Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Suisse
 

Suisse

Les zones de compétences de ce site sont: Liechtenstein

La Suisse reste la 19ème économie mondiale en 2016, avec un PIB évalué à 659 Mds CHF. Composée d’une population de 8,42 millions d’habitants, elle affiche le deuxième niveau de PIB par habitant au monde. Son économie, très diversifiée, se caractérise par une spécialisation dans des secteurs industriels à forte valeur ajoutée (chimie et pharmaceutique, agroalimentaire, instruments de précision, horlogerie ; équipements médicaux) et des services (logistique, transport, tourisme, banques et assurances). La Suisse est également un centre mondial du négoce de matières premières (3/4 en volume et 1/3 en valeur), et 2/3 de la production mondiale d’or y sont affinés. 

Adopté à une large majorité (85 %) au niveau fédéral en 2001, le frein à l'endettement a permis une baisse de la dette publique qui atteint 45,4 % du PIB, pour l'ensemble des administrations publiques suisses, fin 2016. Après avoir montré une forte résilience à la crise financière de 2008/2009, l’économie suisse a connu un ralentissement de sa croissance suite à l'abandon du taux-plancher euro / franc suisse (fixé à 1,20 CHF pour 1 EUR de septembre 2011 au 15 janvier 2015) : après 2,4 % en 2014, la croissance s'est établie à 1,2 % en 2015 et 1,4 % en 2016 et est attendue entre 0,9 % et 1 % en 2017 (ralentissement de la dynamique d'exportation) ; une reprise prononcée est néanmoins attendue en 2018 sous l'effet de la dépréciation sensible du franc suisse par rapport à l'Euro intervenue depuis avril 2017. L'inflation a été fortement orientée par l'évolution du cours du franc suisse sur la période récente : négative en 2015 (-1,1 %) et en 2016 (-0,4 %), elle revient en territoire positif en 2017 et est attendue à 0,3 % en moyenne annuelle par la BNS.

Sur le plan bilatéral, la France est le 4ème fournisseur de la Suisse et son 3ème client en 2016. La Suisse est le 3ème marché hors-UE de la France et son 9ème marché après les Pays-Bas, ainsi que son 9ème fournisseur derrière le Royaume-Uni. La France était en 2015 le 3ème investisseur ultime en Suisse (stock de 43,6 Mds CHF). Près de 1 150 entreprises françaises étaient implantées dans la Confédération en 2013, employant 57 000 personnes.176 000 frontaliers français travaillent en Suisse. La Suisse est le 2ème investisseur ultime en France (stock de 77 Mds EUR fin 2015).  Selon Business France, plus de 2 200 entreprises suisses sont implantées en France en 2016, employant plus de 150 000 personnes.

Ressources