Indicateurs et conjoncture

1/ Cadrage économique et financier

Le Koweït, petit pays de 4,5 millions d’habitant (dont seulement 33% de Koweïtiens), tire sa richesse de ses immenses ressources pétrolières (9ème producteur mondial de pétrole avec 2,8 millions de baril/jour, 7ème réserves mondiales) qui lui permettent d’être la 4ème économie du Golfe derrière l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Qatar et la 3ème en termes de richesse par habitant.Le secteur des hydrocarbures, sous tutelle de l’Etat, représente 50% du PIB, 90% des exportations (45 Md$ en 2017) et 90% des recettes du budget de l’Etat. L’Emirat accumule de considérables excédents publics et extérieurs gérés par le fonds souverain Kuwait Investment Authority (KIA), dont les actifs sont aujourd’hui estimés à 600 MdUSD, ce qui en fait le 5ème fonds souverain le plus puissant du monde.

Le Koweït a subi une récession économique en 2017 (-3,3% du PIB) mais a vu ses fondamentaux économiques s’améliorer substantiellement suite à la hausse du cours des hydrocarbures depuis juin 2017 : la croissance économique et les excédents commerciaux repartent à la hausse, le déficit public se résorbe, l'’inflation (0,8% en 2018) et la dette (18,8 % du PIB en 2018) sont contenues et le chômage quasi-inexistant. Le pays ne présente pas de risque de défaut souverain majeur et jouit d’une bonne réputation auprès des agences de notation (S&P : AA ; Moody’s : A2 ; Fitch : AA ; OCDE : 2).

En savoir plus : cadrage économique et financier

2/ Le commerce exterieur en 2017

En 2017, les échanges commerciaux du Koweït atteignaient 82,4 Md$, en hausse de 13% sur un an. La remontée des exportations à 48,7 MdUSD (+16,5% en ga) est principalement due à l'augmentation du prix du baril de pétrole en 2017. Les hydrocarbures constituent toujours l’essentiel des exportations du pays (90%). Les importations du Koweït ont atteint un niveau historique en 2017, à 33,7 MdUSD (+8,7% en ga). L’excédent commercial s'éleve à 15 Md$, en hausse de 39% sur un an, après quatre années de ralentissement.

En savoir plus : le commerce exterieur en 2017

3/ les investissements directs étrangers en 2017

Le Koweït est traditionnellement un émetteur net d’IDE, notamment portés par son fonds souverain, la Kuwait Investment Authority, très orienté vers des investissements à l’étranger. Ainsi, en 2017, le Koweït détient un stock d’IDE à l’étranger de 30,6 Md$ contre un stock d’IDE étranger au Koweït de 15,1 Md$. En outre, les entrées et sorties d’IDE varient encore largement en fonction du cours des hydrocarbures. Cependant, depuis plusieurs années, le Koweït s’emploie à attirer davantage les investissements étrangers, pas uniquement dans le domaine des énergies fossiles, notamment pour financer les grands projets d’infrastructures. La France héberge un petit montant d’IDE koweïtiens à 49M€ en 2016 contre des IDE français au Koweït s’établissant à 88 M€ en 2017.

En savoir plus: les investissements direct étrangers en 2017

Liens utiles

Publié le