Parmi les instruments de garanties publiques au commerce extérieur gérés par Bpifrance Assurance Export au nom, pour le compte et sous le contrôle de l’État, l’assurance investissement garantit l’investisseur français, ou l’établissement bancaire qui l’accompagne, contre les risques politiques d’investissements durables réalisés à l’étranger.

Dernières actualités

miniature

[APPEL À PROJETS EXPORT] Solutions innovantes pour la décarbonation des services essentiels : point d’étape avant le comité de sélection le 28 octobre

Les candidatures pour notre appel à projets export, lancé dans le cadre du plan France Relance, ont été clôturées le 15 septembre. Doté d'une enveloppe de 10 millions d'euros du Fonds d'études et d'aide au secteur privé (FASEP), outil destiné à amorcer des projets à forte valeur ajoutée française dans les pays en développement, cet appel à projets visait à sélectionner des projets portés par des e...

miniature

France Relance : prolongation et adaptation des mesures du volet export

Franck Riester et Agnès Pannier-Runacher ont présidé, le 1er septembre, un Conseil stratégique réunissant l’ensemble des acteurs publics et privés de l’export. A cette occasion, les ministres ont annoncé la prolongation des mesures du plan de relance export, ainsi que l’adaptation de plusieurs dispositifs. Objectif : répondre aux besoins exprimés par les entreprises dans un contexte de reprise dyn...

Voir toutes les actualités

Conditions

Elle couvre plus précisément les risques suivants : impossibilité d’exercer les droits attachés à l’investissement ; actif détruit en totalité ou partiellement ; empêchement de fonctionner normalement ; non-paiement et/ou non-transfert des sommes dues à l’investisseur. Les garanties peuvent être délivrées en EUR ou en USD et la durée de l’assurance peut s’étaler de 3 à 20 ans.  Bpifrance Assurance Export prend en charge jusqu’à 95% de la perte de l’actif ou de la créance liée.

Pour en  bénéficier, plusieurs conditions sont à remplir, parmi lesquelles :

  • Un mécanisme de protection de l’investissement et des recours doit exister dans le pays étranger (étant précisé que les pays interdits au regard de la Politique d’Assurance-Crédit ne sont pas éligibles) ;
  • L’investissement doit avoir un intérêt certain pour l’économie française (intérêts économiques et financiers français à l’étranger, impact sur la balance des paiements, rayonnement français à l’étranger, etc.) ;
  • Les investisseurs doivent être français. Les investisseurs contrôlés par des personnes étrangères peuvent bénéficier de l’assurance, si la preuve de l’autonomie de l’investisseur résidant en France peut être apportée ;
  • L’assurance des investissements ne doit pas concerner, entre autres, des placements financiers et de la recherche d’hydrocarbures ;
  • L’investissement doit avoir été agréé par le pays hôte.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site internet de Bpifrance.

Publié le