Relations économiques et commerciales bilatérales

Les échanges commerciaux bilatéraux.

Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 344 M EUR en 2021, enregistrant une hausse de 14,3% en valeur. On notera que selon les douanes françaises, nos exportations vers le Costa Rica ont atteint un plus haut en 2019 à 70 M EUR pour diminuer à 61,3 M EUR en 2021 (-3,3% par rapport à 2020). Elles sont cependant en hausse de 6,2% sur les 9 premiers mois de 2022. Les importations de produits costariciens ont quant à elles augmenté de 18,9% en à 282 M EUR en 2021. Elles ont même continué de progresser de 14,2% sur les 9 premiers mois de 2022. Ce qui se traduit par un déficit commercial croissant en notre défaveur (de 221 M EUR en 2021 et de déjà 188 M EUR sur les 9 premiers mois de 2022).

Ces chiffres sont cependant en réalité biaisés par le rôle de hub commercial du Panama (grâce à ses zones franches et en particulier celle de Colon). Les chiffres des douanes costariciennes et du SICA (qui distinguent l’origine réelle des biens importés) montrent des chiffres inverses et un excédent en faveur de la France. Parallèlement, des exportations costariciennes vers la France comme destinataire final seraient minimisées dans les statistiques costariciennes pour cette même raison.

Nos postes principaux d’exportations (hors nos exportations transitant par le Panama donc) sont en 2021, les produits pharmaceutiques (8,5 M EUR, 14%), les produits chimiques (5,3%), les parfums et cosmétiques (4,1%), les matériels électriques.

Le Costa Rica est un fournisseur important de la France, au premier rang en Amérique centrale et Caraibes. Avec les dispositifs médicaux (devenus le premier poste d’exportation du pays en général mais vers la France également en particulier). Les instruments à usage médical, optique et dentaire ont atteint 111,2 M EUR en 2021 (+16,1%) soit près de 40% du total. Les produits agricoles (fruits tropicaux) et de l’élevage arrivent tout de suite après avec 107,2 M EUR. Les produits à base de fruits et légumes (y compris les jus) progressent également rapidement à 21,4 M EUR (+19,6%).

 

Une présence encore limitée des entreprises françaises mais en progression.

Les investissements français au Costa Rica sont réduits mais on peut noter la présence de Vinci aéroports qui dispose de la concession de l’aéroport de Liberia dans la province de Guanacaste (pôle touristique majeur).

C’est également le cas d’Essilor (rachetée par le groupe italien Luxxotica). ArcelorMittal (Luxembourg) dispose d’une usine sidérurgique à Limon. On notera la présence de Newrest (catering), du groupe Bernard Hayot de la Martinique (location de voitures, concessions automobiles,…), l’investisseur français probablement le plus actif aujourd’hui dans le pays. Schneider Electric, Publicis, JCDecaux (mobilier urbain / publicité), Teleperformance (centre d’appels), Sanofi sont également présents.

Du point de vue des projets suivis par les entreprises françaises, le projet du train électrique de San José a mobilisé des entreprises françaises juste avant que le projet ne soit abandonné par le nouveau gouvernement issu des élections présidentielles de mai 2022. Celui-ci doit être remplacé par un métro léger en viaduc. Des entreprises françaises participent aussi à la construction d'infrastructures de traitement des eaux usées. 

Publié le