Le commerce bilatéral France-Érythrée

Malgré un pic des échanges ayant atteint 5,5 MEUR en 2018, le commerce bilatéral entre la France et l’Érythrée reste très faible. La France bénéficie d’un excédent structurel, en moyenne de 2,3 MEUR sur la décennie. Sur 2019, l’Érythrée représente le 202ème client de la France (3,1 MEUR) et son 228ème fournisseur (0,55 MEUR). Selon les données CNUCED, en 2019, la France disposait de 0,53 % de part de marché sur le total des importations érythréennes (1,14 Md USD), mais représente un client marginal avec 0,12 % du total exporté (724 MUSD).

En 2019, les exportations françaises vers l’Érythrée diminuent (- 42 %) pour atteindre 3,1 MEUR. Ce volume d’exportation représente une baisse par rapport au pic de 2018 (5,3 MEUR). Les principaux postes d’exportations sont les produits chimiques, parfums et cosmétiques (44 %), les équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique (35 %) et les produits des industries agroalimentaires (9 %).

Au 1er semestre 2020, les exportations françaises vers l’Érythrée affichent une légère hausse (+ 6 %), passant de 1,5 MEUR à 1,6 MEUR. Cette progression est portée par les produits chimiques, parfums et cosmétiques (+ 50 %) qui passent de 0,6 MEUR à 0,9 MEUR.

Après une légère reprise en 2018 (139 kEUR), les importations françaises en provenance de l’Érythrée s’affichent en baisse (- 61 %) pour atteindre 55 kEUR en 2019. Les importations avaient atteint un pic à 2,1 MEUR en 2015, puis 2 MEUR en 2016, pour chuter en 2017 à 20,6 kEUR (- 99 %). En 2019, les principaux postes d’importations sont : les produits métallurgiques (34 %), les produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l’aquaculture (27 %) et les matériaux de transports (13 %).

Au 1er semestre 2020, les importations françaises depuis l’Érythrée enregistrent une baisse par rapport au 1er trimestre 2019 (- 51 %), passant de 53 kEUR à 26 kEUR. Ce recul s’explique par l’arrêt des importations métallurgiques (18 kEUR à 0 EUR) et la diminution des ventes de produits agricoles (- 94 %), qui passent de 14 kEUR à 819 EUR.

 

Échanges Commerciaux France-Érythrée (Source : Douanes françaises, millions d'euros)

Publié le