Echanges commerciaux entre la France et le Kazakhstan

Les échanges commerciaux entre la France et le Kazakhstan ont atteint 2,9 Mds € en 2016, et sont en baisse de 30,3% sur un an. La France est en 2016 le 6ème client du Kazakhstan, dont elle absorbe 4,9% des exportations derrière l’Italie, la Chine, la Russie, les Pays-Bas et la Suisse. Avec une part de marché de 2,6 % en 2016, la France est le 6ème fournisseur du Kazakhstan, loin derrière la Russie et la Chine, et derrière l’Allemagne, les Etats-Unis et l’Italie. Nos relations commerciales sont dominées par l’importation de produits énergétiques kazakhstanais. Le solde commercial demeure structurellement déficitaire pour la France, mais se réduit dans un contexte de baisse du prix du pétrole.

___________________________________________________________________________________________________

1. Forte baisse des échanges commerciaux entre la France et le Kazakhstan.

Graphique 1 : Évolution des exportations et des importations françaises entre 2006 et 2016 (en M €)

 

Graphique

Source : Douanes françaises

Après quatre années consécutives de hausse, nos exportations vers le Kazakhstan auraient enregistré une baisse de 51,5% en 2016 en glissement annuel selon les douanes françaises. Néanmoins, nos exportations hors produits métallurgiques et métalliques (poste probablement très surévalué en 2015), ont progressé de 3,1% sur la même période en g. a. selon les douanes françaises. Par ailleurs, nos importations ont poursuivi leur baisse entamée en 2014 avec un recul de 24,3% en 2016 en glissement annuel. Depuis le pic de 2013, nos importations depuis le Kazakhstan ont reculé de 52,7% et sont pratiquement retombées à leur niveau de 2009 (dans un contexte de chute des cours pétroliers entre 2014 et 2016).

2. Le déficit de notre balance commerciale avec le Kazakhstan se réduit progressivement

Graphique 2 : Évolution de la balance commerciale entre 2006 et 2016 (en M €)

Graphique

Source : Douanes françaises

La balance commerciale entre la France et le Kazakhstan est structurellement déficitaire en notre défaveur du fait de l’importation massive d’hydrocarbures et d’uranium. Néanmoins, Après cinq années consécutives de dégradation (2007-2011), la France a rapidement réduit son déficit commercial vis-à-vis du Kazakhstan sur les cinq dernières années (2012-2016), essentiellement grâce à la diminution des importations. La balance commerciale globale du Kazakhstan est structurellement nettement bénéficiaire du fait de l’exportation d’hydrocarbures (deux tiers des exportations en valeur).

 

3. La France est en 2016 le 6ème fournisseur du Kazakhstan

Graphique 3 : Les fournisseurs du Kazakhstan en 2016 (en %)

 

Graphique

Source : Ministère de l’Économie du Kazakhstan

Avec une part de marché de 2,6 % en 2016, la France est le 6ème fournisseur du Kazakhstan, loin derrière la Russie et la Chine, et derrière l’Allemagne, les Etats-Unis et l’Italie. Dans un contexte de diminution globale des importations kazakhstanaises (- 17,6%), la part de marché française est en hausse par rapport à 2015 (2,2%) et retrouve son niveau de 2014 (2,6%).

4. Premiers postes d’exportation en 2016 : machines diverses, matériels de transport et produits pharmaceutiques

Tableau 1 : Structure 2016 des exportations et importations par secteurs (en %)

 

   

Exportations

Importations

 

1. Produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l’aquaculture

0,7   

0,3

 

2. Hydrocarbures naturels, aut. produits des industries extractives, électricité…

0,0   

85,0

 

3. Produits des industries agroalimentaires (IAA)

3,6   

0,1

 

4. Produits pétroliers raffinés et coke

0,4   

0,4   

 

5. Equipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique

30,0   

0,0   

 

6. Matériels de transport

27,8   

0,0   

 

7. Textiles, habillement, cuir et chaussures

4,2   

0,0   

 

8. Bois, papier et carton

0,4   

0,0   

 

9. Produits chimiques, parfums et cosmétiques

9,0   

1,7

 

10. Produits pharmaceutiques

9,5   

0,0   

 

11. Produits en caoutchouc et en plastique, produits minéraux divers

1,3   

0,0   

 

12. Produits métallurgiques et métalliques

10,6   

12,4

 

13. Produits manufacturés divers

1,2   

0,0   

 

14. Produits divers

1,4   

0,0

 

Ensemble

100,0   

100,0   

Source : Douanes françaises

 

En 2016, les exportations françaises se répartissent principalement entre les équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique (30,0%), les matériels de transport (27,8%) et les autres produits industriels (36,1%). Avec une part de 4,9% des exportations kazakhstanaises en 2016, la France est passée au 6ème rang – contre 5,9% et 5ème rang en 2015 – parmi les clients du Kazakhstan derrière l’Italie (20,3%), la Chine (11,5%), la Russie (9,5%), les Pays-Bas (8,9%) et la Suisse (7,3%).

 

Clause de non-responsabilité - Le service économique s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.
Publié le