Commerce extérieur et relations bilatérales entre la France et la Lituanie

Notre commerce bilatéral s’élève à près de 1,32 Md EUR (-10,51% par rapport à 2018). La France est le 9e fournisseur et 13e client de la Lituanie. En 2019, la part de la France dans les exportations et importations lituaniennes est limitée, respectivement à 2,53% et 3,24%.  En 2019, nos exportations de biens vers la Lituanie diminuaient de 12,6% (baisse de 8,6% pour nos importations). Passant de -61 MEUR en 2018 à -83 MEUR en 2019, le déficit commercial français augmentait de 37% en glissement annuel.

Après avoir atteint un pic en 2018, nos exportations vers la Lituanie ont diminué en 2019…

En 2019, nos exportations vers la Lituanie (source : douanes françaises) enregistrent une baisse importante de 12,6% atteignant un montant de 618,1 MEUR. L’Hexagone passe ainsi de 8e à 9e fournisseur de la Lituanie. La part de la France dans les importations de la Lituanie reste limitée, représentant seulement 3,24% du total des importations lituaniennes (contre 4,83% pour l’Italie par exemple).

(i) Nos exportations sont portées par deux principaux postes :

- Les équipements mécaniques et matériels électriques et électroniques représentent 26,9% de nos exportations en 2019, les ventes ayant atteint 166,3 MEUR (-2,2% par rapport à 2018). Les ventes de matériel électrique s’élèvent à 52,5 MEUR en 2019 (+38,4% par rapport à 2018). La dynamique de ce poste s’explique en partie par un volant d'affaires stable lié aux achats inter-entreprises de câbles électriques et de matériels de contrôle électrique et électronique, générés par la présence de Schneider Electric dans le domaine du montage d’équipements électriques.

- Le poste des produits chimiques, cosmétiques et pharmaceutiques représente quant à lui 22,4% de nos exportations, avec un montant total des ventes de 138,3 MEUR (-10,6% par rapport à 2018). Les produits chimiques et cosmétiques comptent notamment pour 92,2 MEUR de ventes, soit 14,9% de nos exportations (-13,1% par rapport à 2018), et les produits pharmaceutiques pour 46,1 MEUR, c’est-à-dire 7,5% des ventes (-4,9%).

(ii) Plus faibles en valeur de vente, deux postes tous deux en progression, restent relativement importants :

- Le poste des produits des industries agroalimentaires représente 15,9% de nos exportations en 2019, avec un montant total des ventes de 98,1 MEUR (+14,8% par rapport à 2018). Dans ce poste, les boissons concentrent notamment 11% des ventes, avec 68,6 MEUR de boissons exportées vers la Lituanie en 2019 (+16,8% par rapport à 2018).

- Le poste des produits et équipements de la construction automobile constitue 14,6% de nos exportations, avec un montant total des ventes de 90,1 MEUR (+5,8% par rapport à 2018). On note que les produits de la construction automobile, dont la valeur des ventes atteint 84,7 MEUR en 2019, représentent 13,7% des exportations françaises vers la Lituanie (+6,7% par rapport à 2018).

(iii) Enfin, les ventes de produits de l’industrie textile, de la mode et de l’habillement s’établissent à 46 MEUR en 2019, avec une progression de 5% en glissement annuel. Nos exportations de produits en caoutchouc et plastique ont quant à elles augmenté de 12,5%, atteignant une valeur de 14,7 MEUR en 2019.

… et une tendance similaire s’observe pour nos importations d’origine lituaniennes

Avec 701,3 MEUR de marchandises lituaniennes importées en France en 2019, la France se positionne comme le 13e client de la Lituanie en 2019 (14e en 2018).

En 2019, les importations françaises sont notamment constituées de produits chimiques, cosmétiques et pharmaceutiques, avec 230,7 MEUR d’achats, qui correspondent à 32,9% de total de nos importations de biens lituaniens (+43,5% par rapport à 2018).

Les importations d’articles en bois et meubles atteignent une valeur de 135,3 MEUR et représentent 19,3% du total de nos importations (+6,1% par rapport à 2018). Des produits et équipements de la construction automobile ont aussi été importés de Lituanie pour une valeur de 65,6 MEUR (+37,7% par rapport à 2018), tandis que la France a importés 67,7 MEUR de produits issus de l’industrie textile, de la mode et de l’habillement (-1,27%). Ces deux derniers postes représentent environ 9,5% du total de nos importations en provenance de la Lituanie.

La France a également importé des produits en caoutchouc et plastique (28,3 MEUR), des préparations et conserves à base de poisson (23 MEUR), et des instruments à usage médical, optique et dentaire (18,5 MEUR).

La France apparaît comme l’une des principales destinations des exportations lituaniennes de services. Au 3e trimestre 2019, la France est ainsi le deuxième client de la Lituanie en termes d’importations de services (274 MEUR, dont 204 MEUR pour les services de transports seulement), derrière l’Allemagne (429 MEUR, dont 293 MEUR pour les services de transports).

Cette baisse de nos échanges s’inscrit dans la baisse de la croissance des échanges commerciaux de la Lituanie.

Après une augmentation annuelle des exportations de 7% et des importations de 8,5% en 2018, une importante baisse de la croissance des échanges a été observée en 2019, les exportations et les importations lituaniennes progressant respectivement de +4,7% et de +2,8%. Au même moment, le déficit commercial de la Lituanie (2,22 Mds EUR en 2019 contre 2,67 Mds EUR en 2018) se rétracte fortement de près de 17% en 2019.  

Cette baisse des échanges de l’Etat balte ne suit pas la progression du PIB qui connaissait un sursaut en 2019. En 2017 et 2018, la croissance du PIB réel lituanien atteignait +4,2% et +3,6% respectivement, un niveau record depuis 2011. La croissance de 2019 est estimée à 3,9%. (L’hypothèse 2020 tourne autour de 2,6%).

 

Remarque : les données utilisées dans ce post proviennent des Douanes françaises hors classement de la France en introduction et données concernant le commerce extérieur lituanien.

 

 

 

Publié le