Evolution du commerce bilatéral entre la France et la Lituanie en 2020

La balance commerciale française en déficit depuis 2018 retrouve un  équilibre (léger excédent de 26 M € sur l’année 2020) en raison d’une baisse des exportations de produits lituaniens (sur l’année 2020, les importations de produits lituaniens en France ont baissé de -11% en glissement annuel) alors que nos exportations vers ce pays ont connu une légère hausse de 3,5%.

La France se positionne comme le 10e fournisseur et le 14e client de la Lituanie. Après une chute en 2019 (- 9,8 % par rapport à 2018), le commerce bilatéral entre la France et la Lituanie a continué de diminuer en 2020, en raison notamment de la baisse des importations françaises, pour s’établir à 1,3 Md € (-4,7 % par rapport à 2019).

La crise du coronavirus s’est traduite en 2020 par une chute du PIB des partenaires commerciaux du pays et donc par une baisse des échanges bilatéraux : les parts françaises dans les exportations (2,5 %) et importations (3,3 %) lituaniennes restent inchangées.

 1 -    La balance commerciale entre la France et la Lituanie tend à s’équilibrer depuis le dernier trimestre 2020

Alors que le commerce bilatéral avait retrouvé en 2018 des niveaux d’échange (1,475 Md €) similaires à ceux de 2011 (1,552 Md €), force est de constater depuis lors que les échanges enregistrent une constance voir une légère hausse sur le début de l’année 2021 malgré une baisse de -4% depuis 2019. Le commerce bilatéral s’est élevé à 1,27Md € en 2020.

Depuis 2017, le déficit commercial de la France avec la Lituanie était plutôt stable, s’élevant à -84M€. Le solde négatif se résorbe en 2020 et semble se stabiliser au début de l’année 2021. Cependant, les exportations françaises n’ayant pas évolué, ce retour à un semblant d’équilibre de la balance commerciale (+26 M € sur 2020) s’explique surtout par la baisse considérable des importations françaises de produits lituaniens (-11% en 2020).

2-  La structure des échanges commerciaux reste stable

L’exportation  de produits français en Lituanie, portée par trois principaux postes, n’a pas évolué de manière significative (+3% en 2020).

Les exportations de véhicules automobiles atteignent en 2020 78,4 MEUR soit 12% du total des exportations (-10% par rapport à 2019). Les ventes de préparations pharmaceutiques s’élèvent à 67 MEUR soit 10,3% des exportations (+35% par rapport à 2019). Le poste des vins de raisin représente quant à lui 6% de nos exportations, avec un montant total des ventes atteignant 40,6 MEUR (+16% par rapport à 2019). Bien que plus faible en valeur (4% des exportations), les composants électroniques ont quasiment doublé entre 2019 et 2020.

L’importation de produits lituaniens en France est en baisse continue depuis 2018 : Les postes d’importations françaises  en 2019 restent traditionnellement les produits chimiques de base comme les engrais (19,3%), les véhicules automobiles (8%), les meubles (6%). L’importance de la part des produits chimiques dans l’importation française s’explique par la spécialisation lituanienne dans les engrais chimiques.

Plusieurs postes enregistrent une augmentation importante. Les produits chimiques divers enregistrent une hausse de 21,4% par rapport à 2019 avec un montant total de 31,7 MEUR soit 5,1% des importations. Le poste de machines et équipements d’usage général, comptant pour 2,8% enregistre une hausse de 40,7%. Les produits pétroliers, bien que ne représentant qu’une part minime des importations a augmenté de 582% par rapport à 2019. On note que les importations de matières plastiques sous formes primaires comptant pour 3% des importations enregistrent une baisse de 56% en 2020.

3- Les flux d’investissements directs étrangers français augmentent légèrement

Les investissements français en Lituanie ont connu une croissance modérée (+5% par rapport au 4T 2019) pour atteindre un stock d’investissement de 551M € au 4T 2020.

Le commerce de gros et l’industrie de seconde main ainsi que la réparation des véhicules à moteurs sont le premier poste d’IDE français comptant pour 30% du total d’IDE en 2020 soit 170,7 MEUR. Le second poste d’investissement français est la manufacture qui compte pour 13% (76,5 MEUR) du total tout comme les produits alimentaires, les boissons et le tabac (75,7 MEUR). Les activités financières et d’assurance arrivent en 4ème position des IDE français comptant pour 12% du total des IDE français en Lituanie soit 65,2 MEUR.

Plusieurs entreprises françaises en Lituanie ont contribué au maintien de la croissance des investissements français en Lituanie. PRECIA MOLEN, entreprise spécialisée dans le pesage, après avoir acquis la totalité du capital de la société lituanienne Milviteka, a développé ses activités en 2020 dans le pays pour lui permettre d'approcher les 50 % de son activité réalisés à l'export. IDEX a continué de développer ses activités en 2020 dans le pays et prévoit désormais une coopération avec Geco Investicijos pour investir dans des projets d'énergies renouvelables et biocarburants dans les pays baltes (chauffage central, énergie pour le secteur industriel, projets ENR). Enfin, la Fintech française Privat3 cherche à obtenir une licence d’institution de monnaie électronique pour créer une société en Lituanie : Privat3 Europe.

Commentaires : La Lituanie présente des opportunités économiques à court terme pour la France, notamment dans les domaines de la santé, des biotechnologies, des Fintechs et de la transition environnementale. Nos entreprises pourraient bénéficier des programmes liés au plan de relance UE pour nouer des courants commerciaux voire créer des partenariats dans ce pays.

Publié le