Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Sénégal
 

La gestion budgétaire du Sénégal en 2016

En considérant les exécutions budgétaires de 2014 et de 2015, les projections pour 2017 mettent en évidence des avancées majeures en termes de renforcement de la gestion des finances publiques. Les autorités sénégalaises affichent une détermination à maintenir la stabilité macro-économique marquée, en particulier, par le déficit budgétaire en baisse continue (5,2% du PIB en 2014, 4,8% en 2015, 4,2% prévu pour 2016) après avoir atteint un maximum de 5,5% du PIB en 2012. Si la mise en œuvre du budget initialement voté s’illustre globalement par des écarts significatifs, les taux de dépassement se réduisent légèrement, allant de faibles (moins de 5%) à modérés (entre 5 et 15%), démontrant une volonté à s’aligner sur les crédits et moyens alloués au déroulement de l’année budgétaire. Selon le FMI, les mesures de banques de projets et d’ancrage de la dette devraient contribuer à la consolidation de la viabilité de la dette tout en améliorant l’efficacité des dépenses.


Publié le 08/06/2017