BrevesASEAN

Faits saillants

► Michelin va acquérir 80% du capital du manufacturier indonésien Multistrada Artha Saran

► La croissance des Philippines reste soutenue à 6,2% en 2018

► Dyson annonce le déplacement de son siège social à Singapour

Région

  • En ASEAN, plus de 4 dirigeants d’entreprise sur 5 s’inquiètent des conséquences des tensions commerciales et des incertitudes géopolitiques, révèle une enquête d’opinion menée par PwC et présentée à l’occasion du Forum économique mondial (WEF). L’insécurité juridique, une réglementation excessive et la montée du protectionnisme sont également perçues comme des menaces pour les résultats de leur entreprise par plus de 75% des dirigeants interrogés. En conséquence, 15% d’entre eux indiquent « ne pas être confiants » dans les perspectives de croissance de leur entreprise, un peu plus d’un tiers seulement indiquant être « très confiants ». Ils sont en outre 46% dans la région à anticiper un recul de la croissance mondiale en 2019, contre une moyenne globale à 29%.

  • Singapour et la Malaisie se classent dans le premier quart du classement Global Talent Competitiveness Index publié par l’école de commerce INSEAD en partenariat avec Adecco et Tata. Le classement évalue la capacité d’un pays à développer, attirer et retenir des « talents ». Singapour et la Malaisie, respectivement à la 2ème (derrière la Suisse) et la 27ème places sur 125 pays considérés, conservent le même classement que l’an passé. Le Brunei (36ème) et les Philippines (58ème, en recul de 4 places par rapport à 2018) se placent, quant à eux, dans le second quart. Ils sont suivis de la Thaïlande (66ème, +4 places), de l’Indonésie (67ème, +10 places), du Laos (91ème, +4 places), du Vietnam (92ème, -5 places) et le Cambodge (107ème, +1 place).

Indonésie

  • Michelin a annoncé l’acquisition de 80% du capital de PT Multistrada Artha Sarana pour 439 M USD. Michelin acquiert ainsi une usine d’une capacité de production  de 11 millions de pneus de voitures, 9 millions de pneus de deux-roues et 250 000 pneus de poids lourds. Le groupe français prend également une participation à hauteur de 20% du distributeur de pneus PT Penta Artha Impressi. Pour mémoire, en Indonésie, Michelin a déjà investi dans une usine de caoutchouc synthétique et une plantation d’hévéa durable pour assurer son approvisionnement.

  • La dette extérieure de l’Indonésie s’élevait à 373 Mds USD fin novembre 2018, soit environ 34% du PIB, un ratio qui reste stable par rapport à la même période l’an passé. Elle est constituée quasiment à parts égales de dette publique (184 Mds USD, contre 177 Mds USD en novembre 2017, soit une progression de 4%) et de dette privée (189 Mds USD, en incluant l’endettement des entreprises d’Etat, contre 171 Mds USD à la même période l’an passé, en hausse de 10%). La dette externe est principalement de long terme (85%) et libellée en dollars (68%).

Singapour

  • Dyson a annoncé déplacer son siège social du Wiltshire (Royaume-Uni) à Singapour, dans le but de se rapprocher des marchés asiatiques, qui représentent plus de la moitié des bénéfices engrangés en 2017 par l’entreprise. Dyson a indiqué que seuls son directeur financier et son directeur juridique seront transférés à Singapour, où ils rejoindront le CEO de l’entreprise.

  • Le ministre de l’information et de la communication S. Iswaran a présenté au Forum économique mondial (WEF), qui s’est tenu cette semaine à Davos, un cadre de gouvernance de l’intelligence artificielle (IA). Ces lignes directrices reposent sur deux principes : i) les décisions prises avec l’aide d’une IA doivent être explicables, transparentes et justes envers le consommateur ; et ii) l’humain doit rester au cœur de l’IA. Les autorités singapouriennes ont invité l’ensemble des entreprises ayant recours à l’IA à utiliser ce document-cadre et à leur faire part de leurs retours. Singapour et le Centre for the Fourth Industrial Revolution du WEF ont, par ailleurs, signé un accord de coopération dans les domaines de l’intelligence artificielle et des données et se pencheront notamment sur des propositions visant à faciliter les transferts de données.

Malaisie

  • L’inflation a fortement diminué à 1,0% sur l’ensemble de l’année 2018, après 3,8% en 2017. Cette diminution s’explique principalement par la suppression de la taxe sur les biens et services (GST) au mois de juin (malgré la réintroduction de la SST au mois de septembre, dont la couverture est plus faible que celle de la GST) et la modération des prix du pétrole (en baisse depuis novembre).

  • A compter du 1er février prochain, les stations-service devront obligatoirement passer du biodiesel B7 au biodiesel B10. Cette mesure vise à augmenter de 7% à 10% le taux d’incorporation de biocarburant à base d’huile de palme dans le diesel, et par conséquent à stabiliser les prix de l’huile de palme par la réduction des stocks existants. Un programme similaire (B7 pour 7%) pour le secteur industriel devrait également s’appliquer à compter du 1er juillet prochain. La combinaison de ces deux dispositions devrait nécessiter un peu plus de 760 000 tonnes d’huile de palme par an, mais les autorités malaisiennes envisagent d’ores et déjà de porter le taux d’incorporation à 20% en 2020. Le gouvernement a en outre confirmé son engagement d’améliorer la durabilité de la production nationale d’huile de palme en rendant obligatoire la certification nationale MSPO au 1er janvier 2020.

Vietnam

  • L’agence coréenne de promotion du commerce et des investissements (KOTRA) relocalise son siège social pour la région Asie du Sud-Est et Océanie de Singapour à Hanoi. Ce changement reflète l’intérêt des investisseurs coréens pour le Vietnam et le nombre croissant d’entreprises coréennes qui s’y installent. Pour rappel, la Corée du Sud est le premier pourvoyeur d’IDE au Vietnam (63 Mds USD en stock fin 2018, suivi par le Japon et Singapour).

  • IKEA est en négociations très avancées avec les autorités pour s’implanter au Vietnam, en construisant un centre de dépôt et de vente pour 450 M USD d’investissement. Ce centre aurait vocation à être le hub logistique de la marque en Asie du Sud-Est.

Thaïlande

  • AXA va proposer des offres d’assurance paramétrique en Thaïlande, dans les secteurs agricole et touristique. L’assurance paramétrique (ou indicielle) est fondée sur l’utilisation d’indices corrélés aux pertes du client, telles que les conditions climatiques (température, humidité, etc.).  Le paiement est déclenché automatiquement si un seuil est atteint. Selon AXA, l’assurance paramétrique permet un paiement plus rapide et moins coûteux que les assurances traditionnelles. AXA propose déjà ce type d’offres aux Philippines et en Malaisie.

Philippines

  • La croissance est restée soutenue à 6,2% sur l’année 2018, après 6,7% en 2017. Ce niveau est toutefois inférieur aux prévisions du gouvernement (6,5-6,9%, revues à la baisse en octobre compte tenu du recul des exportations). Le niveau élevé de l’inflation a contribué à freiner la consommation privée et les investissements. Côté offre, la croissance a été portée par les secteurs des services (+6,6%) et de l’industrie (+6,8%). Le gouvernement maintient une prévision de croissance à 7-8% pour 2019, tandis que le FMI table sur 6,6%.

  • Le ministère du commerce et de l’industrie a annoncé la mise en place d’une mesure de sauvegarde provisoire applicable aux importations de ciment. Cette mesure prendra la forme de droit de douane de 8,4 pesos (0,16 USD) par sac de 40 kg, représentant une hausse de 3,8% par rapport au niveau de prix actuel, et entrera en vigueur le 8 février pour une durée de 200 jours. Elle vise à favoriser le développement de la production locale de ciment, notamment au regard de la hausse significative du déficit commercial du pays et dans le cadre du programme d’investissement dans le secteur des infrastructures Build Build Build.

Cambodge

  • En 2018, le Cambodge a été le 3ème pays de l’ASEAN ayant connu la plus forte augmentation du nombre de touristes internationaux. Avec une hausse de 11% du nombre de visiteurs accueillis, le Cambodge se place derrière le Vietnam (+20%) et l’Indonésie (+12%). A noter que l’essentiel de cette augmentation est due aux arrivées croissantes de touristes chinois. Le Cambodge est ainsi classé au 7ème rang des pays les plus visités de la région avec 6,2 millions de visiteurs.

  • La Chine a augmenté le quota d’importation du riz cambodgien, à 400 000 tonnes en 2019, après 300 000 tonnes en 2018. Toutefois, les exportations de riz vers la Chine n’ont atteint que 170 000 tonnes en 2018. Cette hausse du quota intervient une semaine après la décision de la Commission européenne de rétablir des droits de douane sur ce produit. Par ailleurs, la Chine s’est engagée à porter le commerce bilatéral à 10 Mds USD en 2023 (5,6 Mds USD en 2018, +15% sur un an) et à accorder une aide de près de 600 M USD au Cambodge pour trois ans à compter de cette année.  

Laos

  • Le ministère des finances a débuté les tests du « guichet unique national lao » (Lao National Single Window) pour l'importation de véhicules via le pont de l'amitié lao-thaïlandaise à Vientiane. S’il est jugé performant, ce système sera ensuite étendu à l’ensemble des formalités d’importation, d’exportation et de transit. En supprimant les documents papier, il vise à optimiser la logistique et à réduire les coûts et les délais, facilitant in fine l’intégration avec les autres économies de la région.

Brunei

  • La banque centrale a annoncé la création d’un hub pour les paiements électroniques, visant à intégrer les différents systèmes de paiement et éviter une fragmentation du marché national. Le hub permettra la mise en place de standards communs aux différents fournisseurs de service de paiement, et faciliter la réalisation de paiements internationaux.

Timor-Oriental

  • Le Président a exercé son droit de veto sur le budget 2019 proposé par le Parlement du Timor-Oriental. En hausse de 67% par rapport à 2017, à 2,1 Mds USD, le budget accroîtrait de manière significative le déficit public et reporterait ce risque sur le fonds souverain timorais Petroleum Fund, indique le Président. En outre, les dépenses ne contribueraient pas aux efforts de développement et de diversification du pays et ne bénéficieraient que très peu à la population (32% du budget serait consacré à l’acquisition d’actifs pétroliers, 10% à l’éducation, à la santé, à l’agriculture et au tourisme confondus). Pour mémoire, le budget 2018 avait été voté en septembre 2018 à la suite de blocages politiques et s’élevait à 1,3 Md USD.

  • Les ministres des transports timorais et indonésien ont signé deux accords pour améliorer les transports entre les deux pays. Le but de ces accords est de soutenir la croissance des échanges et du tourisme entre les deux pays. Ils ont signé un Memorandum of Understanding pour l’amélioration des liaisons aériennes et un autre pour le développement de ressources humaines de Timor-Oriental dans le secteur des transports.

 

Rédigé par : Pôle macroéconomique SER de Singapour
Contributions : SE de Bangkok, SE d’Hanoï, SE de Jakarta, SE de Kuala Lumpur, SE de Manille, SE de Rangoun, SE de Phnom Penh et Antenne de Vientiane