Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Gabon
 

Gabon

Les zones de compétences de ce site sont: Sao Tome et Principe

La République gabonaise, ou Gabon, est située à l'ouest de l'Afrique centrale, sur l'équateur. Faiblement peuplée (1,8 million d’habitants),  85% de son territoire est recouvert par la forêt.

Le Gabon est membre de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) dont l’un des piliers est l’Union Monétaire d’Afrique centrale qui donne aux six pays membres une monnaie commune, le franc CFA d’Afrique centrale (XAF), arrimé à l’euro (un euro = 655,956 XAF). Il est également membre de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC), dont l’intégration économique de ses dix Etats membres (les six pays de la CEMAC plus l’Angola, le Burundi, la RDC et Sao Tome et Principe) tarde à se mettre en place.

Classé par les institutions internationales comme un pays à revenu intermédiaire, le Gabon a une économie de rente peu diversifiée. L’activité pétrolière représentait, jusqu'en 2014, 40% du PIB et plus de 85% des recettes d’exportation. Après avoir atteint un plancher en 2006, la production pétrolière s’est stabilisée à 230 000 barils/jours et son déclin est annoncé, les espoirs se tournant désormais vers l'exploitation en off-shore profond. Les trois principaux producteurs sont Perenco, Total et Shell.

Le secteur minier représente un autre axe de développement. Aujourd’hui le manganèse est la principale ressource minière exploitée, par Comilog (groupe ERAMET) et CITIC (Chine), ainsi que l'or.

La filière bois est un secteur majeur. Elle constitue le premier employeur industriel. Afin de préserver son patrimoine forestier et favoriser le développement de la transformation locale, le gouvernement incite les industriels du bois à investir dans la transformation par des aides diverses. Le gouvernement gabonais s’est donné comme objectif de faire du Gabon « un pays émergent », avec des défis importants à relever : développement des infrastructures, amélioration du climat des affaires et amélioration des conditions de vie de la population.

La France reste le premier fournisseur du pays, avec une part de marché  d’environ 25%. On recense une centaine de filiales d’entreprises françaises établies au Gabon dans des secteurs très divers : exploitation pétrolière, mines, bois, agroalimentaire, BTP, concession d’eau et d’électricité, banque etc.

En liaison avec le Service Economique Régional pour l’Afrique centrale basé à Yaoundé, et la mission régionale de Business France de Douala, le Service Economique de Libreville est en contact direct avec les autorités gabonaises et les entreprises françaises implantées sur place,  suivant  ainsi  la situation économique, les grands projets et les questions relatives à l’environnement des affaires.

 

Ressources

  • Echanges commerciaux France-Gabon au premier semestre 2017 - 07/11/2017

    Les exportations françaises enregistrent depuis quelques années un repli régulier. Après une forte chute en 2015 (-20,7%), nos ventes ont connu, en 2016, une nouvelle baisse de 13%, à 469,2 M€ (contre 539,3 M€). Sur les six premiers mois de l’anné...

  • Situation économique du Gabon en 2016 - Perspectives 2017 - 29/06/2017

    La zone CEMAC fait face depuis plus de deux ans à de graves déséquilibres économiques nés de l’effondrement des prix du pétrole et de la baisse concomitante des réserves de change. Le creusement des déficits et la forte diminution de leurs ressour...