Brèves ASEAN

Faits saillants

La Commission européenne imposera des droits de douane sur le riz Indica en provenance du Cambodge et de la Birmanie pendant trois ans

► L’Armée de l’air indonésienne a commandé huit hélicoptères H225M (Caracal) auprès d’Airbus

► L’accord de libre-échange CPTPP est entré en vigueur au Vietnam

Région

  • La Commission européenne imposera des droits de douane sur le riz Indica en provenance du Cambodge et de la Birmanie pendant trois ans à partir du 18 janvier, en application d’une mesure de sauvegarde. Ce droit s'élèvera à 175 EUR par tonne la première année et sera ensuite réduit progressivement, passant à 150 EUR/tonne la deuxième année puis à 125 EUR/tonne la troisième année. Cette mesure de sauvegarde a été adoptée à la demande de plusieurs Etats membres de l’Union européenne producteurs de riz, dans le cadre du régime commercial « Tout sauf les armes », qui accorde aux deux pays un accès en franchise de droits au marché unique.

  • Les autorités chinoises ont publié une feuille de route visant à promouvoir l’utilisation du yuan dans les investissements et les transactions commerciales avec les pays de l’ASEAN. La Chine a notamment annoncé la mise en place d’une « passerelle financière » avec l’ASEAN dans la province chinoise de Guangxi, bordant le Vietnam, en encourageant notamment l’implantation d’acteurs financiers de l’ASEAN dans la zone. Le plan visera à faciliter les paiements transfrontaliers en yuan, les transactions sur le marché des changes – avec l’ouverture de marchés offshore en ASEAN, ainsi que l’investissement et les prêts libellés en yuan dans la région.

  • L’Indonésie et la Malaisie ont approuvé une proposition du Conseil international tripartite du caoutchouc (IRTC) de réduire leurs exportations cumulées de 300 000 tonnes cette année dans le but de soutenir le prix de caoutchouc. Le cours du caoutchouc a baissé de 43% depuis début 2017, en raison notamment du recul de la demande chinoise (40% de la demande globale). La Thaïlande, l’Indonésie et la Malaisie sont les premiers producteurs mondiaux de caoutchouc, avec des productions annuelles de respectivement 4,8 millions, 3,6 millions, et 700 millions de tonnes. La Thaïlande, troisième membre de l’IRTC, ne s’est pas encore prononcée sur la mesure de réduction des exportations.

Indonésie

  • L’Armée de l’air indonésienne a commandé huit hélicoptères H225M (Caracal) auprès d’Airbus. Le montant de la transaction est à ce stade inconnu. Ces hélicoptères rejoindront la flotte de combat et de secours de l’armée après assemblage et équipement par l’entreprise PTDI, le partenaire indonésien d’Airbus depuis 40 ans.

  • Le ministère des Finances indonésien a adopté un règlement sur la fiscalité du e-commerce. Il prévoit que, à partir du 1er avril, les plateformes de vente en ligne devront se rattacher au régime général des entreprises (impôt sur les bénéfices et collecte de la TVA) si leur chiffre d’affaires dépasse 4,8 Mds IDR, soit 340 000 USD, par an. Les autres seront soumises à l’impôt forfaitaire des PME et microentreprises correspondant à 0,5 % de leur chiffre d’affaires annuel.

  • L’Indonésie a enregistré un déficit commercial de 8,6 Mds USD en 2018, après un excédent de 11,8 Mds USD en 2017, d’après l’agence de statistiques indonésienne. Ce déficit résulte d’une progression des importations (+20 %, contre 15,7 % en 2017) largement supérieure à celle des exportations (+6,7 %, contre 16,3 % en 2017). Le solde commercial hors pétrole et gaz demeure positif à 3,8 Mds USD sur 2018 mais il est cinq fois inférieur à l’excédent de 2017.

Singapour

  • AXA et l’entreprise singapourienne de vente en ligne Carousell ont signé un partenariat qui permettra aux acheteurs de véhicules d’occasion de souscrire à une assurance via l’application Caroussell. Ce partenariat s’inscrit dans une démarche de monétisation de son activité engagée par Carousell. AXA devrait commencer à fournir des assurances via l’application dans les prochaines semaines. D’autres compagnies d’assurance misent sur des partenariats avec des acteurs singapouriens pour développer leurs activités digitales : l’assureur chinois ZhongAn et le singapourien Grab ont notamment annoncé la création d’une joint-venture pour proposer des offres d’assurance en ligne.

  • Les exportations non-pétrolières ont chuté de 8,5 % en glissement annuel au mois de décembre, après une baisse de 2,8 % en novembre. Ce recul s’explique par la baisse des exportations électroniques (−11,2 %) et non-électronique (−7,4 %) – notamment des machines (−32,5 %), des produits chimiques (−28,0 %) et pharmaceutiques (−26,8 %). En glissement mensuel, le recul des exportations non-pétrolières atteint 5,7 % en décembre. Parmi les dix principaux marchés d’exportation, seules les exportations vers les Etats-Unis (+31,1 %) et la Chine (+15,4 %) progressent, alors que celles vers l’Union européenne reculent (−28,7 %).

Malaisie

  • La Securities Commission (SC) va mettre en place de nouvelles lignes directrices pour réguler l’offre et le trading d’actifs numériques – incluant les crypto-monnaies – d’ici la fin du 1er trimestre 2019. Le lancement d’actifs numériques et les activités associées devront désormais obtenir l’autorisation de la SC, qui coopérera par ailleurs avec la Banque Centrale pour assurer le respect des lois par les opérateurs. Les plateformes existantes ont obtenu des arrangements pour faciliter leur transition jusqu’au 1er mars prochain. Lorsque les nouveaux principes seront officialisés, les plateformes devront demander à la SC une autorisation de poursuivre leurs activités au-delà de la période transitoire.

  • L’industrie automobile malaisienne a enregistré une progression des ventes de 3,8 % en 2018 après deux années consécutives de contraction. Cette reprise est notamment liée à l’instauration d’une période de Taxe sur les Biens et Services (GST) à taux zéro entre juin et août 2018. 598 714 véhicules ont ainsi été vendus en 2018. Perodua a conservé sa première place avec 38% de part de marché, devant Honda (17,1%), Toyota (10,9%) et Proton (10,8%).

Vietnam

  • L’accord de libre-échange CPTPP (Comprehensive and Progressive Agreement for Trans-Pacific Partnership) est entré en vigueur le 14 janvier dernier au Vietnam. L’accord est en vigueur depuis le 30 décembre 2018 en Australie, au Canada, au Japon, au Mexique, en Nouvelle Zélande et à Singapour mais doit encore être ratifié par le Brunei, le Chili, la Malaisie et le Pérou. A terme, le CPTPP doit permettre la suppression de 95 % des lignes tarifaires entre les onze pays.

  • La croissance du crédit a ralenti en 2018 à 14 % (après 18 % en moyenne sur 2014-2017), selon la Banque centrale vietnamienne. Cette modération de la croissance du crédit, due en partie aux limites de crédit imposées par la Banque centrale aux banques vietnamiennes, est perçue positivement par les analystes internationaux et devrait améliorer la qualité des actifs bancaires ainsi que les réserves financières du secteur.

  • Afin de promouvoir la production individuelle d’électricité, les règles de paiement de l’électricité produite par les panneaux solaires installés sur les toits des maisons individuelles ont été modifiées. Alors que le paiement était auparavant effectué une fois par an sous forme de facture nette, avec un taux de change VND/USD fixé annuellement, les paiements se feront désormais à chaque relevé électrique, suivant un taux VND/USD fourni par le ministère du commerce et de l’industrie. En outre, le paiement du particulier au vendeur d’électricité et le paiement du vendeur au particulier se feront via deux factures distinctes.

Thaïlande

  • Les projets d’investissement déposés devant le Board of Investment of Thailand ont crû de 43 % en valeur en 2018 à 28,5 Mds USD. Le nombre de projets a, quant à lui, augmenté de 3 %, à 1626 dont 422 dans l’Eastern Economic Corridor. L’objectif fixé pour 2019 (23,7 Mds USD) apparait inférieur aux résultats de 2018, principalement à cause des incertitudes liées à l’état de l’économie mondiale et aux tensions commerciales.

  • La Thaïlande a finalement accepté le principe d’un financement étranger, demandé par la Chine, de la ligne ferroviaire qui doit relier Bangkok à Vientiane au Laos. Le gouvernement thaï a approuvé le principe d’un emprunt de 5,2 Mds USD auprès de créanciers étrangers pour le financement du premier tronçon (252,5 km entre Bangkok et Nakhon Ratchasima), en amont du 27ème groupe de travail conjoint Thaïlande-Chine (le 23 janvier à Pékin) sur ce projet ferroviaire des nouvelles routes de la soie. L’EXIM Bank of China proposerait des crédits moins coûteux que les crédits domestiques.

  • Le ministère de l’Energie autorisera l’installation de 8300 MW de capacités électriques supplémentaires pour les producteurs indépendants en 2019, pour une commercialisation à horizon 2025. La Thaïlande poursuit ainsi la diversification de ses sources de production en renforçant l’importance du secteur privé. Après les ouvertures de 1994, 2008 et 2013, la capacité des producteurs indépendants atteint aujourd’hui 14 900 MW.

Birmanie

  • La Banque centrale de Birmanie (CBM) autorisera les banques birmanes à accorder des prêts sans garantie, à un taux maximum de 16 %, à partir du 1er février. Les taux pour les prêts fondés sur des garanties reconnues par la CBM (immobilier, or, etc.) restent fixés entre 8 % et 13 %. Cette modification de la législation pour les prêts sans collatéraux permettra aux banques birmanes d’accorder des prêts plus risqués – notamment à des PME ne pouvant satisfaire aux exigences de garantie fixées par la CBM, de flexibiliser le marché bancaire et de limiter l’importance des banques non-officielles, dont les taux pour des prêts sans collatéraux se situent entre 24 % et 36 %.

  • Le déficit commercial birman s’est réduit à 833 M USD au quatrième trimestre 2018, après 1,2 Mds USD à la même période en 2017. Les exportations totales ont augmenté de 26 % en glissement annuel, tirées principalement par la hausse des exportations de produits textiles vers l’Union européenne. La Banque mondiale estime que les exportations de textiles ont représenté 20 % du PIB en 2018 (contre 17 % en 2017), et prévoit une nouvelle réduction du déficit commercial pour 2019, tant que le Système de Préférences généralisés de l’Union européenne est maintenu.

Cambodge

  • Le gouvernement cambodgien propose des incitations fiscales aux sociétés demandant leur cotation à la bourse de valeurs Cambodia Securities Exchange (CSX). Les sociétés demandant leur introduction en bourse sous trois ans bénéficieront d’une réduction d'impôt sur les sociétés de 50 %, ainsi que d’une exonération d’autres obligations fiscales (notamment sur la TVA ou la taxe spécifique sur les marchandises et les services) durant les trois ans suivant leur introduction en bourse. Les actionnaires des entreprises listées bénéficieront également d’une réduction d’impôt sur les dividendes de 50 % durant trois ans. Le gouvernement espère ainsi promouvoir le marché des actions au Cambodge.

  • 178 nouvelles usines ont été implantées au Cambodge en 2018, portant leur nombre à 1 528, selon le ministère de l’Industrie et de l’Artisanat. Les usines cambodgiennes ont généré une production de 13,2 Mds USD (+23 % par rapport à 2017), dont 8,3 Mds USD ont été exportés.

Laos

  • Le secteur de la construction laotien devrait croître d’environ 10 % en 2019, après +9 % en 2018 et +3 % en moyenne sur 2013-2017, selon le Center for Macroeconomic Policy and Economic Restructuring. Cette hausse attendue s’explique par les nombreux projets en cours tels que la ligne de chemin de fer Laos-Chine, la voie rapide Vientiane-Vangvieng, le développement de la ville nouvelle de Siphandone, les projets d’infrastructure dans les zones économiques spéciales et les projets hydroélectriques.

 

Rédigé par : Pôle macroéconomique SER de Singapour
Contributions : SE de Bangkok, SE d’Hanoï, SE de Jakarta, SE de Kuala Lumpur, SE de Manille, SE de Rangoun, SE de Phnom Penh et Antenne de Vientiane