Le commerce extérieur des Etats-Unis (1er semestre 2018)

En dépit d’une croissance soutenue des exportations dépassant celle des importations, le déficit commercial américain s’est encore creusé au 1er semestre 2018 et atteint près de -288 Mds USD. La structure des échanges reste similaire à celle des années précédentes : matériels de transport, produits informatiques, produits chimiques et machines continuent de dominer les imports et les exports américains. Dans un contexte marqué par les tensions commerciales sino-américaines et la négociation d’un nouvel accord de libre-échange nord-américain (AEUMC), la Chine devient le 1er partenaire commercial des États-Unis avec un volume d’échanges total en forte hausse (+9% en g.a). Le commerce avec le Canada et le Mexique reste dynamique (+8%), et les échanges avec l’UE enregistrent une progression conséquente (+14%).   
 
Le déficit commercial américain continue de se creuser au 1er semestre 2018 malgré l’accroissement de l’import et de l’export
 
Les échanges commerciaux américains avec le reste du monde (exportations et importations de biens et services) ont enregistré une hausse de  +8,4% au 1er semestre 2018 en glissement annuel, s’élevant à près de 2 800 Mds USD. Atteignant 1 256 Mds USD, les exportations américaines ont augmenté de +8,6% par rapport au 1er semestre 2017, alors que les importations ont bénéficié d’une hausse de +8,1 % et s’établissent à 1 544 Mds USD.Le déficit de la balance des biens et des services continue de se creuser et atteint -288 Mds USD à l’issue du mois de juin 2018, contre -272 Mds USD l’an passé. La détérioration du déficit commercial américain au 1er semestre 2018 (+6%) s’est néanmoins ralentie en comparaison avec le rythme observé au 1er semestre 2017 (+9,8%).
 
Évolution des échanges extérieurs américains au S1 2018

Tableau

Source: US Census Bureau, BOP Basis, Seasonally adjusted. En millions USD.

Une structure des échanges stable

Comme les années précédentes, la structure du commerce extérieur de biens des États-Unis évolue peu : matériels de transport, produits chimiques, machines et produits informatiques représentent respectivement 41,9 % des exportations et 49,9 % des importations du 1er semestre 2018.

S’agissant des exportations, les hausses les plus significatives concernent le pétrole et le gaz (+70,9% en glissement annuel), ainsi que les produits du pétrole et du charbon (+23,4%) – une tendance qui s’inscrit dans le cadre d’une forte croissance de la production américaine de pétrole et de gaz naturel depuis une dizaine d’années.

En outre, les exportations de machines (+9,5%), de produits métalliques de première transformation (+7,3%), de produits alimentaires (+5,7%) et de produits chimiques (+5,7%) profitent aussi d’un accroissement notable. 

Dans le même temps, les principaux secteurs d’importation des États-Unis affichent une progression soutenue, avec des pics à +25,5% pour les produits du pétrole et du charbon ainsi que +18,8% pour le pétrole et le gaz. Parmi les imports qui se révèlent également très dynamiques, figurent notamment les produits chimiques (+15%), les machines (+14,2%) et les produits métalliques de première transformation (+12%).

Les échanges des Etats-Unis avec leurs principaux partenaires commerciaux (Chine, UE, Canada, Mexique) poursuivent leur expansion

Avec des échanges de biens qui représentent près de 314 Mds USD au total à l’issue du 1er semestre 2018 (64 Mds USD d’exportations et 250 Mds USD d’importations), la Chine devient pour la première fois le premier partenaire commercial des États-Unis. Le déficit commercial américain vis-à-vis de Pékin continue de s’aggraver : il descend à -186 Mds USD contre -171 Mds USD l’an dernier, et ce malgré une augmentation substantielle des exportations de biens américains en Chine (+8,5% en g.a.).

Au niveau nord-américain, le commerce extérieur des États-Unis continue de s’accroître, avec le Canada (312 Mds USD d’échanges de biens au 1er semestre 2018; +7,6%) comme le Mexique (301 Mds USD ; +9,9%).

Alors que le Canada perd sa première position historique et recule d’un rang, le Mexique conserve sa place de troisième partenaire commercial des États-Unis. Au total, les échanges nord-américains représentent près de 30% de l’ensemble des échanges de biens des États-Unis.

Tableau

Source: US Census Bureau, Trade in Goods, Not seasonally adjusted.

Enfin, la relation commerciale transatlantique bénéficie d’une forte progression des échanges de biens entre l’Union européenne et les États-Unis, qui s’élèvent à près de 400 Mds USD (+14,3%, contre +2,3% l’an dernier). Cette tendance expansionniste se reflète tant dans l’augmentation des exportations américaines vers l’UE (+15%) que dans celle des importations européennes aux États-Unis (+13,8%). Elle fait de l’UE-28 la première destination des exportations américaines et la deuxième source des importations des États-Unis derrière la Chine. Plus précisément, les échanges de biens américains ont cru de +11% avec l’Allemagne (atteignant 92 Mds USD au total) et la France (44 Mds USD), ainsi que +18% avec le Royaume-Uni (63 Mds USD).

 

Tableau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : US Census Bureau, classement des partenaires commerciaux des États-Unis (échanges de biens) à l’issue du mois de juin 2018.

Publié le