Rédigé par : Pôle macroéconomique SER SingapourContributions : SE de Bangkok, SE d’Hanoï, SE de Jakarta, SE de Kuala Lumpur, SE de Manille, SE de Rangoun, SE de Phnom Penh et Antenne de VientianeBrèves de l’ASEAN semaine 05 (2018)Faits saillants ► Le Vietnam annonce la privatisation additionnelle d’une dizaine de sociétés d’Etat  ► La Malaisie rejoint la Convention multilatérale de l’OCDE sur l’érosion de la base fiscale (BEPS)  ►  L’OMC confirme sa décision demandant à l’UE de retirer ses tarifs anti-dumping sur les importations de biodiesels d’Indonésie PaysIndicateurPériodeValeur/variation/PériodeprécédenteCommentairesPhilippinesPMIJanvier51,7↓ -4,5% L’indice avancé d’activité PMI signale toujours une expansion de l’activité mais enregistre une baisse de 4,5% en janvier 2018. Cette baisse peut s’expliquer par l’entrée en vigueur, au 1er janvier, de l’augmentation des taxes qui touchent les carburants, l’automobile, les boissons sucrées, le charbon et certains minerais.

banner

Rédigé par : Pôle macroéconomique SER Singapour
Contributions : SE de Bangkok, SE d’Hanoï, SE de Jakarta, SE de Kuala Lumpur, SE de Manille, SE de Rangoun, SE de Phnom Penh et Antenne de Vientiane

Brèves de l’ASEAN semaine 05 (2018)

Faits saillants

 ► Le Vietnam annonce la privatisation additionnelle d’une dizaine de sociétés d’Etat
 ► La Malaisie rejoint la Convention multilatérale de l’OCDE sur l’érosion de la base fiscale (BEPS)
 ►  L’OMC confirme sa décision demandant à l’UE de retirer ses tarifs anti-dumping sur les importations de biodiesels d’Indonésie
Pays
Indicateur
Période
Valeur/
variation
/Période
précédente
Commentaires
Philippines PMI Janvier

51,7


-4,5%

L’indice avancé d’activité PMI signale toujours une expansion de l’activité mais enregistre une baisse de 4,5% en janvier 2018. Cette baisse peut s’expliquer par l’entrée en vigueur, au 1er janvier, de l’augmentation des taxes qui touchent les carburants, l’automobile, les boissons sucrées, le charbon et certains minerais.

Région

  • D’après le classement mondial du World Justice Project, les pays de l’ASEAN se positionnent relativement moins bien sur l’indice  « Etat de droit » pour l’année 2017-18. L’indicateur regroupe 8 sous-indicateurs principaux autour du respect des institutions, du droit et de la sécurité juridique et classe 113 pays autour d’une notation entre 0 et 1.

 

Singapour

Malaisie

Indonésie

Thaïlande

Vietnam

Philippines

Birmanie

Cambodge

Score

0,80

0,54

0,52

0,50

0,50

0,47

0,42

0,32

Position (/113)

13

53

63

71

74

88

100

112

Changement

-3

+3

-2

-7

-7

-18

-2

-

*Les notations vont de 0 à 1, avec 1 indiquant un score élevé et 0 faible.

 Vietnam

  • Le Ministère du Commerce et de l’Industrie a annoncé la vente des participations de l’Etat dans une dizaine d’entreprises, parmi lesquelles : Petrolimex (24,86%) ; Electricity Construction Corporation (46,75%) ; Machines and Industrial Equipement Corporation (63,54%) ; Vinatex (53,48%) ou encore Vietnam Steel Corporation (57,92%). D’importantes prises de participation privées ont d’ores et déjà eu lieu dans le secteur de l’énergie : 20% de PV Power et de PV Oil ont été vendues pour des montants respectifs de 308 M USD et 185 M USD. L’Etat prévoit de céder prochainement ces nouvelles participations à des investisseurs locaux et étrangers.

 Malaisie

  • La Malaisie a signé la Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conventions fiscales pour prévenir l'érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices (BEPS) de l’OCDE. Cette Convention vise à actualiser le réseau existant de conventions fiscales bilatérales et restreint les possibilités d’évasion fiscale de la part des entreprises multinationales. A l’occasion de cette signature, le ministre des Finances a indiqué que la Malaisie prévoyait de mettre en œuvre l’échange automatique d’information (AEOI) à partir de septembre 2018. Le pays rejoint ainsi 77 autres pays signataires de la convention dont font partie la Chine, l’Indonésie et Singapour.

  • En 2017, Air Asia Consolidated (Malaisie, Indonésie et Philippines) a transporté 39 M de passagers, soit une progression de 11% sur l’année pour un taux de remplissage de 88% (1% de plus qu’en 2016 alors que la capacité a progressé de 10%). A la fin de l’année la compagnie disposait de 116 appareils, dont 84 en Malaisie, 15 en Indonésie et 17 aux Philippines. De leur côté, les filiales Thai Air Asia (56 appareils) et AirAsia India (14 appareils) ont respectivement transporté 20 M (+15%) et 4 M (+81%) de passagers, tandis qu’AirAsia Japan, qui a démarré ses activités fin 2017, a transporté  30 000 passagers.

  • Le ringgit s’est apprécié de 10,4% face à l’USD sur l’année 2017, après une dépréciation de plus de 15% entre avril et décembre 2016. L’appréciation s’est poursuivie depuis janvier avec une progression de 4,3%. Par rapport à l’EUR, la devise malaisienne aura perdu 2,6% en 2017.

 Indonésie

  • A l’issue d’une procédure d’appel, l’organisme des différends de l’OMC a confirmé sa décision demandant à l’UE de lever les tarifs douaniers anti-dumping appliqués depuis 2013 sur le biodiesel en provenance de l’Indonésie. D’après le ministère du commerce indonésien, les exportations de biodiesel du pays ont diminuées de 43% entre 2013 et 2016 en raison de ces tarifs. Le ministre a donc qualifié la décision de l’OMC  de victoire. Les exportateurs de biodiesel espèrent ainsi relancer ses exportations vers l’UE et atteindre un montant de 1,7 Md USD  en 2022.

  • En 2017, les investissements privés se sont élevés à 52 Mds USD sur l’ensemble de l’année 2017, soit une hausse de 13%. Le directeur du Bureau de coordination des investissements attribue ce résultat aux efforts du gouvernement pour attirer les investisseurs ces dernières années. Il souhaite voir ce montant augmenter encore en 2018 grâce au guichet unique mis en place pour faciliter l’obtention de licences d’entreprise. Les investissements étrangers représentent 62% du total, en hausse de 8,5% en g.a., Singapour étant le premier investisseur (8,4 Mds USD) suivi de la Chine et du Japon.

  • Google investit dans le géant du transport à deux roues Go-Jek. La startup indonésienne a organisé une levée de fonds (la 4e depuis 2015), d’un montant de 1,2 Md USD à laquelle a participé la compagnie américaine ainsi que Temasek (Singapour) et Meituan Dianping (Chine), tous trois ayant déjà investi en 2016. Google souhaite ainsi renforcer son engagement dans l’économie numérique indonésienne, alors que le pays accueille la 5e plus grande population d’utilisateurs d’internet du monde (avec plus de 133 M d’utilisateurs). Cet apport de capital devrait permettre à Go-Jek de renforcer sa position sur le marché du paiement numérique.

Thaïlande

  • La Banque centrale (BoT) prend des mesures pour limiter l’appréciation du Baht, alors qu’il s’établit à un niveau record depuis 2013 face à l’USD. La Banque a notamment assoupli sa réglementation sur les sorties de capitaux : le plafond de sorties de capitaux journalier auquel sont soumis les particuliers est relevé à 800 000 THB et les investissements de portefeuille annuel jusqu’à 1 M USD ne sont plus soumis à autorisation pour les individus disposant d’actifs entre 50-100 M THB. Par ailleurs, la BoT a lancé un avertissement à plusieurs institutions financières pour des pratiques considérées comme spéculative sur le Baht. L’appréciation de la monnaie s’explique par la faiblesse récente de l’USD, l’important excédent du compte courant thaïlandais (estimé à 9,1% du PIB en 2017) et par les entrées de capitaux sur le marché obligataire.

Singapour

  • Selon la United Nations Conference on Trade and Development (UNCTAD), Singapour se hisse à la 8ième place des bénéficiaires d’IDE dans le monde, derrière Hong Kong et la Chine. En effet, Singapour a capté environ 45% des flux dirigés vers l’ASEAN, soit une valeur totale de 58 Mds USD (+ 16% par rapport à 2016). Cette hausse s’explique par le nombre croissant d’opérations de fusion-acquisition transfrontalières.

  • Free2Move, la marque de mobilité du Groupe PSA, et l’Université de Technologie de Nangyang (Singapour), mettent en place le 1er service de vélos électriques et connectés en libre-service à Singapour.  Le service « Free2Move Bikesharing » met à disposition des vélos électriques Peugeot autour du campus universitaire, afin d’étudier les besoins des usagers et de promouvoir des modes de déplacements alternatifs.

Philippines

  • L’octroi de crédits s’est poursuivi à un rythme soutenu en décembre, à +19,0% (en g.a), contre +19,3% en novembre. Le financement d’investissements productifs représente 89% des prêts accordés, alors que la part allouée à la consommation se stabilise à 7,8%. La proportion des crédits fournis au secteur immobilier reste stable (18% du total) malgré une hausse de 19% par rapport à décembre 2016. Le financement du secteur primaire chute de 14%.

Birmanie

  • Total et son partenaire Siemens ont reçu l’autorisation de développer un projet GNL/électricité de 1230 MW à Kambauk dans l’Est du pays, qui vise à alimenter l’Etat Mon et les régions du Tanintharyi et de Rangoun. Trois autres projets de centrale à gaz à cycle combiné ont également fait l’objet d’une « Notice to Proceed », dont deux projets à base de GNL respectivement portés par un consortium sino-birman (1390 MW) et un autre (356 MW) par l’entreprise nippo-thaïlandaise TTCL. 

Cambodge

  • La collecte des impôts est en forte hausse en 2017 (+30 % par rapport à 2016), ce qui reflèterait l’amélioration générale du prélèvement de l’impôt et du contrôle fiscal. Selon le département général des Taxes, elle s’élèverait à 1,93 Mds USD. De même, les recettes de la direction générale des Douanes et Accises ont progressé de 10,4 % l’an dernier pour s’établir à 1,9 Mds USD. Ces améliorations procèdent du renforcement des procédures douanières, de la prévention et de la répression contre l’évasion fiscale.

Timor-Est

  • Pour surmonter la paralysie politique qui empêche le vote du budget et l’approbation du programme depuis 6 mois, le Président du Timor-Est a dissous le Parlement et annoncé de nouvelles élections. Le Parlement explique ce blocage en arguant que le gouvernement était en minorité. L’Union Européenne a annoncé soutenir financièrement l’organisation de ces élections anticipées.