Bien que la croissance du marché du véhicule neuf a été très rapide (+50% entre 2010 et 2014), le Nigéria reste avant tout un marché d’occasion, avec un véhicule neuf pour 134 véhicules d’occasion. Mise en oeuvre en 2014, la nouvelle politique automobile s’emploie à relancer l’activité d’assemblage au Nigéria, mais le nouveau régime tarifaire, couplé à la dépréciation du naira, a conduit à une augmentation des prix par deux et à une chute de 60% des ventes de véhicules sur la période 2014-2016. Le manque de données et les importations grises de véhicules d’occasion rendent difficile l’évaluation du marché automobile nigérian.