Indicateurs et conjoncture

L'économie du Sénégal est très dynamique

 Depuis 4 ans, le  Sénégal enregistre   des  taux de croissance  du  PIB  supérieurs  à 6,5%    par  an,   et cette dynamique devrait se poursuivre dans les prochaines années.

Cette forte dynamique économique n’est pas créatrice d’inflation, dont le taux demeure faible à 1,3% en 2017.

Malgré une croissance démographique rapide (∼1M d'habitants en plus entre 2016 et 2018), le niveau de vie augmente (1200 USD/habitants en 2017).

Conjoncture

Les investissements publics ont augmenté la dette, qui reste soutenable

 Finances publiques

La politique d'investissement, dans le cadre du Plan Sénégal Emergent, s’est traduite par un accroissement de la dette publique (61% du PIB en 2017), qui contraint de nouveaux investissements, mais reste néanmoins soutenable.

Le Plan Sénégal Emergent, lancé en 2014, a permis de réduire le manque d'infrastructures au sein de la capitale (autoroutes, aéroport, centre de conférence, ville nouvelle de Diamniadio), améliore l’attractivité du pays et participe à la croissance de long terme.

Le déficit du compte courant est en augmentation

 La dynamique de la demande intérieure, ainsi que l’augmentation des prix de l’énergie à l’importation a creusé le déficit commercial qui s’élève à 21,1% du PIB en 2017. Les flux de capitaux entrants (dons, aides, remises) permettent une réduction du déficit de la balance courante à -9,4% du PIB, en augmentation depuis l’année dernière.

La résorption du déficit courant figure parmi les priorités de la Phase II du PSE (2018-2023), via la promotion quantitative et qualitative des exportations.

Commerce Extérieur

 

Publié le