Les échanges bilatéraux de biens France-Kosovo en 2020

La France enregistre à nouveau un excédent commercial en augmentation (+2,7 %) vis-à-vis du Kosovo, de 16,4 M EUR. Si les échanges bilatéraux franco-kosovars demeurent faibles, les exportations vers le Kosovo ont progressé de +15,5 % (23,6 M EUR) en 2020, tandis que les importations françaises ont augmenté de +61,4 % pour s’établir à 7,2 M EUR. La tendance à la hausse des exportations françaises depuis 2019, tirées par les exportations de voitures d’occasion, s’est ainsi confirmée en 2020. Le Kosovo est le 158ème fournisseur et le 150ème client de la France, tandis que la France est le 17ème fournisseur et le 13ème client du Kosovo. La présence économique française demeure faible, mais pourrait être stimulée par plusieurs projets structurants.

1/ La France a augmenté son excédent commercial à 16,4 M EUR vis-à-vis du Kosovo

Le solde commercial de la France vis-à-vis du Kosovo est excédentaire de 16,4 M EUR en 2020, en hausse de +2,7 % en glissement annuel. Ce solde, excédentaire depuis 2008, progresse depuis 2015.

Les exportations françaises, relativement stables depuis 2008[1], avaient significativement progressé en 2019 (+6,9 M EUR, soit +51 %), tirées par la hausse des exportations de voitures de tourisme (+111 %). Cette tendance à la hausse des exportations françaises s’est confirmée en 2020 (+15,5 %), portée une nouvelle fois par la hausse des exportations de véhicules de tourisme (+9,9 %) :

  • Le 1er poste des exportations demeure en effet occupé par les matériels de transport (14,0 M EUR ; +9,9 % en g.a.) qui représentent 59,5 % des exportations. Il s’agit très majoritairement d’exportations de voitures de tourisme, notamment de véhicules d’occasion (98,5 % des exportations de voitures).
  • Le 2ème poste des exportations est occupé par les produits chimiques, parfums et cosmétiques (3,5 M EUR ; +449 % en g.a.), qui représentent 14,7 % des exportations françaises au Kosovo en 2020. Il s’agit principalement de nouvelles exportations d’alcools de polyéther (2,8 M EUR soit 11,8 % des exportations françaises).
2/ La France exporte majoritairement des véhicules d’occasion, des produits chimiques et agro-alimentaires vers le Kosovo

Si les importations françaises demeurent faibles, elles ont significativement progressé en 2020 (7,2 M EUR ; +61,4 %), tirées par la hausse des importations de produits chimiques, parfums et cosmétiques (+240,4 %), de produits métallurgiques et métalliques (+141,3 %) ainsi que de produits en caoutchouc et en plastique (+100,4 %). Des changements importants dans la structure des principales importations françaises sont donc à relever :

  • Au 1er poste des importations figurent les produits métallurgiques et métalliques (2,7 M EUR ; +141,3 % en g.a., soit 38,0 % des importations totales en provenance du Kosovo), qui remplacent les produits textiles, de l’habillement et du cuir (0,7 M EUR ; -42,1 % en g.a.). Il s’agit principalement de constructions en fer, fonte ou acier (1,5 M EUR ; 20,4 % des importations totales), ainsi que de tours et pylônes en fer ou en acier (1,0 M EUR ; 14,3 % des importations).
  • Le 2e poste des importations est occupé par les produits en caoutchouc et en plastique (1,5 M EUR ; +100,4 % en g.a., 20,4 % du total des importations). Il s’agit principalement de portes, fenêtres en matières plastiques (0,75 M EUR ; 10,5 % des importations) et d’ouvrages en matières plastiques (0,52 M EUR ; 7,2 % des importations).
  • Les produits chimiques, parfums et cosmétiques ont progressé de +240,4 % (1,0 M EUR) et représentent désormais la 3e poste d’exportation (14,3 % du total). Il s’agit principalement d’importations de savons (0,64 M EUR ; 8,9 % des importations).

 Échanges commerciaux de la France avec le Kosovo en M EUR :

data

Source : Douanes françaises

Composition des exportations françaises vers le Kosovo, en M EUR et en % :

data

Source : Douanes françaises

Composition des importations françaises du Kosovo, en M EUR et en % :

data

Source : Douanes françaises



[1] A l’exception notable de l’année 2014, durant laquelle les exportations françaises ont connu une augmentation de +66 % en raison de la vente d’un hélicoptère d’occasion (14,5 M EUR).

 

Publié le