Breves ASEAN

Faits saillants

Engie remporte un contrat pour la conception d’un réseau de froid urbain à Singapour

► L’Indonésie et l’Australie ont signé début mars un accord de libre-échange

► Les dépenses du gouvernement philippin dans les infrastructures progressent de 41 % en 2018

Région

  • La 7ème réunion ministérielle du Partenariat économique régional global RCEP s’est tenue début mars à Siem Reap, au Cambodge. Les représentants des dix pays membres de l’ASEAN et de leurs six partenaires (Australie, Chine, Inde, Japon, Corée du Sud et Nouvelle-Zélande) ont réitéré leur volonté de conclure les négociations sur la mise en place de cette zone de libre-échange d’ici la fin de l’année.

  • La compagnie aérienne à bas coût Air Asia a annoncé le lancement de son fond d’investissement, RedBeat Capital, visant à soutenir l’entrée ou l’expansion de startups en Asie du Sud-Est. Basé à San Francisco, le fond investira dans des startups actives dans les secteurs du voyage et des arts de vivre, des fintech, de l’intelligence artificielle et de la cyber-sécurité. RedBeat Capital devrait être doté de 60 M USD et bénéficiera d’un partenariat avec l’américain 500 Startups.

Indonésie

  • Les ministres du commerce indonésien et australien ont signé début mars un accord de libre-échange entre leurs deux pays (Australia Comprehensive Economic Partnership Agreement). L’accord, dont la négociation a commencé en 2010, vise à accroître les échanges de biens et services et à faciliter les investissements. Il est notamment prévu que l’Australie supprime les droits de douane pour 100 % de ses lignes tarifaires et que l’Indonésie démantèle totalement ou en partie les droits sur 99 % d’entre elles. L’accord doit encore être ratifié par les parlements nationaux avant d’entrer en vigueur. En 2018, l’Indonésie a exporté pour 2,7 Mds USD de biens vers l’Australie, et importé pour 5,6 Mds USD, d’après les données de la banque centrale indonésienne.

  • Les entreprises publiques indonésiennes s’organisent pour concurrencer les services OVO (groupe Lippo) et Go-Pay (Go-Jek) dans le secteur des portefeuilles électroniques. Les banques BRI, BNI, Mandiri et l’opérateur téléphonique Telkom ont décidé de fusionner leurs services de portefeuilles électroniques respectifs au sein d’un nouveau porte-monnaie, LinkAja. Ces outils permettent de régler des transactions courantes par smartphone. LinkAja offre à ses utilisateurs la possibilité de payer via QR code ou NFC (sans contact). Selon un rapport de Redseer, le marché (volume de transactions) indonésien des e-wallet représente aujourd’hui 1,5 Md USD pourrait atteindre 25 Mds USD en 2023.

  • La ministre des entreprises publiques a annoncé le lancement d’un projet gazéification de charbon à Sumatra. Ce projet de transformation du charbon, mené par trois entreprises publiques (PT Tambang Batubara Bukit Asam, PT Pupuk Indonesia et Pertamina) et PT Chandra Asri Petrochemical, devrait permettre de produire 400 000 tonnes de DME (un substitut du GPL), 500 000 tonnes d’engrais et 450 000 tonnes de polypropylène par an à partir de 2022. L’objectif est ainsi d’accroître la valeur ajoutée des industries en aval du secteur minier et de réduire les importations de gaz.

  • L’inflation du mois de février s’est établie à 2,6 % en g.a., soit son niveau le plus bas depuis 2009. Elle demeure dans la cible de la banque centrale, entre 2,5 et 4,5 %. En glissement mensuel, l’indice des prix à la consommation a enregistré une baisse de 0,1 %, principalement imputable à la volatilité des prix de l’alimentaire (-1,3% en g.m) et de l’énergie (-0,3% en g.m.).

Malaisie

  • Le fonds souverain malaisien Khazanah a essuyé en 2018 ses premières pertes avant impôt depuis 2005 (1,3 Md EUR). Ce mauvais résultat s’explique par le déficit de Malaysia Airlines (dont il détient l’intégralité du capital), mais aussi par les moindres performances de plusieurs éléments de son portefeuille et en particulier par celles de Telecom Malaysia, à qui le gouvernement a imposé de réduire ses tarifs d’accès à internet tout en accroissant les débits offerts. Un nettoyage de ses livres (provisions de 1,5 Md EUR) et une réorientation de sa stratégie devraient permettre un retour aux bénéfices dès 2019.

Singapour

  • Engie a remporté un contrat auprès de Jurong Town Corporation (JTC) et du Singapore Institute of Technology (SIT) pour la conception d’un système intégré du réseau de froid urbain. Le système (30 000 tonnes de réfrigération, 105 MW) sera mis au service de JTC, SIT et des installations destinées aux riverains dans le quartier numérique de Punggol. En mars 2018, le groupe français avait annoncé l’investissement de 60 M USD sur cinq ans pour le développement d’un centre d’expertise en matière d’efficacité énergétique et réseaux de froid urbains à Singapour.

  • Les licornes singapouriennes continuent de lever des fonds afin de financer l’expansion de leurs activités. Grab a ainsi annoncé avoir levé 1,5 Md USD auprès de Softbank, dans de cadre de son dernier tour de table, amorcé en fin d’année 2018 et qui avait jusqu’alors permis de réunir 3 Mds USD. La société de transport à la demande a pour objectifs d’accroitre sa présence en Indonésie, de développer ses services connexes, notamment avec le lancement  de nouveaux services tels que la vidéo à la demande, l’assurance ou encore la réservation d’hôtel. Par ailleurs, Sea, qui contrôle l’entreprise de jeu Garena et possède une participation dans l’entreprise de e-commerce Shopee, s’apprête à émettre de nouvelles actions et pourrait ainsi lever entre 1,35 et 1,5 Md USD.

Vietnam

  • Des représentants de l'Autorité de l'aviation civile du Vietnam (CAAV) et de la Direction générale de l'aviation civile française (DGAC) ont inauguré, fin février un, nouveau programme de coopération technique en signant une annexe « sécurité aérienne » à l'accord de coopération technique CAAV-DGAC, signé en mai 2018. Dans un contexte de développement rapide du transport aérien au Vietnam, la nouvelle annexe permettra l'échange d'expériences entre la France et le Vietnam dans les domaines de la surveillance des compagnies aériennes, de la formation et du soutien au programme de sécurité de l'État, défini conformément aux exigences de l'Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

  • Le producteur d’énergie renouvelable français Quadran International et son partenaire local Truong Thanh Vietnam Group ont signé un accord de crédit avec la Banque d’investissement et de développement du Vietnam (BIDV) pour le financement (à hauteur de 37 M USD) de la centrale solaire photovoltaïque de 50 MWp de Cat Hiep.  Au Vietnam, Quadran International développe un autre projet de 35 MW dans la province de Khanh Hoa et a l’ambition de construire chaque année dans le pays 100 à 200 MW de capacités supplémentaires.

  • Vingroup entreprend un nouveau programme de R&D, décliné dans plusieurs pays, et porté sur l’intelligence artificielle, la robotique et l’internet des objets. Dans ce cadre, le conglomérat vietnamien a lancé en Corée du Sud (investissement de 11 M USD) son premier centre de recherche à l’étranger et prévoit d’étendre le VinTech Research Network en Chine, en Israël, au Japon, en Russie et aux Etats-Unis d’ici la fin de l’année. Cette initiative s’inscrit dans le mouvement de repositionnement du groupe, de l’immobilier vers les nouvelles technologies.

Thaïlande

  • L’électricien EGAT, qui assure un tiers de la production d’électricité de la Thaïlande, a alloué 19 Mds USD à la modernisation de ses infrastructures sur les 10 prochaines années. La moitié de cette somme sera affectée à la construction d’une nouvelle centrale à gaz et à la rénovation de 11 centrales hors-service, tandis que l’autre moitié servira à la modernisation des lignes de transmission. Les modalités de financement de ces projets ne sont pas encore connues.

  • L’entreprise française Enertime, soutenue par Bpifrance au titre de son programme pour les entreprises innovantes, vient de remporter un contrat de 4 M EUR avec Bangkok Glass.  Le contrat porte sur la conception d’un système de récupération de chaleur et la fourniture de composants-clés pour une verrerie de l’entreprise thaïlandaise. Enertime et son partenaire local Ensys assureront également l’exploitation et la maintenance du système pour le compte de Bangkok Glass. Enertine entend développer son activité régionale depuis Bangkok dans les années qui viennent.

  • La loi encadrant les droits anti-dumping et les mesures compensatoires a été amendée afin d’ajouter des pénalités touchant les pratiques de contournement. L’amendement devrait entrer en vigueur d’ici la fin de l’année. Le vice-Président de la Fédération des industries thaïes a s’est félicité de cette évolution législative, alors que les acteurs des industries électroniques et sidérurgiques s’inquiètent d’un possible déversement de produits chinois sur le marché thaïlandais dans le contexte de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

Philippines

  • Les dépenses du gouvernement dans les infrastructures ont progressé de 41 % en g.a. en 2018, à plus de 15 Mds USD. L’investissement dans les infrastructures représente près de 24% des dépenses publiques et 5,1 % du PIB de l’archipel. Dans le cadre du programme d’investissement « Build, Build, Build », les autorités philippines prévoient de porter progressivement les dépenses publiques dans les infrastructures à 7 % du PIB d’ici 2022.

  • En février 2019, l‘inflation a diminué pour le quatrième mois consécutif à 3,8 % en g.a. (après 4,4 % en janvier), soit le niveau le plus bas enregistré  en un an.  Le taux d’inflation s’inscrit ainsi dans l’intervalle-cible de la banque centrale (2 à 4 %). Pour rappel l’inflation avait atteint 6,7 % en septembre et octobre 2018, soit un niveau record depuis 2009. Par ailleurs, l’actuel ministre du Budget, Benjamin Diokno, a été nommé gouverneur de la banque centrale, à la suite du décès de Nestor Espenilla. 

Birmanie

  • Le Comité National des Energies renouvelables, composé de plusieurs ministères et acteurs du secteur privé, s’est réuni pour la 1ère fois début mars. Le ministre de l’énergie et de l’électricité a indiqué à cette occasion que le gouvernement préparait une loi sur les énergies renouvelables (EnR), qui devrait permettre d’électrifier les zones rurales éloignées du réseau national. Le gouvernement prévoit de porter le taux d’électrification du pays à 50 % d’ici fin 2019, contre 37 % actuellement. Il entend également atteindre 8 % de production d’électricité grâce aux EnR d’ici 2021 et 12 % d’ici 2025.

  • Le gouvernement devrait signer d’ici fin mars trois accords de concession aéroportuaire sur 20 ans. Les concessionnaires – consortium composé du groupe KBZ et du japonais Toyota Tsuho pour l’aéroport de Heho, consortium mené par Golden Myanmar Airlines à Kawthaung, et consortium entre Hinthar Group Holding et Bangkok Aviation Services Enterprise à Mawlamyine –ont été sélectionnés en décembre 2018. Les contrats prévoient également le réaménagement de ces trois aéroports (aménagement de zones de douanes, immigration et quarantaine, pour un coût total estimé à 96 M USD) et les négociations sont en cours pour définir les modalités de financement et un calendrier pour la construction des installations. La mise en conformité des aéroports aux normes internationales et l’agrandissement des pistes de décollage et de taxi est prévue dans un second temps.

Cambodge

  • Un nouvel accord de financement de 11,5 M EUR a été conclu entre l’AFD et le Cambodge, destiné à soutenir les efforts du Ministère des ressources en eau et de la météorologie dans la réhabilitation des périmètres irrigués et des preks (défluents sur le Bassac) de la province de Kandal. Ce programme, financé sur fonds européens délégués à l’AFD, avait déjà bénéficié d’un prêt de l’AFD de 55 M EUR. La signature de l’accord de financement est intervenue lors de la consultation annuelle entre le ministère de l’économie et des finances cambodgien et l’AFD.

Laos

  • Le gouvernement français a accordé une subvention de 1,5 M EUR au gouvernement laotien pour financer un programme visant la structuration de la chaîne de valeur du thé au Laos. D'une durée de trois ans, le projet vise à améliorer la qualité de vie et les revenus des petits producteurs de thé, promouvoir la mise en place d’une alliance entre les partie-prenantes à la production du thé et structurer la chaîne de production.  

 

Rédigé par : Pôle macroéconomique SER de Singapour
Contributions : SE de Bangkok, SE d’Hanoï, SE de Jakarta, SE de Kuala Lumpur, SE de Manille, SE de Rangoun, SE de Phnom Penh et Antenne de Vientiane