Relations bilatérales entre la France et la Malaisie

1. Présence française et investissements bilatéraux

Les investissements directs (IDE) français en Malaisie ont triplé depuis 2010 pour s’établir à 1,4 Md€ fin 2017 (stable par rapport à 2016). Selon le Département des Statistiques malaisien, les investissements français ne représentent toutefois que 1,2% du stock d’IDE en Malaisie. La France est le 18ème investisseur en Malaisie, le 4ème au sein de l’Union Européenne, après les Pays-Bas (10 Md€), l’Allemagne (4 Md€) et le Royaume-Uni (3,9 Md€).

L’attractivité de la Malaisie pour les entreprises françaises, symbolisée par les investissements récents d’Air Liquide (centre régional innovant), AXA (centre régional de services), PSA (usine d’assemblage) et Valeo (usine), repose sur une position géographique centrale en Asie du sud-est, un cadre légal sécurisant, des infrastructures modernes et une main d’œuvre qualifiée, parlant l’anglais et technophile.

En savoir plus : Présence française en Malaisie et investissements bilatéraux (juin 2018)

2. Commerce bilatéral

Les échanges commerciaux franco-malaisiens ont décliné de 11,2% en 2019 pour atteindre 3 831 M€, leur premier recul depuis 2015. Ce résultat est largement imputable à nos exportations, qui reculent de 22,9% pour s'établir à 1 501 M€, alors que nos importations n'ont subi qu'un repli de 1,6% pour se monter à 2 330 M€. En conséquence, le déficit de notre solde commercial s'accentue de 96% passant de 423 à 829 M€, avec un taux de couverture de 64,4%. Au sein de l'ASEAN, la Malaisie a été notre 4ème partenaire commercial,  enregistre un excédent commercial en valeur, 5ème client et 4ème fournisseur.

En savoir plus : Echanges commerciaux bilatéraux 2019

Publié le