Accueil » Ressources » Europe et international » Gouvernance économique multilatérale » Conseil de stabilité financière
 

Conseil de stabilité financière

Au Sommet de Londres en avril 2009, les Chefs d’État du G20 décident de transformer le Forum de Stabilité Financière (FSF) en Conseil de Stabilité Financière (Financial Stability Board – FSB). Les capacités institutionnelles de l’ex FSF sont renforcées, son mandat et sa composition sont élargis pour y inclure l’ensemble des pays membres du G20.
Le 28 janvier 2013, le FSB, qui était jusqu’alors une structure informelle sans personnalité juridique, s’est transformé en association de droit suisse, ce qui permet de pérenniser cette institution et de renforcer ses moyens, conformément au souhait des pays du G20, fortement soutenu par la France, de renforcer sa capacité de coordination internationale des réformes de régulation financière. Outre la coordination du développement de standards internationaux de régulation financière, le FSB suit leur mise en œuvre, notamment par des évaluations mutuelles, promeut la coopération entre autorités et évalue les vulnérabilités du secteur financier. S’il reste hébergé et principalement financé par la Banque des Règlements Internationaux, ses autres membres peuvent contribuer à ses ressources. Il s’appuie sur un Secrétariat permanent d’une vingtaine de personnes, basé à Bâle en Suisse. Pour la France, le ministère de l’Économie et des Finances, la Banque de France et l’Autorité des marchés financiers (AMF) sont membres du FSB, et sont respectivement représentés à son assemblée plénière par le directeur général du Trésor, le Gouverneur de la Banque de France et le Président de l'AMF.

  • Composition et mission du Conseil de stabilité financière (CSF) - 31/01/2013


    Le Conseil de stabilité financière (CSF) a pour membres  : Soixante dix institutions représentant vingt-quatre pays (Allemagne, Afrique du Sud, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, Espagne, États-Unis, Franc...