L’IBEF (Indian Branch Equity Foundation) publie régulièrement un rapport sur le développement du transport aérien en Inde. Dans son rapport de janvier 2019, elle précise les réalisations de l’exercice budgétaire 2018 ainsi que les perspectives de développement s’articulent selon les axes suivants :Augmentation du nombre de mouvementsAugmentation de la capacité aéroportuaireUn marché encore sous exploité qui ne peut que croître. Le secteur du transport aérien connait un essor sans précédentLe secteur du transport aérien en Inde est le secteur ayant connu la croissance la plus rapide du pays au cours des trois dernières années. L’Inde est actuellement considérée comme le troisième marché domestique de l’aviation civile au monde et devrait dépasser le Royaume-Uni pour devenir le troisième marché des passagers aériens en Europe d'ici 2024.Evolution du marchéLe trafic passagers indien a augmenté de 16,52% sur un an pour atteindre 308,75 millions d’euros au cours de l’exercice bu

L’IBEF (Indian Branch Equity Foundation) publie régulièrement un rapport sur le développement du transport aérien en Inde. Dans son rapport de janvier 2019, elle précise les réalisations de l’exercice budgétaire 2018 ainsi que les perspectives de développement s’articulent selon les axes suivants :

  • Augmentation du nombre de mouvements
  • Augmentation de la capacité aéroportuaire
  • Un marché encore sous exploité qui ne peut que croître.

 

Le secteur du transport aérien connait un essor sans précédent

Le secteur du transport aérien en Inde est le secteur ayant connu la croissance la plus rapide du pays au cours des trois dernières années. L’Inde est actuellement considérée comme le troisième marché domestique de l’aviation civile au monde et devrait dépasser le Royaume-Uni pour devenir le troisième marché des passagers aériens en Europe d'ici 2024.

Evolution du marché

Le trafic passagers indien a augmenté de 16,52% sur un an pour atteindre 308,75 millions d’euros au cours de l’exercice budgétaire 2018 (avril 2017 – mars 2018). Son taux de croissance annuel composé (CAGR compound annual growth rate) a augmenté de 13 % sur les exercices budgétaires de 2006 à 2018.

Le trafic passagers domestique a augmenté de 18,28% en glissement annuel, pour atteindre 243 millions d’euros au cours de l’année budgétaire 2018 et devrait atteindre 293 millions au cours de l’exercice budgétaire 2020. Le nombre de passagers internationaux a augmenté de 10,4% en glissement annuel, pour atteindre 65,5 millions d’euros au cours de l’exercice actuel (2018), et le trafic devrait passer à 76 millions d’euros au cours de l’exercice 2020.

Au cours de l’année fiscale 2018, le fret domestique s’élevait à 1 213,06 millions de tonnes et le fret international à 2 143,97 millions de tonnes.

Le nombre de mouvements aériens domestiques et internationaux de l’Inde a augmenté respectivement de 14,4% et 9,40% en glissement annuel, passant respectivement à 1,8 millions et 400 000 vols au cours de l’exercice 2018.

La capacité disponible sur les vols intérieurs de l’Inde, mesurée en kilomètres-sièges disponibles, s’élevait à 103 343,2 millions de km entre avril et novembre 2018, tandis que la demande, mesurée en kilomètres-passagers, s’élevait à 88 270,7 millions de kilomètres.

Entre avril et novembre 2018, le trafic passagers en Inde s'est établi à 226,80 millions de personnes, dont à 181,72 millions pour le trafic domestique et 45,08 millions pour  le trafic international. Le trafic total de fret traité en Inde s'est élevé à 2,41 millions de tonnes pendant la même période.

Entre avril et novembre 2018, les mouvements d'aéronefs domestiques ont atteint 1,43 million, tandis que les mouvements d'aéronefs internationaux se sont élevés à 0,30 million.

En décembre 2018, l'Inde comptait 102 aéroports opérationnels. En mai 2018, il y avait près de 588 avions commerciaux en service en Inde.

Investissements publics et privés

Selon les données publiées par le Département de la politique et de la promotion industrielles (DIPP), les entrées d'IDE dans le secteur du transport aérien indien (y compris le fret aérien) ont atteint 1 658,23 millions de dollars US entre avril 2000 et juin 2018. Le gouvernement dispose d'un IDE à 100% dans le transport aérien régulier, le service de transport aérien régional et la compagnie aérienne nationale de passagers réguliers. (Toutefois, les IDE supérieurs à 49% nécessitent l’approbation du gouvernement.)

Le secteur du transport aérien indien devrait enregistrer un investissement de 35 Mds roupies (4,99 Mds de dollars) au cours des quatre prochaines années. Le gouvernement indien prévoit d’investir 1,83 milliard de dollars américains dans le développement des infrastructures aéroportuaires et des services de navigation aérienne d’ici 2026.

Les principaux investissements et développements dans le secteur aérien incluent:

  • AAI va investir 15 000 crores de roupies (2,32 milliards USD) en 2018-2019 pour agrandir les terminaux existants et en construire 15 nouveaux.
  • Six aéroports situés viennent d’être attribués au groupe Adani en mode PPP. L'Autorité des aéroports de l'Inde (AAI) a pour objectif de mettre en service environ 250 aéroports à travers le pays d'ici 2020. Des investissements de l'ordre de 420 à 450 milliards de roupies (entre 5,99 et 6,41 milliards de dollars américains) sont attendus dans les infrastructures aéroportuaires de l'Inde d’ici 2023.
  • En juin 2018, l'Inde a signé un accord de ciel ouvert avec l'Australie autorisant les compagnies aériennes de part et d'autre à offrir des places illimitées à six villes métropolitaines indiennes et à diverses villes australiennes.
  • AAI prévoit de développer Guwahati en hub interrégional et Agartala, Imphal et Dibrugarh en hubs intra régionaux.
  • Les fournisseurs de services MRO Indiens sont totalement exemptés des droits de douane et des droits compensateurs

Initiatives et résultats saillants de l’exercice budgétaire 2018

Les principales initiatives entreprises par le gouvernement sont les suivantes:

  • En février 2018, le Premier ministre indien a lancé la construction de l'aéroport de Navi Mumbai, qui devrait coûter 2,58 milliards de dollars américains. La première phase de l'aéroport sera achevée d'ici la fin de 2019.
  • Le gouvernement d'Andhra Pradesh va développer des aéroports Greenfield dans six villes: Nizamabad, Nellore, Kurnool, Ramagundam, Tadepalligudem et Kothagudem en PPP.
  • Le plan de connectivité régionale (RCS ou UDAN) a été lancé dans le cadre de la politique publique.
  • En octobre 2018, le gouvernement indien a publié une politique publique sur le traitement numérique biométrique des passagers dans les aéroports appelé «Digi Yatra». Cette politique assurera une mise en œuvre uniforme et une expérience des passagers dans les aéroports indiens via un écosystème connecté.
  • En septembre 2018, les aéroports de Jharsuguda à Odisha et de Pakyong au Sikkim ont été inaugurés.
  • En décembre 2018, l'aéroport international de Kannur a été inauguré, faisant du Kerala le seul État indien à disposer de quatre aéroports internationaux.

L’avenir

Le transport aérien indien est largement sous exploité et offre d’énormes possibilités de croissance, sachant que le transport aérien reste coûteux pour la majorité de la population du pays, dont près de 40% appartiennent à la classe moyenne évolutive.

Une nécessaire concertation entre les pouvoir publics et les acteurs privés devrait permettre de prendre des décisions efficaces et rationnelles susceptibles de dynamiser le secteur de l’aviation civile en Inde. Avec une politique publique favorable et un focus sans faille sur la qualité, les coûts et les intérêts des passagers, l'Inde serait bien placée pour concrétiser sa vision de devenir le troisième marché de l'aviation en importance d'ici 2025.

References: Media Reports, Press Releases, Press Information Bureau, Directorate General of Civil Aviation (DGCA), Airports Authority of India (AAI), Union Budget 2018-19