139 rue de Bercy, 75012
Paris
S’inscrire
Seminaire Emploi

L’objectif du séminaire « Politiques de l’emploi - Interactions de l’économique et du juridique » est de permettre la confrontation objective des points de vue entre économistes et juristes, et plus largement entre les acteurs intéressés par la réflexion sur les politiques d’emploi, universitaires comme praticiens.

Le séminaire "Politiques de l'emploi - Intéractions de l'économique et du juridique" est présidé par Gilbert Cette, Président du Conseil d'orientation des retraites, Professeur d'économie associé à la Neoma Business School et Jean-Emmanuel Ray, Professeur émérite à l'École de droit de Paris I - Sorbonne

Le Séminaire du mardi 5 mars 2024 portera sur le thème "Développer l'emploi des jeunes", avec des interventions croisées de :

  • Jérémy Hervelin – Chercheur en économie à Thema, CY Cergy Paris Université et Chercheur associé à la chaire Sécurisation des parcours professionnels
  • Bertrand Martinot – Économiste et directeur du conseil en formation et développement des compétences de Siaci Saint Honoré, expert associé sur l’apprentissage, l’emploi et la formation professionnelle à l’Institut Montaigne 
  • Veerle Miranda – Économiste senior à la Direction de l'Emploi, du travail et des affaires sociales de l’OCDE
  • Franck Petit – Professeur de droit à l’Université Aix-Marseille, co-directeur du Master Droit des relations du travail et de la protection sociale

Après l’affaissement lié à la crise sanitaire, l’emploi des jeunes a rapidement rebondi, soutenu par le plan #1jeune1solution lancé pendant l’été 2020, mais aussi par les aides publiques apportées aux employeurs afin de faciliter l’apprentissage. Ainsi, la part des jeunes ni en emploi, ni en études, ni en formation (NEET) a diminué : 10,1 % des 15-24 ans sont dans cette situation en 2022, contre 11,2 % en 2020.

En 2022, 34,9 % des jeunes de 15 à 24 ans sont en emploi selon l’INSEE. Ce taux atteint son plus haut niveau depuis 1991, et rattrape ainsi la moyenne européenne (34,8 % en 2022) après lui être resté inférieur pendant plusieurs décennies. Ces chiffres cachent cependant des réalités et des problématiques très différentes, « les jeunes » constituant une population hétérogène.
Ainsi ce taux d’emploi voile des disparités importantes. Par exemple, 65 % des jeunes de 15 à 24 ans titulaires d’un diplôme du supérieur sont en emploi en 2022, contre 41 % pour les diplômés du secondaire et 12 % pour ceux n’ayant aucun diplôme.
Par ailleurs, l’établissement de formation, la spécialité et sa filière d’accès (voie scolaire ou apprentissage) influencent également l’insertion des jeunes dans l’emploi.
Enfin, certains jeunes peuvent être affectés par d’autres facteurs liés à leur situation personnelle. La situation de NEET est souvent subie. Des contraintes personnelles à l’instar de la garde des enfants ou d’un état de santé dégradé empêche très souvent l’accès à l’emploi.

D’un point de vue juridique et social, le séminaire s’interrogera sur les spécificités juridiques pour l’emploi des jeunes (contrats adaptés, souplesses accordées à l’employeur, etc.) et la façon dont celles-ci peuvent ou non favoriser l’insertion des jeunes sur le marché du travail. Il s’intéressera aussi à la façon dont la loi peut participer à lutter contre la précarité des jeunes dans l’emploi, ainsi qu’à la leur protection contre d’éventuelles discriminations.

D’un point de vue économique, le séminaire effectuera un état des lieux sur l’emploi des jeunes en France et à l’étranger. Il s’intéressera également aux enjeux économiques de l’emploi des jeunes en matière d’insertion, mais aussi de productivité. Le séminaire pourra mettre en avant des politiques publiques s’étant avérées efficaces pour améliorer durablement l’insertion des jeunes sur le marché du travail, notamment les jeunes les plus éloignés de l’emploi. Enfin, seront abordés les attentes des jeunes face à l’emploi et comment les entreprises y répondent.