Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Chine
 

Essor des monnaies virtuelles en Chine : les autorités entre défiance et accompagnement

La Chine s’est imposée comme un acteur incontournable du développement des monnaies virtuelles, avec notamment deux tiers des émissions de bitcoin et 20% des conversions de bitcoin effectuées en RMB. L’essor des crypto-monnaies en Chine s’explique, côté offre, par une importante infrastructure informatique alimentée en énergie bon marché ; côté demande, par la recherche de nouveaux canaux de diversification des actifs chinois, dans un environnement financier encore contraint.

Les autorités chinoises demeurent très vigilantes vis-à-vis des crypto-monnaies, considérées pour la plupart comme des produits de spéculation voire supports d’activités illégales – en particulier pour sortir des capitaux. Leur utilisation est interdite comme moyen de paiement. Plus récemment, les autorités ont interdit les levées de fonds en crypto-monnaies et  les plateformes chinoises de commerce de crypto-monnaies ont suspendu une nouvelle fois leurs activités face aux incertitudes juridiques et règlementaires. Toutefois, la PBoC déclare « ne pas interdire mais surveiller » et cherche à développer un cadre réglementaire.

Face à la dématérialisation rapide des moyens de paiement en Chine, que la PBoC considère comme une « tendance inéluctable », le gouverneur ZHOU Xiaochuan, avait annoncé début 2016 que son institution travaillait à l’émission d’une monnaie numérique banque centrale. Une telle monnaie permettrait notamment une meilleure sécurisation des transactions par rapport aux portefeuilles électroniques existants, développés par des entreprises privées (Wechat/Tencent, Alibaba). Toutefois, ce RMB numérique ne serait pas décentralisé puisque géré par la PBoC. D’après des déclarations récentes des autorités chinoises, les premiers tests ont été « fructueux » et « préparent le terrain pour un monopole de la PBoC sur le contrôle de la valeur de la future crypto-monnaie chinoise » bien que le lancement effectif « prendra encore du temps ».


Publié le 20/11/2017