Brèves économiques

 

OBJECTIF AFRIQUE

Objectif Afrique est une lettre d’information économique hebdomadaire réalisée conjointement par la DG Trésor et la direction Afrique et Océan Indien (DAOI) du MEAE.

 

N°155 -  29 AVRIL 2019

Madagascar : signature de la phase II du programme d’électrification rurale (PERER II)

Le Ministère de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures (MEEH) et l’agence de coopération allemande (GIZ) ont signé, le 19 avril 2019, la mise en oeuvre de la phase II du projet de Promotion de l’électrification rurale par les énergies renouvelables (PERER II) d’un montant de 4 MEUR. Démarré en 2009, le projet vise le renforcement du cadre institutionnel et financier pour les investissements via l’Agence de développement de l’électrification rurale (ADER). Ce programme s’articule autour de trois composantes : l’amélioration des conditions d’accès aux informations et aux instruments réglementaires, l’amélioration des mécanismes d’attribution des autorisations et des concessions, et une meilleure coopération avec le secteur privé.

 

N°154 -  19 AVRIL 2019

Madagascar : croissance du PIB de 5,2 % pour 2019 selon les estimations de la Banque mondiale

Dans sa dernière note de conjoncture économique, la Banque mondiale confirme la bonne tenue de l’économie malgache avec une croissance du PIB estimée à 5,2 % en 2018 et en 2019 (en accord avec le WEO, cf. supra). En 2018, la croissance a été tirée par le secteur agricole et les services, dans un contexte de maîtrise de l’inflation et du déficit budgétaire. De plus, le niveau des réserves a atteint un record historique de 4,3 mois malgré des ralentissements dans les secteurs touristique et manufacturier. Dans cette note, la Banque mondiale préconise la réduction des subventions à la Jirama (entreprise publique d’électricité et d’eau). Elle recommande la réduction des subventions sur le prix du carburant par la mise en place d’une tarification durable reposant sur la baisse des coûts fixes d’importation et de distribution de carburants ainsi qu’une meilleure concurrence des prix dans le secteur pétrolier.

 

N°153 -  10 AVRIL 2019

Madagascar : Légère hausse de la dette publique au 3ème trimestre 2018

Dans son dernier bulletin statistique portant sur le troisième trimestre 2018, la Direction générale du Trésor public fait état d’une augmentation de l’endettement public. Ainsi, à la fin septembre 2018, l’encours de la dette publique s’élevait à 4,0 Mds USD, soit 31,8 % du PIB, en hausse de 3,5 % par rapport à juin 2018. Elle est répartie entre 74,7% de dette extérieure et 25,3 % de dette domestique. Pour rappel, la dette externe publique, en légère hausse de 1,2 % (3,0 Mds USD), est composée pour près de 80,0 % de dette envers les organismes multilatéraux contre 9,7 % auprès des créanciers bilatéraux, 6,1 % envers les banques commerciales et 6,5 % d’arriérés.

 

N°151 -  29 MARS 2019

Madagascar : lancement officiel du Fonds malgache de formation professionnelle (FMFP)

Le FMFP a été lancé le 15 mars à l’initiative du secteur privé, avec le soutien des partenaires techniques et financiers et du ministère de l’Emploi, de la Fonction publique, du Travail et des Lois sociales. Il vise notamment à améliorer la qualité de l’offre de formation professionnelle et promouvoir la culture de la formation en entreprise. Financé en partie par une contribution patronale de l’ordre de 1 % de la masse salariale brute – effective à compter du 1er avril 2019, il est également appuyé à hauteur de 6 M EUR par l’Agence française de Développement (AFD). Il bénéficiera aux professionnels du secteur privé, aux jeunes des quartiers défavorisés, aux établissements professionnels et aux associations.

 

N°151 -  29 MARS 2019

Madagascar : approbation d’un décaissement de 43,8 M USD par le conseil d’administration du FMI

Le 22 mars 2019, le conseil d’administration du FMI a approuvé le décaissement de 43,8 M USD au titre de la quote-part de 12,9 % de Madagascar dans le cadre de l’achèvement de la 4ème revue du Programme de Facilité Elargie de Crédit (FEC). Faisant suite à deux missions du FMI en septembre 2018 et février 2019, ce déblocage de fonds porte le total décaissé à 263,8 M USD. Si des progrès en matière d’indicateurs macro-économiques ont été réalisés par le pays, le FMI recommande néanmoins la réduction progressive des subventions à la JIRAMA, l’arrêt des subventions au secteur pétrolier, le renforcement de la gouvernance ainsi que l’intensification de la lutte contre la corruption.

 

N°149 -  14 MARS 2019

Madagascar : prêt de 150 M USD pour un projet d’élargissement de l’accès à l’électricité

Financé par un prêt de 150 M USD de la Banque Mondiale, le projet « LEAD » doit permettre l’accès à l’électricité pour 1,7 millions de malgaches, 10 000 entreprises et 750 centres de santé de base sur tout le territoire. Il appuiera l’extension et la densification du réseau de la Jirama (80 M USD), l’électrification hors réseau (55 M USD) via la création d’un Fonds de développement du marché hors réseau, et renforcera les capacités et l’expertise des acteurs du secteur (15 M USD), dont la Jirama et le ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures (MEEH), chargés de l’exécution de ce projet sur 5 ans. Le Président Rajoelina vise un taux d’accès à l’électricité de 50% d’ici 2023 contre à peine 15% actuellement.

 

N°148 -  6 MARS 2019

Madagascar : limogeage de plusieurs hauts responsables de la fonction publique

Dans le cadre de la fusion du ministère des Finances et du Budget (MFB) et du ministère de l’Economie et du Plan (MEP), regroupé sous l’autorité du ministère de l’Economie, des Finances et du Budget (MEFB), le Conseil des Ministres a limogé le 27 février tous les secrétaires généraux, directeurs généraux, directeurs centraux et directeurs régionaux des deux ministères. C’est également le cas du Président du Conseil d’administration (PCA) de la compagnie nationale d’électricité Jirama et des hauts responsables du ministère de l’Aménagement du territoire et des Travaux publics. Un audit des récents recrutements d’agents contractuels au MEFB est en cours et la nomination aux hautes fonctions de l’Etat fait dorénavant l’objet d’un appel à candidature.

 

N°147 -  27 FEVRIER 2019

Madagascar : Evaluation positive du programme FEC par le FMI

La mission du FMI menée par Marshall Mills a rencontré les nouvelles autorités lors d’une mission conduite du 11 au 15 février, dans le cadre de la 4ème revue du programme FEC (Facilité Elargie de Crédit). En 2019, le taux de croissance du PIB devrait dépasser 5,0 % tandis que l’inflation s’est maintenue à 6,0 % en glissement annuelle à fin décembre 2018. La mission du FMI a cependant mentionné deux points de vigilance : i) le montant des subventions en faveur de la JIRAMA, budgétées au total à 63 MEUR (soit 255 Mds MGA) dans la Loi de Finances Initiale 2019 et ii) le passif important de l’Etat envers les distributeurs pétroliers, évalué à 35 MEUR à ce jour (142 Mds MGA). Le FMI recommande également l’adoption de la loi sur le recouvrement des avoirs illicites, systématiquement ajournée par le Parlement depuis un an.

 

N°145 -  22 FEVRIER 2019

Madagascar : Première intégration d’un service de mobile money au secteur bancaire

Le 13 février, la société Telma Money a annoncé avoir obtenu l’agrément lui donnant le statut de premier établissement de monnaie électronique (EME) de Madagascar à travers son service mobile money MVola. Sur la base de la loi sur la monnaie électronique et les EME promulguée le 2 février 2017, elle est dorénavant régie par la Commission de supervision bancaire et financière (CSBF) en tant qu’Intermédiaire en Opération Bancaire (IOB). Elle acquiert ainsi une autonomie dans le développement de ses services et réseaux de distribution par rapport à son partenaire historique Société Générale Madagasikara, et devra notamment assurer la conformité de ses opérations avec les réglementations bancaires.

 

N°144 -  12 FEVRIER 2019

Madagascar : présentation de la Politique Générale de l’Etat (PGE)

Le Président Rajoelina a présenté le 31 janvier 2019 la PGE, comprenant les 14 axes prioritaires de son mandat. Outre la lutte contre l’insécurité et la corruption, les priorités économiques portent sur : i) le doublement de la production d’électricité et la réduction des tarifs de l’énergie, ii) l’industrialisation et le soutien à la production locale, iii) la mise en place d’une banque d’investissement et d’un fonds souverain, iv) l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire d’ici 2024 et enfin v) la réhabilitation et la construction de nouvelles routes. La PGE prévoit également le franchissement du cap de 500 000 touristes par an, la construction de 50 000 logements d’ici 5 ans, ainsi que la création de nouvelles villes.

 

N°142 -  25 JANVIER 2019

Madagascar : Lancement du Bureau d’information sur le crédit (BIC)

La Banque Centrale de Madagascar (BCM) a lancé le 16 janvier dernier le premier Bureau d’information sur le crédit, avec l’appui financier de la SFI, sur la base d’une loi promulguée en février 2018. Fruit d’une collaboration avec la société italienne CRIF spécialisée dans les registres de crédit, cette structure offrira une plateforme de base de données. En particulier, elle permettra une meilleure appréciation des risques et facilitera l’octroi de crédit aux emprunteurs sur la base d’une garantie de réputation. Le BIC se chargera ainsi de la production de rapports de solvabilité exhaustifs et fiables sur l’historique de crédit d’un emprunteur et sur ses habitudes de paiement.

 

N°140 -  15 JANVIER 2019

Madagascar : Implantation au Mali de Thomson-Broadcast, détenue par l’entreprise malgache Sipromad

En août 2018, les activités civiles de Thomson-Broadcast ont été rachetées par le groupe Sipromad, leader malgache de la diversification industrielle. Depuis décembre 2018, au sein d’un consortium avec Camusat International, Thomson-Broadcast participe à un projet du gouvernement malien dont l’objectif est le déploiement d’un réseau de télévision numérique terrestre sur l’ensemble de son territoire. Thomson-Broadcast, en tant que fabricant d'électronique, contribuera à la conception, à la production et au déploiement du nouveau système de transmission de télévision. Ce projet au montant total de 53 MEUR est financé à 85 % par un prêt direct de 44,8 MEUR de la Direction générale du Trésor.

 

N°140 -  15 JANVIER 2019

Madagascar : Signature d’accords entre la BAD et le gouvernement malgache pour faciliter le commerce

Trois accords ont été signés le 17 décembre entre le gouvernement malgache et la BAD en vue de réaliser un projet d’aménagement de corridors et de facilitation du commerce et des investissements dans le pays. Le financement total de 87 MUSD est constitué i) d’un prêt de 31,8 MUSD et d’un don de 43,7 MUSD du Fonds Africain de Développement (FAD) et ii) d’un prêt de 11,8 MUSD de la Facilité d’Appui à la Transition (FAT). Ce projet permettra le désenclavement du sud du pays à travers la mise en oeuvre de différents projets tels que la réhabilitation de la RN9 entre Analamisampy et Manja, la construction de ponts sur les fleuves Ranozaza et Mangoky, et la réhabilitation d’une portion de la RNT12A entre Vangaindrano et Fort-Dauphin en cofinancement avec l’UE.

 

N°139 -  26 DECEMBRE 2018

Madagascar : ajournement du vote de la loi sur le recouvrement des avoirs illicites, condition à l’octroi d’une enveloppe du FMI

Après sept ajournements, la loi sur le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme a été adoptée par l’Assemblée nationale le 13 décembre. Néanmoins, le vote de la loi sur le recouvrement des avoirs illicites a été reporté à une prochaine session extraordinaire. Sans l’adoption effective de ces deux lois, Madagascar ne pourra bénéficier d’une enveloppe additionnelle de 44,25 MUSD issue du programme de Facilité Elargie de Crédit (FEC) du FMI ; le pays pourrait par ailleurs entrer sur la liste grise du Groupe d'action financière internationale (GAFI). Selon le rapport d’octobre 2018 du Groupe anti-blanchiment d'Afrique orientale et australe (GABAOA), Madagascar figure en effet parmi les pays à risque en matière de blanchissement d’argent.

 

N°138 - 14 DECEMBRE 2018

Madagascar : premier accord pour la construction du plus long pont du pays

Le gouvernement malgache et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (FKDEA) ont signé le 8 décembre un accord de financement de 10 MUSD pour la construction d’un pont de 880 m sur le fleuve Mangoky reliant les régions Atsimo Andrefana et Menabe (Sud-Ouest) au bénéfice de 1,5 millions d’habitants. Les négociations sont en cours avec la Banque Arabe pour le Développement de l’Afrique (BADEA), le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID) et le Fonds Saoudien pour le développement (FSD) afin de compléter le financement du projet dont le coût total s’élève à 60 MUSD. Cette signature fait suite à la réhabilitation de la RN9 entre Tuléar et Analamisampy financée par la BAD.

 

N°137 - 7 DECEMBRE 2018

Madagascar : présentation des résultats du Plan de développement à moindre coût

 Le Ministère de l’énergie et des hydrocarbures (MEH) a présenté le Plan de développement à moindre coût (PDMC) du secteur Energie le 27 novembre en compagnie du cabinet Artelia. Conformément à la Nouvelle Politique Energétique (NPE) de 2014, l’objectif du mix énergétique est d’atteindre une part de 85 % pour les énergies renouvelables et un taux d’accès à l’électricité de 70 % d’ici 2030. D’un coût estimé à 1,9 Mds EUR, le plan confirme la priorité donnée aux trois grands projets de barrages hydroélectriques de Sahofika (à opérationnaliser d’ici 2024), Volobe et Antetezambato (2022). L’étude recommande également le passage à un réseau de transport à 220 KV et le déploiement de 20 à 50 MW d’énergie solaire.

 

N°136 - 30 NOVEMBRE 2018

Madagascar : examen par l’Assemblée du projet de loi de finances 2019

L’examen du PLF 2019 a débuté le 26 novembre à l’Assemblée nationale. Selon le document préparatoire, en 2019, le taux de croissance du PIB atteindrait 5,2%, porté par le secteur secondaire (+7,5%). Le déficit public devrait s’élever à 3,5% du PIB (-0,2 pts par rapport à 2018) tandis que recettes budgétaires atteindraient 12,5 % du PIB, en hausse de 0,3 point par rapport à 2018. Les réserves en devises seraient équivalentes à 4 mois d’importations en biens et services et le taux d’inflation s’élèverait à 6,8 % en fin de période. L’Ariary devrait se déprécier en raison du creusement du déficit commercial, de la dépendance vis-à-vis des financements extérieurs et de l’appréciation du dollar américain.

 

N°134 - 21 NOVEMBRE 2018

Madagascar : ouverture de licences d’exploration de pétrole offshore

Lors de l’Africa Oil Week à Cape Town (5-9 novembre), l’office des mines nationales et des industries stratégiques (OMNIS) a lancé un cycle d’appel à investisseurs entre le 7 novembre 2018 et le 30 mai 2019, pour l’attribution de licences pétrolières sur 44 blocs offshore dans le bassin de Morondava. Il est appuyé par le Bureau of Geophysical Prospecting (Chine), et par TGS-NOPEC Geophysical Company (Norvège). Ce dernier fournira les données sismiques et relatives aux puits, lesquelles seront consultables dans ses locaux de Londres et Houston. Des expositions de l’OMNIS se dérouleront les 19 et 26 février 2019 dans ces deux villes. A ce jour 24 licences d’exploration ont été attribuées sur 249 blocs pétroliers disponibles.

 

N°133 - 10 NOVEMBRE 2018

Madagascar : la Grande Île 161ème sur 190 pays au classement Doing Business

Dans le récent classement Doing Business 2019, Madagascar progresse d’une place (161ème) avec un score de 48,89 points sur 100 contre 48,18 en 2018. Si le raccordement à l’électricité a progressé, il en est de même pour l’exécution des contrats grâce à la mise en place d’un système d’attribution aléatoire des affaires aux juges et de leur gestion par voie électronique. Les coûts d’obtention de permis de construire sont réduits et le contrôle de qualité de la construction est renforcé. En matière d’obtention de prêts, les réformes ont amélioré l’accès à l’information sur le crédit. Néanmoins les charges administratives en matière de paiement des taxes et impôts se sont légèrement alourdies.

 

N°132 - 2 NOVEMBRE 2018

Madagascar : financement de l’UE dans le secteur privé à hauteur de 1,3 MEUR

Dans le cadre du Programme d’Appui à l’Emploi et à l’Intégration Régionale (PROCOM), l’Union européenne a signé le 25 octobre des contrats de subvention au bénéfice de 15 organismes intermédiaires – notamment des chambres de commerce régionales – pour un total de 1,3 MEUR. Ces subventions financeront : i) des projets de modernisation et de renforcement de la compétitivité des entreprises, ii) l’appui aux compétences techniques, managériales et commerciales des PME/PMI, et iii) la facilitation et la sécurisation de leurs transactions sur les marchés local, régional et international. Divers secteurs sont concernés dont l’artisanat, le tourisme, la formation professionnelle, le textile ou les exportations.

 

N°132 - 2 NOVEMBRE 2018

Madagascar : gain d’une place dans l’IIAG de la fondation Mo Ibrahim en 2018

L’Indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique (IIAG), qui effectue l’évaluation annuelle de la qualité de la gouvernance en Afrique, a été publié le 29 octobre. Madagascar se classe 31e sur 54 pays avec 49 points sur 100, gagnant ainsi une place par rapport à 2017 mais perdant dans le même temps 0,3 point. Globalement, les indicateurs de gouvernance de Madagascar ont connu de fortes détériorations durant la dernière décennie (2008-2017), notamment en matière de développement économique durable (-9,2 points), de développement humain (-7,9 points), de sécurité et d’Etat de droit (-3,5 points). Néanmoins, une légère amélioration est notée en termes de participation et de droits humains (+2,9 points).

 

N°131 - 26 OCTOBRE 2018

Madagascar : trois malgaches parmi les leaders économiques africains de demain

L’institut a publié son classement « Choiseul 100 Africa 2018 » le 17 octobre. Celui-ci y classe 200 jeunes dirigeants d’entreprises africains, investisseurs et porteurs de projets innovants de moins de 40 ans qui incarnent le dynamisme, le renouveau et sont appelés à jouer un rôle important dans le développement économique de l’Afrique. Le DG du groupe SMTP Shahim Ismael (32 ans) se classe ainsi en 30ème position dans le top 100 des leaders économiques. Le DG du groupe Filatex Hasnaine Yavarhoussen (32 ans) ainsi que Harinjaka Andriankoto Ratozamanana (40 ans), entrepreneur dans les NTIC et cofondateur de Habaka-Madagascar reçoivent quant à eux deux étoiles dans le top 200.

 

N°130 - 19 OCTOBRE 2018

Madagascar : rejet par la CITES de toute compensation pour les détenteurs de bois précieux

Début octobre, la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d’extinction) a constaté des améliorations dans la lutte contre l’exploitation et l’exportation illégales de bois précieux malgaches, au cours de la 70ème session de son comité permanent. Elle a validé le mécanisme de vérification et d’inventaire des stocks de bois de rose et d’ébène mais rejette le projet gouvernemental de compensation financière des détenteurs de bois précieux. Elle propose comme alternative la création d’un fonds d’affectation spécial indépendant. Jusqu’ici, 17% du total des stocks saisis et déclarés ont été inventoriés et 28 000 rondins de bois de rose saisis audités.

 

N°129 - 12 OCTOBRE 2018

Madagascar : lancement du Conseil de discipline budgétaire et financier

Le Conseil de discipline budgétaire et financier (CDBF) – organe administratif à titre juridictionnel rattaché à la Primature – a officiellement lancé ses activités le 3 octobre, avec le soutien de la BAD dans le cadre du Projet d’Appui à la Gouvernance Institutionnelle (PAGI). Créé par une loi de 2004 et une ordonnance de 1960, le CDBF vise à prévenir et sanctionner les infractions en matière de gestion des finances publiques, à promouvoir la bonne gouvernance financière et à examiner les fautes de gestion des agents publics. La saisine de la CDBF entraînera l’instruction de dossiers pouvant mener à des sanctions pécuniaires allant de 3 à 30 Millions MGA (858 USD à 8584 USD).

 

N°129 - 12 OCTOBRE 2018

Madagascar : inauguration d’une centrale hybride à Maevatanana

Fruit d’un partenariat entre l’Etat malgache et la société First Energy du groupe SMTP, la centrale hybride photovoltaïque et thermique « Solar One » a été inaugurée le 6 octobre par le chef de l’Etat par intérim Rivo Rakotovao à Ambatomainty Ambalarano près de Maevatanana, dans la région Betsiboka. De 7h du matin à 17h, cette dernière approvisionne la ville de Maevatanana et ses environs depuis juin 2017 à travers une puissance totale de 1,12 MW dont 370 KW par des panneaux solaires et 750 KW par trois groupes électrogènes fonctionnant au diesel.

 

N°128 - 8 OCTOBRE 2018

Madagascar : lancement du projet AFD sur la gouvernance urbaine du « Grand Tana »

Le directeur de la stratégie « 3 Océans » de l’Agence Française de Développement, l’Ambassadeur de France et la Ministre des Finances et du Budget ont signé le 25 septembre une première convention de financement de 2 M EUR dans le cadre du projet de Gouvernance Urbaine du Grand Antananarivo (GUGA, financé par une subvention AFD de 5 M EUR). Ce projet de maîtrise du développement urbain de la capitale et de 27 communes environnantes prévoit un renforcement de l’ingénierie urbaine des communes via un appui à l’Institut National de la Décentralisation et du Développement Local (2 M EUR), ainsi qu’un appui à la création de la future Agence d’Urbanisme pour le Grand Antananarivo, attendue dans les prochains mois (3 M EUR).

 

N°128 - 8 OCTOBRE 2018

Madagascar : accord entre le FIVMPAMA et la Cité des Dirigeants de la Réunion

Le groupement du patronat malgache représentant les PME ou FIVMPAMA a signé le 27 septembre un accord portant sur son entrée au capital de la Cité des Dirigeants de la Réunion, en présence de l’Ambassadeur de France et du Chef du Service économique pour Madagascar et l’Union des Comores. L’acquisition d’une action symbolique permettra au FIVMPAMA de participer aux prises de décision de la Cité des Dirigeants en matière de formation des dirigeants du secteur public et privé au sein du Centre de Perfectionnement aux affaires (CPA). Cette signature fait suite à une convention de partenariat de septembre 2017 ayant permis la création d’une antenne du FIVMPAMA à la Réunion.

 

N°127 - 28 SEPTEMBRE 2018

Madagascar : Approbation de 70 MUSD pour la 2ème phase du Projet « Pôles Intégrés de Croissance et Corridors»  (PIC2.2)

La Banque mondiale a approuvé le 18 septembre un crédit AID de 70 MUSD pour financer la 2ème phase du Projet PIC2.2, faisant suite à un premier prêt de 50 MUSD accordé en 2014. Le PIC2.2 soutiendra la croissance durable des secteurs du tourisme et de l’agrobusiness à travers l’amélioration de l'accès aux infrastructures et aux services clés dans les régions d’Anosy, d’Atsimo-Andrefana, de Diana et dans l’île de Sainte-Marie. Il bénéficiera directement à 15 000 agriculteurs, vise la création de près de 18000 emplois et devrait attirer 25 MUSD d’investissements privés grâce à un appui à la promotion et à la facilitation des investissements.

 

N°127 - 28 SEPTEMBRE 2018

Madagascar : Ouverture prochaine de la ligne aérienne Tuléar-Fort-Dauphin-La Réunion

Air Madagascar et son partenaire stratégique Air Austral ont annoncé le 19 septembre la création d’une passerelle aérienne entre Tuléar, Fort-Dauphin et la Réunion. Première passerelle connectant le Sud de Madagascar et la Réunion, elle a été appuyée par l’Aviation Civile de Madagascar (ACM) et la Direction Générale de l’Aviation Civile française (DGAC). Des liaisons seront effectuées deux fois par semaine à partir du 3 décembre, le lundi par un Boeing 787-8 d’Air Austral et le vendredi par un Boeing 737-8 d’Air Madagascar. Tout comme la liaison Antananarivo-La Réunion-Guangzhou depuis février 2017, ces vols seront commercialisés à travers un partage de codes entre les deux compagnies.

 

N°123 - 13 JUILLET 2018

Madagascar : signature des Term Sheet du projet de centrale hydroélectrique de Sahofika

Le 5 juillet, le consortium composé d’Eiffage, Themis, Eranove et HIER a procédé avec le ministère de l’Energie et des Hydrocarbures et la Jirama à la signature des Term-Sheet relatifs au projet de centrale hydroélectrique de Sahofika. Ceux-ci comportent le sommaire des modalités et conditions qui serviront de support aux négociations futures sur le contrat de concession. La centrale sera dotée d’une puissance de 192 MW, avec une puissance garantie supérieure à 100 MW y compris durant les périodes d’étiage. L’investissement, estimé à 1 Md USD, permettrait d’alimenter 480 000 foyers.

 

N°122 – 6 JUILLET 2018

Madagascar : adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi de finances rectificative (LFR)

Par rapport à la Loi de finances initiale (LFI) de 2018, la LFR révise la croissance économique à la baisse de 5,1 % à 5 %, tandis que le taux d’inflation moyen devrait être à 8 % contre une prévision initiale de 7,8 %. Les subventions étatiques sont revues à la hausse de 150 Mds MGA (45 MUSD), dont 100 Mds MGA (30 MUSD) en faveur de la compagnie nationale d’électricité JIRAMA. Le gouvernement augmentera également le budget des élections à la suite de l’annonce de leur tenue les 7 novembre et 19 décembre, mais cette rallonge ne figure pas dans la LFR. Enfin, le montant des financements extérieurs a fortement diminué de 15,8 % par rapport au Budget initial, pour atteindre 1952 Mds MGA (851 MUSD).

 

N°121 – 29 JUIN 2018

Madagascar : inauguration de la plus grande centrale photovoltaïque de l’océan Indien

Le Président Rajaonarimampianina a inauguré le 23 juin une nouvelle centrale solaire photovoltaïque d’une capacité de 20 MW à 10 km d’Ambatolampy (région Vakinankaratra). Initiée en décembre 2016 sur un site d’une superficie de 33 ha, elle a été financée sur fonds propres par la société française GreenYellow, filiale du Groupe Casino, pour un montant de 26 M EUR. Un contrat d’achat d’électricité sur 25 ans signé en juillet 2016 avec la compagnie nationale Jirama permettra d’approvisionner en énergie 50 000 foyers dans les régions d’Analamanga et du Vakinankaratra.

 

N°120 – 22 JUIN 2018

Madagascar : financement additionnel du projet PAGOSE par la Banque mondiale

 La Banque mondiale a annoncé le 14 juin un prêt additionnel de 40 M USD de l’AID en faveur du projet d'amélioration de la gouvernance et des opérations dans le secteur de l'électricité (PAGOSE). Le projet vise notamment le redressement de la JIRAMA, dont les subventions de l’Etat sont revues à la hausse dans le projet de loi de finances rectificative 2018, passant de 53,7 M EUR à 79,4 M EUR. Il comporte quatre composantes : une assistance technique pour le développement de petites centrales hydroélectriques ; un appui à la gestion des ressources humaines de la JIRAMA ; des investissements notamment dans le réseau de distribution et le système de répartition, et une composante dédiée à la gestion du projet.

 

N°120 – 22 JUIN 2018

Madagascar : nouvelle hausse des prix des carburants

Une nouvelle hausse des prix des carburants, de l’ordre de 50 MGA (0,01 USD) est survenue le 15 juin. Cette augmentation fait suite à celle du prix mondial du baril de pétrole et intervient en période de tensions politiques. Cette hausse est toutefois modeste puisqu’afin de limiter la grogne sociale, l’Office malgache des Hydrocarbures a opté pour un schéma de subvention du secteur pétrolier à hauteur de 370 MGA (11 centimes USD) sur les 420 MGA (12 centimes) de hausse des prix réels. Si, depuis 2009, les subventions dans le secteur pétrolier malgache ont permis de limiter les variations sur les prix, cette politique est critiquée par le FMI qui, dans le cadre de la 3ème revue de l’accord FEC, a appelé à réformer cette dernière dans le but d’accroître la transparence sur le prix du carburant.

 

N° 118 – 8 JUIN 2018

Madagascar : Nomination de Louis Christian Ntsay comme Premier ministre.

Le Premier Ministre, Solonandrasana Olivier Mahafaly, a remis au Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, le lundi 4 juin  sa lettre de démission et celle de son Gouvernement. Le futur Gouvernement sera dirigé par Louis Christian Ntsay. M.Ntsay était jusqu’à sa nomination représentant de l’Organisation Internationale du Travail à Tananarive pour les Comores, Madagascar, Maurice et les Seychelles. M. Ntsay a obtenu une licence en économie à l’Université d'Ankatso en 1984 puis de comptabilité à l’INSCAE. Il a par la suite poursuivi en France des études en communication au Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam) en 1986 et un diplôme en Gestion d'entreprise et Gestion Financière au Cefeb en 1987.

 

N° 116 – 25 MAI 2018

Madagascar : le logiciel ALEXIS sélectionné pour la planification et la gestion des vols d’Air Madagascar

Air Madagascar a choisi le 9 mai le logiciel ALEXIS de Maureva, filiale mauricienne du groupe réunionnais Cirrus Informatique, pour rationaliser ses activités opérationnelles dont la gestion de ses équipages et la planification de ses vols. ALEXIS permettra notamment l’ordonnancement et la gestion quotidienne des opérations, l’affectation du personnel navigant ainsi que l’optimisation de l’allocation et de l’utilisation des avions d’Air Madagascar et de sa filiale Tsaradia. En juin 2016, Maureva – partenaire de l’International Air Transport Association (IATA) – avait déjà été retenue comme prestataire pour la gestion des recettes commerciales de Hop!, filiale du groupe Air France-KLM.

 

N° 115 – 18 MAI 2018

Madagascar : investissement du consortium Saga Africa Holdings Limited dans Tigo Sénégal

Suite à l’officialisation mi-avril de la reprise de Tigo Sénégal, groupe de télécommunications, par le consortium Saga Africa Holdings, ce dernier a annoncé le 2 mai un plan d’investissements de 125,8 MUSD (106,7 M EUR) en faveur de l’opérateur mobile sénégalais sur trois ans. Ce plan vise à renforcer la couverture réseau et les services de Tigo et à acquérir des fréquences 4G. Le consortium est constitué par le groupe malgache Axian (via le fonds d’investissement Sofima), la NJJ Holding de Xavier Niel et le groupe africain Teyliom (Yérim Sow). Initialement fixé à 134,4 MUSD (114 M EUR), le coût final du rachat de la filiale du groupe Milicom n’a pas été dévoilé. Axian continue ainsi son expansion à l’étranger après le rachat de Télécom Réunion Mayotte (TRM) et la création de Telco aux Comores en 2015.

 

N° 114 – 11 MAI 2018

Madagascar : signature de la Phase III du projet Lalankely

La Phase III de « Lalankely » (« ruelle » en malgache) a été signée le 2 mai entre l’AFD, la délégation de l’UE et le gouvernement malgache pour 26,2 M EUR. Ce projet vise à désenclaver et assainir les quartiers classés prioritaires de Tananarive, par la mise en place d’infrastructures de mobilité, d’éclairages publics, d’équipements sanitaires, ou encore d’espaces sportifs. Faisant notamment appel aux techniques de haute intensité de main d’oeuvre (HIMO), Lalankely III est financé par un prêt souverain concessionnel de l’AFD de 19 M EUR, un don de l’UE de 2,8 M EUR à travers la Facilité d’Investissement en Afrique (AfiF), ainsi qu’une participation de l’Etat malgache de 4,4 M EUR.

 

N° 112 – 27 AVRIL 2018

Madagascar : arrêt de la coopération de la Croix-Rouge norvégienne à la suite de fraudes

Le 18 avril, la Croix-Rouge norvégienne a annoncé l’arrêt de tout transfert de fonds et la fin de la coopération avec la Croix-Rouge malagasy (CRM), en raison de fraudes découvertes en avril 2017 lors d’un audit des comptes de la CRM portant sur les exercices 2012 à 2016. Des détournements ont été constatés pour un montant de 1,2 million de couronnes norvégiennes (NOK) soit plus de 150 000 USD, tandis que la documentation censée justifier un montant de 8,2 MNOK (1 M USD) s’est révélée manquante. Ce montant de près d’1,2 M USD représente 30 % des transferts totaux de 30,9 MNOK (3,9 M USD) en faveur de la CRM depuis 2012 et portait jusqu’alors sur des projets dans les secteurs de la santé, de l’eau ou de la prévention des catastrophes.

 

N° 111 – 20 AVRIL 2018

Madagascar : lancement du service M-Kajy d’Orange

Fruit d’un partenariat entre Orange Money et Première Agence de Microfinance (PAMF), le service M-Kajy a été lancé à Tananarive le 11 avril. Destiné à promouvoir l’inclusion financière dans le pays, il consiste en un service mobile d’épargne et de prêts, accessible aux clients d’Orange Money. Le montant des prêts proposés s’échelonne entre 1,6 USD et 95 USD (5 000 et 300 000 MGA) au taux de 7 % et remboursables sous 30 jours – sous peine de 5 % d’intérêt supplémentaire. Les clients ont par ailleurs la possibilité de disposer d’un compte épargne gratuit pour un montant maximal de 315 USD (100 millions MGA) au taux annuel de 2,5 %. Aucun dépôt préalable n’est requis sur le compte Orange money du client pour avoir accès au service M-Kajy.

 

N° 110 – 13 AVRIL 2018

Madagascar : adoption du nouveau Code de l’électricité

Le 5 avril, la Haute Cour constitutionnelle a jugé conformes à la Constitution les amendements au Code de l’électricité, suite à l’adoption du texte par le Sénat et l’Assemblée nationale les 5 et 12 mars. Ce Code prévoit la création d’une Autorité de régulation de l’électricité (ARELEC) disposant du statut d’Autorité administrative indépendante, qui sera dirigée par un collège de 6 commissaires. Il autorise les activités de production, de transport, de distribution et de fourniture d'énergie pour toute personne physique ou morale, de droit privé ou public, qu’elle soit malgache ou étrangère. Il crée enfin un statut de « fournisseur vert » pour les entreprises qui commercialiseront 100 % d’énergie renouvelable.

 

N° 109 - 6 AVRIL 2018

Madagascar : satisfecit du FMI lors de la 3e revue du programme FEC

Présente à Tananarive du 14 au 28 mars 2018, une mission du FMI a été conduite en vue de l’examen par le Conseil d’Administration de la troisième revue de l’accord FMI au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC), prévue en juin 2018. La mission juge globalement positifs les résultats obtenus dans le cadre du programme FMI : la croissance du PIB devrait atteindre 5,0 % en 2018 et l'inflation devrait passer sous les 8 % d’ici fin 2018 également. Tous les objectifs quantitatifs à fin décembre 2017 ont été atteints, voire dépassés dans le cas des réserves de change et du solde budgétaire. Le FMI exhorte néanmoins les autorités à poursuivre la réforme de la Jirama, la compagnie publique d’eau et d’électricité, encore lourdement déficitaire en 2017, à augmenter l'investissement public et à renforcer la gouvernance à travers l’adoption de lois sur le recouvrement des avoirs illicites et la lutte contre le blanchiment de capitaux.

 

N° 108 – 30 MARS 2018

Madagascar : lancement du Projet d’Appui à la Performance du Secteur Public

Le PAPSP, initié par le Gouvernement et financé par la Banque mondiale pour 40 M USD sur 4 ans (2017-2020), a été lancé le 26 mars à Tananarive. Durant cette période, 12 M USD seront consacrés au Fonds de Développement Local (FDL), en vue de financer des projets d’investissements dans 992 communes remplissant les conditions d’éligibilité requises. 16,7 M USD financeront l’amélioration de la gestion des recettes au niveau du ministère des Finances et du Budget et de celui chargé des Mines et du Pétrole, tandis que 7,8 M USD sont prévus pour renforcer les mécanismes de gouvernance dans le secteur de l’Education. 3,5 M USD seront dédiés au financement des activités d’audit et de vérification menées par les tribunaux financiers et la société civile.

 

N° 107 – 23 MARS 2018

Madagascar : la loi sur les ZES rejetée par l’Assemblée

Le projet de loi sur les Zones Economiques Spéciales (ZES) a été rejeté le 19 mars à l’Assemblée nationale par 46 voix contre 40. Censé stimuler l’investissement et le développement de secteurs comme le textile ou l’agriculture, ce projet approuvé par le Parlement en novembre avait été censuré en janvier par la Haute Cour Constitutionnelle, qui avait déclaré certains articles anticonstitutionnels. Cette initiative gouvernementale avait suscité des critiques, notamment du FMI qui pointait des risques de manque à gagner fiscal et d’effet d’aubaine. Le texte prévoyait des avantages fiscaux, des exonérations de TVA et de droits de douane et une clause de stabilité sur 20 ans pour les investisseurs qui s’établiraient dans certaines zones.

 

N° 106 – 16 MARS 2018

Madagascar : protestations des groupements professionnels contre l’engorgement du port de Tamatave

Treize groupements professionnels dont le SIM (industrie) et le GEFP (zones franches) critiquent l’engorgement du principal port malgache, par lequel transitent 90 % des marchandises, et appellent l’Etat à agir afin de « fluidifier les opérations » de chargement/déchargement et de dédouanement. Certains industriels sont contraints au chômage technique, faute d’intrants nécessaires à leur production. Tamatave traite un volume croissant de containers - plus de 250 000 en 2017, soit en hausse annuelle de 20 % par rapport à 2016 selon la SPAT, société de gestion du port - avec des infrastructures inchangées. Le projet d’extension financé par la JICA (400 M USD) prévoit la construction d’un nouveau quai à containers mais celui-ci ne sera achevé qu’en 2024.

 

N° 105 – 9 MARS 2018

Madagascar : approbation d’un projet d’inclusion financière par la Banque mondiale

Un prêt de 45 M USD de l’AID a été approuvé par la Banque le 28 février dans le cadre d’un projet pour l’inclusion financière qui bénéficiera aux particuliers et aux PME malgaches. Ce projet entend favoriser la digitalisation des transactions impliquant l’Etat, afin d’accroître l’usage des comptes bancaires dématérialisés, ainsi que la digitalisation des institutions de microfinance. Il vise également à élargir l’accès au crédit pour les PME à travers un dispositif de garantie de crédit - déjà testé dans le cadre du projet PASEF de la Banque sur les services financiers - et le développement d’innovations technologiques dans le domaine de la finance. Il sera mis en œuvre conjointement par le ministère des Finances et du Budget et la Banque centrale.

 

N° 104 – 2 MARS 2018

Madagascar : léger recul de l’indice de liberté économique en 2017

La Heritage Foundation a publié début février son rapport annuel sur l’indice de liberté économique, établi à partir de quatre critères : l’Etat de droit, la taille de l’Etat, l’efficacité de la réglementation et l’ouverture des marchés. Avec un score de 56,8 points sur 100, en baisse de 0,6 point par rapport à 2016, Madagascar se hisse au 119ème rang mondial et au 16ème rang africain. La Grande île avait enregistré son meilleur score en 2010 avec 63,2 points. Classée « majoritairement non libéralisée », l’économie malgache est notamment mal notée en matière de droits de propriété, d’intégrité du gouvernement, de dépenses publiques, de pression fiscale et de droit du travail. Des progrès sont cependant constatés en termes de facilité de conduite des affaires.

 

N° 103 – 23 FEVRIER 2018

Océan Indien : Nouvelle étape dans la concrétisation du projet METISS

Après la signature par un consortium de 6 opérateurs régionaux de l’accord de gestion du câble sous-marin à très haut débit METISS (Melting poT Indianoceanic Submarine System) le 13 décembre 2017, le contrat de construction de cet ouvrage a été attribué aux sociétés Alcatel Submarine Networks (ASN) et Elettra TLC, filiale du groupe Orange, le 1er février 2018. D’un coût de 40 M EUR, cette infrastructure numérique de 3000 km disposant d’une vitesse de connexion de 24 000 gigabits/seconde devrait être opérationnelle d’ici 2019. Le projet METISS bénéficie du soutien financier de l'Union Européenne et de l'AFD.

 

N° 102 – 16 FEVRIER 2018

Madagascar : lancement du fonds MIARAKAP

Le fonds d’investissement MIARAKAP cofondé par le groupe Investisseurs & Partenaires et Emmanuel Cotsoyannis a été lancé à Tananarive le 9 février. Premier fonds d’accompagnement et de mise en réseau des PME et start-up malgaches, il investira 8 M EUR sur 10 ans – dont 3 M EUR dès la première année – en faveur d’une quarantaine d’entreprises dans lesquelles il prendra une participation minoritaire durant cinq ans. Il vise principalement trois secteurs : les produits agricoles, l’électrification rurale et le développement d’applications informatiques. Parmi ses partenaires figurent des investisseurs résidents ou issus de la diaspora, les banques BNI et BFV-SG, les groupes Axian et Basan, ainsi que la coopération Monégasque et l’association Adéfi.

 

N° 101 – 9 FEVRIER 2018

Madagascar : ambitions élevées pour la filière cacao

Un séminaire international sur la filière cacao s’est tenu à Tananarive du 30 janvier au 1er février en présence de Jean Marc Anga, Directeur de l’organisation internationale du cacao (ICCO). Le Conseil National du Cacao, organisateur du séminaire, entend structurer et pérenniser la filière via une hausse de la production tout en maintenant un niveau de qualité élevé. Disposant du label « cacao fin » depuis septembre 2015, Madagascar est le 20ème producteur mondial de cacao (9000 t produites en 2017, dont 2000 t pour la qualité supérieure Trinitario). Deux réunions de l’ICCO se dérouleront à Berlin fin avril puis à Abidjan en septembre pour redéfinir les règles du label cacao fin et décider du maintien ou non de Madagascar sur cette liste.

 

N° 100 – 2 FEVRIER 2018

Madagascar : fin programmée des dessertes d’Air Seychelles vers Tananarive

La compagnie aérienne seychelloise a annoncé le 23 janvier un plan de restructuration de ses activités qui priorise ses réseaux domestiques et régionaux. Outre l’arrêt des vols Paris-Mahé, la liaison vers Tananarive sera supprimée à partir du 24 avril. Des alternatives sur d’autres vols seront proposées aux passagers ayant réservé au-delà de cette date, ainsi que des notifications de changement d’itinéraire. Air Seychelles avait signé un accord de partage de code avec Air Madagascar en septembre 2016 mais en raison de l’épidémie de peste à Madagascar, elle avait dû suspendre le 8 octobre dernier ses trois vols hebdomadaires vers Tananarive, avant de les reprendre le 12 janvier.

 

N° 99 – 26 JANVIER 2018

Madagascar : signature d’un accord de financement sur les aires protégées entre l’AFD et le ministère des Finances et du Budget

Signé le 18 janvier en présence de l’ambassadrice de France à Madagascar, cet accord porte sur l’octroi par l’AFD d’une subvention de 7 M EUR au projet dit « KOBABY » – « conservation » en dialecte antakaraña. L’Etat malgache contribue quant à lui pour 1,4 M EUR à ce projet visant à renforcer la lutte contre la déforestation et à sauvegarder la biodiversité de la région Diana (nord). D’une durée de 5 ans, « KOBABY » doit favoriser les activités génératrices de revenus pour la population locale dans l’agriculture, la pêche, l’artisanat et le tourisme. Outre la préservation des trois zones existantes gérées par l’organisme public Madagascar National Parks, six nouvelles aires protégées seront créées.

 

N° 98 – 19 JANVIER 2018

Madagascar : inauguration par Jovena d’une centrale au fioul lourd de 76 MW

Le 12 janvier, le président malgache a inauguré une centrale thermique à Ambohimanambola près de Tananarive, fruit d’un PPP avec Jovena, filiale du groupe Axian. Un nouveau site dit « Noor 1 » de 48 MW a été constitué à partir de deux turbines à combustion acquises auprès d’EDF Réunion en mai 2016. Le second site « Noor 2 », déjà existant, fait l’objet d’un partenariat avec le britannique Aggreko et offre une capacité de 28 MW. Le groupe dirigé par Hassanein Hiridjee souligne que ces nouvelles capacités réduiront les délestages ainsi que les coûts de production d’électricité par rapport à des groupes au gasoil. Axian veut désormais construire une centrale hydroélectrique de 110 MW à Volobe avec le français Colas.

 

N° 97 – 12 JANVIER 2018

Madagascar : hausse des tarifs de la JIRAMA

Dans le cadre du redressement de la compagnie publique d’électricité JIRAMA, les tarifs d’électricité ont été révisés à la hausse au 1er janvier. Le 29 décembre, l’Office de Régulation de l’Electricité (ORE) a approuvé une nouvelle grille tarifaire qui acte une augmentation globale de 8,5 % des prix, mais touchera surtout les entreprises. Ces dernières paieront désormais 710 MGA/kWh en heure de pointe sur tout le territoire, soit une hausse de 10 %. Les particuliers consommant moins de 25 kWh/mois ne seront pas touchés par cette hausse – le tarif restant à 141 MGA/kWh dans tout le pays – mais une augmentation, différenciée selon les zones de 4 % en moyenne, sera appliquée au-delà de ce seuil.

 

 

 

Publié le

Fichiers attachés