Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Suriname
 

Suriname

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Panama

Ancienne colonie des Pays-Bas, dont l’accès à l’indépendance date de 1975, le Suriname, avec un PIB par tête courant de 9.052 USD est un pays à revenu intermédiaire de 570 000 habitants qui partage une frontière commune de 520 km avec la Guyane Française. Son économie repose sur la production de matières premières, agricoles (riz, bananes et bois tropicaux) et surtout, minières. La bauxite, l’or et plus récemment le pétrole, représentaient à eux trois 30% du PIB, 88% des exportations et 35% des recettes fiscales du pays en 2013. Le secteur agricole qui emploie un quart de la population ne compte que pour 5% du PIB. Si l’essor économique récent du pays a permis un recul marqué du chômage, de 11% en 2005 à 7% en 2014, 27,5% de la population vit encore sous le seuil de pauvreté.

Le Suriname dispose d’un potentiel de développement important, handicapé cependant par la restructuration inachevée du secteur public (120 entreprises de tailles très différentes, représentant au total 55% de l’emploi formel) et la faiblesse de l’investissement domestique privé (1,3% du PIB) en raison d’un climat des affaires difficile et d’une faible compétitivité du pays (156ème place sur 189 dans le classement Doing Business 2016 de la Banque mondiale ; 100ème place sur 144 pays dans le classement Compétitivité Globale 2014-2015 du WEF). L’informalité pèse pour 30% du PIB.

La baisse des cours des matières premières impacte directement l’économie surinamaise. Après avoir déjà ralenti de 2,8 % en 2013 à 1,8 % en 2014, la croissance est tombée à 0,1 % en 2015. Le pays entrerait officiellement en récession cette année, le FMI prévoyant un recul du PIB de -2%.

Sur le plan extérieur, le compte courant s’est sensiblement dégradé ces dernières années, passant d’un excédent de +5,7% du PIB en 2011 à un déficit de -15,6% du PIB en 2015, la baisse des exportations minières étant entièrement à l’origine de ce résultat.

Actualités du Service économique