins spatiaux et véhicules automobiles).

1. La Suisse est le 9ème client et le 9ème fournisseur de la France

Graphique 1 : Evolution des exportations et des importations françaises vers et de la Suisse (Mds EUR)

X&M FR CH

Commentaire : Depuis 2010, les exportations françaises de marchandises vers la Suisse croissent de manière très dynamique, et ont atteint un record en 2018 (16 Mds EUR). En 2018, la tendance demeure à la hausse (+1,8% en euros), malgré le contrecoup de la livraison en 2017 d’un navire de croisière d’une valeur de 0,7 Md EUR.

Les importations de la France depuis la Suisse restent dominées par deux grands postes : pharmacie (2,6 Mds EUR) et horlogerie (1,9 Md EUR). A relever, le niveau de nos importations de café et thé transformés (1,2 Md EUR).

2. Les échanges de marchandises de la France vis-à-vis de la Suisse sont excédentaires

Graphique 2 : Evolution de la balance commerciale bilatérale (Mds EUR)

BAL COM FR CH

Commentaire : Comme en 2016 et en 2017, l’excédent commercial bilatéral s’établit au-delà du milliard d’euro (1,3 Md). La branche des transports, dans laquelle la France est bien positionnée, est particulièrement importante pour les exportations de marchandises françaises vers la Suisse (véhicules automobiles, aéronefs et engins spatiaux et, selon les années, navires et structures flottantes).

 3. Les parts de marché françaises à l’importation en Suisse sont relativement stables (7,2 % en 2018)

Graphique 3: Part de marché de la France en Suisse

PDM FR CH

            Source : douanes suisses : le commerce d’or explique la fluctuation de la part de marché du Royaume-Uni

Commentaire : En dépit de la concurrence accrue de la Chine (relativement contenue en Suisse), la France a réussi à maintenir ses parts de marché depuis 2013.

4. Des exportations à haute valeur ajoutée reflétant l’intensité des échanges intra-branches

Tableau : Composition sectorielle des exportations françaises vers la Suisse (par ordre décroissant)

X FR SEC

Commentaire : Les échanges intra-branches avec la Suisse sont particulièrement importants ; parmi les 5 premiers postes d’exportations françaises vers la Suisse, trois font également partie des 5 premiers postes d’importations françaises en provenance de Suisse :

  • Bijouterie et joaillerie : 2,7 Mds EUR d’exportations en 2018, sachant que nos importations de cette catégorie de produits en provenance de Suisse croissent rapidement et se sont établies à 1,1 Md EUR ;
  • Préparations pharmaceutiques : 1,4 Md EUR d’exportations et 2,6 Mds EUR d’importations ;
  • Horlogerie : 0,5 Md EUR d’exportations servant notamment d’intrants à la filière horlogère suisse, qui a exporté 1,9 Md EUR d’articles vers la France, ce qui atteste de l’intégration de cette chaîne de valeur.