Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Australie
 

Situation économique et financière de l'Australie

L'Australie poursuit sa transition vers une économie plus diversifiée suite à la fin du supercycle des matières premières. La baisse des cours mondiaux des matières premières, plus particulièrement du charbon, du minerai de fer et du gaz naturel liquéfié, entraîne une forte baisse des investissements dans le secteur minier, qui s’explique également par le passage d’une phase de construction de plusieurs grands chantiers à une phase de production. Cette transition s’est traduite par des pertes nettes d’emploi et un recul de l’investissement privé, qui ne sont aujourd’hui pas encore compensés par la faible hausse des investissements hors secteur minier, et ce malgré une baisse des taux d’intérêt réels et une dépréciation du taux de change réel. La demande intérieure et les recettes publiques ont été particulièrement affectées par ce retournement de situation, un rebond temporaire des cours améliorant immédiatement la situation en 2016. La mise en œuvre d’une politique d’assouplissement monétaire, la flexibilité d’un taux de change agissant comme amortisseur des chocs, l’ancrage commercial accru sur les marchés asiatiques, la flexibilité du marché du travail et la forte croissance démographique ont néanmoins permis d’atténuer les différents chocs enregistrés depuis la fin du boom minier.


Publié le 06/06/2017