Ministère de l'Economie et des Finances (Salles de Conférences Pierre Mendès-France)
139 rue de Bercy
75012 Paris
S’inscrire
Logo du séminaire emploi

L’objectif du séminaire « Politiques de l’emploi -Interactions de l’économique et du juridique » est de permettre la confrontation objective des points de vue entre économistes et juristes, et plus largement entre les acteurs intéressés par la réflexion sur les politiques d’emploi, universitaires comme praticiens.

Le séminaire intitulé : « L'organisation du travail à l'ère numérique » se tiendra au ministère de l'Économie et des Finances, le mercredi 12 juin 2019. 

Y interviendront : 

  • Odile Chagny, économiste à l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES) et co-animatrice du réseau Sharers & Workers ;
  • Christophe Degryse, chef de l’unité de prospective de l’Institut syndical européen ;
  • Louis-Charles Viossat, inspecteur général des affaires sociales.

Le numérique renvoie à l’ensemble des technologies permettant de convertir de l’information en format numérique. Il peut s’agit de technologies récentes comme le big data, le machine learning et l’impression 3D, ou de technologies plus anciennes, telles que l’ordinateur et internet. Le développement du numérique conduit à des changements profonds de l’organisation du travail sous de nombreux aspects. 

En apportant des outils de travaux et de collaboration à distance, le développement du numérique apporte davantage de flexibilité dans l’organisation spatiale du travail. Au sein des entreprises et autres organisations, les outils technologiques modifient la façon dont les projets collaboratifs sont menés et favorisent le travail à distance. Ces modifications sont  appréhendées et intégrées différemment par les travailleurs appartenant à différentes générations. Dans ces circonstances, les managers doivent être particulièrement souples et adaptatifs pour conduire ces changements profonds au sein des organisations. La place des compétences dites « transférables et transversales » devient ainsi de plus en plus centrale à l’ère du numérique. La plus grande flexibilité organisationnelle du travail permise par le numérique favorise également le travail non-salarié et la progression de nouvelles formes d’emploi telle que le travail de plateforme.    

Ces changements profonds liés au numérique posent de nombreuses questions. Sur le plan juridique, ces questions concernent notamment l’encadrement du travail à distance et du télétravail. Le cadre juridique actuel et les récentes dispositions prises dans le cadre des ordonnances pour le renforcement du dialogue social permettent-ils de concilier la flexibilité organisationnelle avec la protection des travailleurs ? Nouveau thème de négociation obligatoire au 1er janvier 2017, la définition du droit à la déconnexion mériterait-elle d’être précisée ? Que faire face à la connexion abusive?

Sur le plan économique, les effets du développement du numérique sont particulièrement débattus. Les avancées technologiques liées au numérique conduiront à des changements profonds dans les processus de production et la structure de l’emploi. Consécutivement la productivité des entreprises et l’automatisation des tâches devraient fortement augmenter, et risquent d’accroître les inégalités. Pour lutter contre ces risques, le développement de compétences transférables et transversales sera donc particulièrement crucial.

Un praticien apportera son expérience sur les implications opérationnelles du développement du numérique, en matière de collaboration, de management et de qualité de vie au sein de l’entreprise.