Indicateurs et Conjoncture

La crise sanitaire est intervenue en Tunisie dans un contexte économique déjà fragilisé, entrainant une récession de 8,6% du PIB. Alors que le scénario de reprise est hypothéqué par la crise sanitaire, la situation sociale et l’instabilité politique, un consensus se dessine sur la trajectoire insoutenable de la dette publique en l’absence d’un programme solide et crédible de réformes structurelles. Le dépôt d’une requête de financement du FMI sera scruté comme un réel engagement des autorités tunisiennes à poursuivre les réformes indispensables au maintien de la mobilisation des bailleurs, mais aussi des investisseurs privés.

Publié le