Accueil » Ressources » Europe et international » Gouvernance économique multilatérale » Financement multilatéral de l'environnement et du climat
 

Fonds Multilatéral du Protocole de Montréal (FMPM)

Rattaché à la Convention de Vienne pour la protection de la couche d’ozone, le Protocole de Montréal est entré en vigueur le 1er janvier 1989. Il a pour objectif l’élimination progressive des substances appauvrissant la couche d’ozone telles que les chlorofluorocarbones, les hydro chlorofluorocarbones ou le tétrachlorure de carbone.  Par ailleurs, depuis l’adoption d’un amendement lors de la 28e Réunion des Parties à Kigali le 15 octobre 2016, le Protocole de Montréal couvre également les hydrofluorocarbures (HFC), fluides de remplacement de substances appauvrissant la couche d’ozone qui ont un fort potentiel de réchauffement climatique. Cet amendement pourrait permettre d’éviter une augmentation de la température terrestre due aux HFC de près de 0,5°C d’ici 2100.   

Le Fonds multilatéral du Protocole de Montréal a été créé pour financer les surcoûts liés à l’élimination de la consommation et de la production des substances couvertes par le Protocole de Montréal. La contribution des différents bailleurs est établie selon un barème onusien, plaçant la France en cinquième contributeur du fonds.

 


Publié le 09/03/2017