Le terme de « bio-convergence » s’est dernièrement imposé pour désigner l’exploitation, par les entreprises de la health-tech, des synergies existantes entre les sciences du vivant, l’ingénierie et l’informatique afin de produire des technologies médicales plus performantes, précises et intelligentes (annexe). Si les États-Unis, le Royaume-Uni et certains pays d’Asie peuvent être aujourd’hui considérés comme les leaders dans ce domaine, force est de constater que le gouvernement israélien, sous l’impulsion de l’Autorité de l’Innovation, œuvre à la valorisation du potentiel d’Israël et n’a pas renoncé à jouer un rôle essentiel pour mener à bien la révolution de la bio-convergence.