Breves ASEAN

Faits saillants

La croissance thaïlandaise a progressé à 4,1 % en 2018

►Singapour annonce un budget 2019 avec des dépenses en hausse de 7,9 % et anticipe un déficit équivalent à 0,7 % du PIB

►Les autorités indonésiennes annoncent la découverte de nouvelles réserves de gaz au sud de Sumatra

Région

  • Engie a lancé sa filiale capital-risque Engie Factory Asia-Pacific, basée à Singapour, qui investira dans des start-ups actives dans les secteurs de la mobilité verte, des smart cities, de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Le groupe français a par ailleurs annoncé l’acquisition du singapourien RCS Engineering, ce qui lui permettra de développer son offre en matière d’ingénierie, déploiement de solutions et maintenance pour les data centers.

Indonésie

  • La dette extérieure de l’Indonésie s’élevait à 377 Mds USD fin 2018, soit l’équivalent de 36% du PIB, un ratio en hausse par rapport au 34 % de fin 2017. La dette est constituée quasiment à parts égales de dette publique et de dette privée (respectivement 186 et 191 Mds USD). La dette privée (incluant la dette des entreprises publiques) est celle qui a augmenté le plus fortement, de 11 % contre 3 % pour la dette publique. La dette externe est principalement de long terme (84 %) et libellée en dollars (69 %).

  • Le ministère de l’énergie a approuvé le plan 2019-2028 de développement de la capacité électrique de l’opérateur public PLN (le RUPTL) qui prévoit une simplification des procédures pour les projets d’énergies renouvelables. Auparavant, les projets de centrales énergies renouvelables devaient attendre d’être inclus dans le RUPTL (publié annuellement). Ils pourront désormais être mis en œuvre sans attendre la publication du document officiel. Le RUPTL 2019-2028 prévoit un mix électrique s’appuyant sur 23 % d’énergies renouvelables en 2025 (contre 12 % en 2018) et le développement de la filière gaz pour qu’elle représente une part minimale de 22 % (contre 23 % en 2018) du mix électrique.

  • L’autorité de régulation des opérations pétrolières et gazières a annoncé la découverte de nouvelles réserves de gaz dans le champ de Sakakemang au sud de Sumatra. Un consortium formé par Repsol, Petronas et Mitsui Oil Exploration a découvert ces nouvelles réserves à 60 km au sud du champ de Suban. Le potentiel de ce champs a été estimé à 350 millions bep et les premiers essais menés début février permettent une production de 45 millions de mètre cubes par jour. Il s’agirait de la plus importante découverte de réserves du pays depuis 18 ans.

Malaisie

  • Les autorités malaisiennes viennent de lancer un appel d’offres pour la fourniture de 500 MW d’électricité photovoltaïque (pour un investissement estimé à 490 M USD), dans le cadre de la 3ème tranche de son programme Large Scale Solar. Chaque projet ne pourra pas excéder 100 MW et les offres doivent être remises d’ici août. Les investisseurs étrangers pourront posséder jusqu’à 49 % du capital des projets, dont l’ingénierie, la construction et la mise en service devront être assurées par de la main d’œuvre locale.

  • Selon des informations de presse, la banque d’Etat chinoise China Construction Bank aurait proposé d’émettre des obligations auprès d’investisseurs en Chine continentale (« Panda bonds ») pour le compte du gouvernement malaisien, afin d’aider la Malaisie à faire face à ses contraintes budgétaires. Les obligations seraient émises avec un taux de 3,07% pour une maturité de 10 ans. Le déficit malaisien s’est établi en 2018 à 3,7 % du PIB. Pour mémoire, les Philippines ont été en mars 2018 le premier pays de l’ASEAN à émettre des obligations « Panda » pour 1,5 Mds RMB (environ 230 M USD) au taux de 5 % pour une maturité de 3 ans.

Singapour

  • Le Ministre des Finances a présenté au Parlement sa proposition de budget pour l’année 2019 et prévoit un déficit de 3,5 Mds SGD, soit 0,7 % du PIB. L’excédent est révisé à la hausse à 2,1 Mds SGD pour 2018, en raison de la suspension du projet de ligne à grande vitesse devant relier la cité-Etat à Kuala Lumpur et de plus importantes recettes liées à la perception du stamp duties. Les dépenses totales devraient être en hausse de 7,9 % en 2019, tirées par les dépenses de santé et de défense. Les recettes totales devraient également croître, de 2,2 %, avec notamment une hausse de la contribution des fonds souverains, un durcissement des conditions de remboursement de la TVA pour les visiteurs et une hausse de la taxe d’accise sur le diesel. Enfin, le Ministre des Finances a annoncé une réduction du quota de travailleurs étrangers dans le secteur des services, à 35 % en 2021, contre 40 % à ce jour.

  • Les exportations domestiques non pétrolières (NODX) reculent pour le troisième mois d’affilée    (-10,1 % en g.a.) en janvier 2019, après -8,5 % en décembre et -2,8 % en novembre 2018. Il s’agit de la contraction la plus importante des exportations non-pétrolières singapouriennes depuis octobre 2016 (-12 %). Tant les exportations de produits électroniques (-15,9 %) que non-électroniques (-7,4 %) sont en baisse. Les exportations à destination des 10 premiers clients de la cité-Etat sont en baisse, les reculs les plus marqués étant enregistrés dans les ventes à destination de la Chine (1er client, -25 %), de Hong Kong (4ème client, -12 %) et de la Corée du Sud (8ème client, -31 %).

Vietnam

  • Le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc a approuvé l’intégration de l’économie « non observée » dans le calcul du PIB d’ici 2020. Ces activités regroupent le secteur informel mais aussi l’économie souterraine, la production illégale, le travail domestique et les activités non prises en compte du fait de déficiences du système de collecte. L’office des statistiques a été chargé de mettre en œuvre un projet pilote de mesure de cet indicateur dès cette année. Selon une étude réalisée par l’université privée basée à Hô Chi Minh Ville Fulbright University, le secteur informel seul représenterait 25 % à 30 % du PIB au Vietnam.

  • En 2019, le Ministère des Transports compte investir 1,1 Md USD dans 16 projets d’infrastructures de transport. Les plus gros projets de l’année sont la construction de deux tronçons de l’autoroute express Nord-Sud, pour 400 M USD. Sur les 16 projets, 14 seront financés directement avec le budget de l’Etat et deux par de l’aide publique au développement.

Thaïlande

  • La croissance s’est établie à 4,1 % en 2018, après 4,0 % en 2017. Elle s’est établie à 3,7 % au 4ème trimestre (après 3,2 % au T3 2018). Sur l’année 2018, la consommation des ménages a progressé de 4,6 % (après 3,0 % en 2017) et l’investissement de 3,8 % (après 1,8 % en 2017). Les exportations ont pour leur part progressé de 7,7 %, contre 9,8% en 2017. Les prévisions de croissance du Conseil pour le développement économique et social pour l’année 2019 se situent entre 3,5 et 4,5 %, portés par l’investissement. Les tensions commerciales Chine - Etats-Unis ainsi que la situation politique thaïlandaise demeurent cependant des facteurs de risque.

  • Le gouvernement prévoit l’allocation de 390 M USD pour financer une réforme du secteur agricole en 2020, notamment pour l’équipement en machines agricoles des coopératives, à travers son projet « megafarm ». Ce projet doit inciter les agriculteurs à regrouper leurs terrains afin de permettre l’utilisation d’équipements modernes ainsi qu’à développer le rôle des coopératives agricoles.

 Philippines

  • En 2018, les transferts de fonds des Philippins résidant à l’étranger ont progressé de 3,0 % en g.a., pour atteindre un niveau record à 32,2 Mds USD, soit 9,7 % du PIB. Près de 80% des envois proviennent des États-Unis (34,5 %), de l’Arabie saoudite (7,7 %), des Émirats Arabes Unis, de Singapour, du Japon, du Royaume-Uni, du Qatar, du Canada, de l’Allemagne et de Hong Kong. Les transferts de fonds en provenance du Moyen-Orient ont enregistré une baisse de 15 % en 2018 (à 6,6 M USD), notamment sous l’effet de programmes de rapatriement organisés par les autorités philippines (particulièrement au Koweït). Les Philippines se classent au troisième rang mondial après l'Inde et la Chine pour le montant des envois de fonds reçus de la diaspora.

  • En 2018, les ventes de véhicules neufs ont reculé de 15,2 %, après huit années consécutives de croissance. Cette baisse des ventes peut en partie s’expliquer par les achats anticipés effectués fin 2017 en prévision de l’augmentation des droits d’accises sur les véhicules automobiles (réforme fiscale du 1er janvier 2018). En janvier 2019, la vente de véhicules a de nouveau enregistré un ralentissement de 15 % en glissement annuel.

Birmanie

  • La Conseillère d’Etat Aung San Suu Kyi a promis un contrôle attentif des projets chinois de la Belt and Road Initiative en Birmanie. Elle s’est exprimée lundi, à Nay Pyi Taw, à l’occasion de la première réunion du Comité chargé de superviser la mise en œuvre des projets BRI en Birmanie. Elle a ajouté que la Birmanie, du fait de sa position géostratégique pour la Chine, devait faire partie du projet. Le pays a signé en septembre dernier avec la Chine l’accord sur le China-Myanmar Economic Corridor (CMEC), s’inscrivant dans la BRI, afin de construire des infrastructures dans le pays.

  • La Banque centrale a annoncé la mise en place cette année d’un système standardisé de paiement par QR Code, permettant les paiements par téléphones portables. Le système devrait permettre de faciliter les paiements dématérialisés pour les services et biens de consommation, dans un pays où 90 % des paiements s’effectuent en liquide et 18 % de la population seulement a un compte en banque. La Banque centrale est en discussion avec Visa et JCB, ainsi qu’avec les applications de paiement par QR Code présentes localement, comme AliPay et WeChat.

Cambodge

  • Cambodia Airport, filiale de VINCI Airports, a annoncé un investissement de 21 M USD pour les travaux d’extension de sa piste à Sihanoukville. Le projet devrait s’achever au cours du premier semestre 2020, la nouvelle piste de 3 300 mètres permettra de répondre à la croissance du trafic aérien au Cambodge et d’améliorer le fonctionnement de l’aéroport.

  • Electricité du Cambodge a lancé un appel d’offres pour développer une centrale solaire de 60 MW dans la province de Kampong Chhnang. Ce projet est la première phase d’un parc solaire de 100 MW financé par la Banque asiatique de développement.
Laos
  • Un rapport publié par le bureau des statistiques nationales du Laos appelle la Banque centrale à prendre des mesures concrètes pour stabiliser le kip. L’institution indique que le kip a enregistré en janvier 2019 une baisse de 12 % en g.a. Elle s’inquiète notamment de la dépréciation du kip face au bath thaïlandais, la moitié environ des importations laotiennes provenant de Thaïlande. La Banque centrale s’est engagée à maintenir ses réserves de devises à un niveau au moins égal à 3 mois d’importations.
Brunei
  • Le Sultan du Brunei et le Premier ministre laotien ont signé un MoU visant à développer les échanges commerciaux entre les deux pays, à explorer les opportunités de collaboration entre les milieux d’affaires, ainsi que dans les domaines de l’agriculture, l’énergie, le tourisme et l’industrie. Les chambres de commerce des deux pays ont également conclu un accord encourageant l’échange d’information et le développement des PME.