Présentation pays

Géographiquement située au cœur de l’Europe, la République tchèque est membre de l’Union européenne (UE) depuis le 1er mai 2004. Elle en a assuré la présidence de l’Union européenne au premier semestre 2009. Elle l’assurera à nouveau au second semestre 2020, en succédant à la France.

Plus de vingt-cinq ans après la révolution de velours, le pays est pleinement intégré à l’économie mondiale. Grâce à une forte dynamique de croissance depuis 2005, sous l’effet d’une deuxième vague d’investissements étrangers (la première ayant eu lieu au début des années 1990 à l’époque des privatisations), la convergence vers la moyenne européenne s’est accélérée pour atteindre 83% aujourd’hui.

L’économie tchèque est au beau fixe grâce à de bons fondamentaux, un puissant secteur industriel (38% du PIB) et un secteur bancaire robuste. Le pays a renoué avec la croissance dès 2014. La dévaluation de la couronne tchèque, réalisée par la Banque centrale tchèque de novembre 2013 à avril 2017, a permis de renforcer la compétitivité des exportateurs tchèques, dont les exportations sont à plus de 60% destinées vers la zone euro. La coalition de centre-gauche, au pouvoir entre 2014 et 2017, a impulsé une politique de relance de l’investissement public qui a permis un recours massif aux fonds européens. La croissance a ainsi été exceptionnellement élevée en 2015 (4,2%). L’économie tchèque continue de croître à un rythme soutenu en 2016 (+2,4%) et en 2017 (4,6%). Le consensus des économistes table sur un taux de croissance de 3,8% en 2018. Le taux de chômage atteint son étiage historique, à 2,2% de la population active, en mars 2018, niveau le plus faible parmi les Etats membres.

Sur le long terme, l’enjeu pour cette économie, qui excelle dans l’assemblage industriel, demeure la montée en gamme industrielle, vers plus de technologies et de valeur ajoutée, et l'intégration européenne, en particulier l’adoption de l’euro par un pays qui exporte 85% de sa production vers l’UE.

La place de la France dans les relations économiques extérieures de la République tchèque est substantielle

Le volume des échanges commerciaux entre la France et la République tchèque s’établit à 11,45 Md EUR en 2017. La France accuse avec ce pays, 2ème partenaire parmi les nouveaux entrants dans l’Union Européenne, son premier déficit commercial en Europe centrale : 2,4 Md EUR 2017. Notre part de marché est stable à 3,2% dans un contexte de forte progression de nos exportations qui se situent à 7 Md EUR en 2017 (+15%). La France maintient son rang de 5ème partenaire commercial de la République tchèque, elle est son 6ème fournisseur et 5ème client. Avec 500 entreprises employant 100 000 personnes, la France est le 3ème investisseur étranger en stocks et le 3ème en flux en 2016.

Publié le