Faits saillants► Le Parlement vietnamien a ratifié l’Accord de Partenariat Trans-Pacifique (CPTPP)► Les chefs d’Etat et de gouvernement de la région se sont réunis à Singapour lors du 33e sommet de l’ASEAN► Les banques centrales d’Indonésie et des Philippines ont une nouvelle fois augmenté leurs taux directeurs (respectivement à 6% et 4,75%) En ImageNouvelle hausse des taux directeurs indonésien et philippin Pour plus d’informations, se référer aux sections Indonésie et Philippines ci-dessousRégion Les chefs d’Etat et de gouvernement de la région se sont réunis à Singapour lors du 33e sommet de l’ASEAN. Ce sommet a notamment été l’occasion de réaffirmer l’inquiétude des pays membres face à la montée du protectionnisme. Les pays membres ont également réaffirmé leur volonté de conclure les négociations du Regional Comprehensive Economic Partnership (RCEP), suite au report d’un potentiel accord à 2019. Un accord de coopération a également été signé entre l’ASEAN et l’U

Brèves de l'ASEAN

Faits saillants

Le Parlement vietnamien a ratifié l’Accord de Partenariat Trans-Pacifique (CPTPP)

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la région se sont réunis à Singapour lors du 33e sommet de l’ASEAN

Les banques centrales d’Indonésie et des Philippines ont une nouvelle fois augmenté leurs taux directeurs (respectivement à 6% et 4,75%)

 En Image

Nouvelle hausse des taux directeurs indonésien et philippin

Taux directeurs  

Pour plus d’informations, se référer aux sections Indonésie et Philippines ci-dessous

Région

  •  Les chefs d’Etat et de gouvernement de la région se sont réunis à Singapour lors du 33e sommet de l’ASEAN. Ce sommet a notamment été l’occasion de réaffirmer l’inquiétude des pays membres face à la montée du protectionnisme. Les pays membres ont également réaffirmé leur volonté de conclure les négociations du Regional Comprehensive Economic Partnership (RCEP), suite au report d’un potentiel accord à 2019. Un accord de coopération a également été signé entre l’ASEAN et l’Union économique eurasiatique (EEU, regroupant la Russie, l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan et le Kirghizstan), visant à faciliter le commerce entre les deux blocs. Le 33ème sommet de l’ASEAN était la dernière rencontre organisée par Singapour avant la passation de la présidence à la Thaïlande pour 2019.

Indonésie

  • Le Forum Indonésie-France pour l’Accélération des projets en PPP s’est déroulé le 15 novembre en présence du Ministre indonésien de la Planification, Bambang Brodjonegoro et de l’Ambassadeur de France en Indonésie, Jean-Charles Berthonnet. Le forum réunissait les entreprises françaises ayant des projets en Indonésie et celles s’intéressant au marché, pour un dialogue avec les différents interlocuteurs indonésiens sur les thématiques de l’eau et de l’assainissement, des transports routiers, autoroutiers, portuaires et aéroportuaires. Les institutions indonésiennes de financement et de garantie et les banques françaises ont également pu présenter leur rôle dans le développement des projets en PPP.

  • LafargeHolcim a cédé la totalité de sa participation dans Holcim Indonesia (80,6% des parts) à l’entreprise publique Semen Indonesia, pour un montant 917 M USD. Cette vente intervient alors que LafargeHolcim s’est engagé en mars dernier à réduire son niveau d’endettement, en cédant au moins 2 Mds USD d’actifs d’ici 2022. Suite à cette acquisition, Semen Indonesia devient le plus grand producteur de ciment de l’ASEAN.

  • La banque centrale a relevé son taux directeur pour la 6ème fois depuis mai, de 0,25%, le portant ainsi à 6%. Les autorités répondent notamment à l’augmentation du déficit commercial au troisième trimestre (à 3,4% du PIB), susceptible d’aggraver la fuite de capitaux qui pèse sur le taux de change : la roupie indonésienne se déprécie de 8% par rapport à l’USD depuis le début de l’année, malgré l’amélioration observée ces dernières semaines.

Singapour

  • La 3ème édition du FinTech Festival, organisée par l’Autorité monétaire de Singapour (MAS), s’est tenue du 12 au 16 novembre. L’événement a rassemblé 40 000 participants et a permis de confirmer le positionnement de la cité-Etat en tant que référence internationale en matière d’innovation financière. Parmi les participants, la Directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a évoqué l’opportunité pour les banques centrales d’émettre leurs propres monnaies digitales, tandis que le Premier ministre indien, Narendra Modi, a officiellement lancé APIX, une plateforme internationale de mise en relation de start-ups et d’institutions financières visant notamment à accélérer l’inclusion financière. La MAS a également annoncé la mise en place d’une procédure d’approbation accélérée (fast-track) s’agissant de son bac à sable réglementaire (regulatory sandbox).
  • Singapour et la Chine ont signé la révision de leur accord de libre-échange et renforcé leurs relations bilatérales avec 10 accords de coopération. Cette nouvelle mouture de l’accord de libre-échange facilitera l’accès des entreprises singapouriennes au marché chinois dans les secteurs juridique, maritime et de la construction. En contrepartie, Singapour s’est engagé à ouvrir ses secteurs postal et environnemental aux entreprises chinoises, et à octroyer à la Chine une troisième licence d’activité bancaire. L’accord prévoit également de nouvelles mesures concernant la protection de l’investissement, la compétition, la facilitation du commerce, l’environnement et le e-commerce. Plusieurs accords de coopération ont également été signés, notamment sur la participation de Singapour à la Belt and Road Initiative (BRI), l’innovation, les fintechs et la régulation financière.

Malaisie

  • La Malaisie assurera la Présidence du Conseil des Pays producteurs d’huile de palme (CPOPC) pour une période de deux ans à compter du 1er janvier 2019, prenant ainsi le relais de l’Indonésie. La Malaisie et l’Indonésie ont par ailleurs renoncé à participer aux discussions menées à Bruxelles sur le changement indirect d’affectation des sols dû aux agro-carburants, désapprouvant notamment les critères européens de changement indirect d’affectation des sols. Selon les deux pays, ces travaux pourraient mener in fine à une discrimination contre l’huile de palme sur le marché européen, dans le cadre de la directive européenne REDII sur les énergies renouvelables.

  • La contribution des revenus pétroliers dans les recettes budgétaires sera de 30,9% en 2019, en raison d’un dividende extraordinaire apporté par Petronas. En complément de ses contributions habituelles, l’entreprise fournira 30 Mds MYR (7 Mds USD) supplémentaires pour permettre de rembourser les crédits de TVA (19 Mds MYR) et d’impôts sur les revenus (18 Mds MYR) dus sur l’exercice précédent. Sans ce dividende spécial, la part des revenus pétroliers ne serait plus que de 19, 5% (contre 21,7% estimés en 2018). 

  • Le gouvernement malaisien a donné des précisions sur le niveau de la dette publique (s’élevant à 74,5 % du PIB à fin juin 2018) à l’occasion de la présentation du budget 2019. La dette du gouvernement s’élève à 173 Mds USD, soit 50,7 % du PIB, la dette garantie par le gouvernement s’établit à 62 Mds USD, soit 18,1 % du PIB, et la dette liée aux engagements dans les partenariats publics-privés se situe à 20 Mds USD, soit 5,8 % du PIB.

Vietnam

  • Le Parlement vietnamien a ratifié l’Accord de Partenariat Trans-Pacifique (CPTPP), le Vietnam devenant ainsi le 7ème pays signataire à ratifier l’accord, après le Mexique, le Japon, Singapour, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et le Canada. Pour rappel, le CPTPP entrera en vigueur le 30 décembre 2018, une majorité des pays signataires l’ayant déjà ratifié.

  • Le budget 2019, prévoyant un déficit public de 9,7 Mds USD (3,6% du PIB, contre 3,7% en 2018), a été adopté par le Parlement vietnamien. Les recettes budgétaires annoncées seront de 61,3 Mds USD et les dépenses de 71 Mds USD. Le gouvernement a notamment annoncé une hausse des dépenses sociales et environnementales.

  • Le constructeur automobile Vinfast a signé un accord avec Petrolimex prévoyant la construction de bornes de recharge électrique dans les stations essences du groupe. Cet accord intervient 15 jours après la signature d’un partenariat similaire avec PVOil. Pour rappel, Vinfast a annoncé vouloir disposer de 30 000 à 50 000 bornes de recharge électrique d’ici 2020, afin de recharger les véhicules électriques qu’il commercialisera à partir d’août prochain.

Thaïlande

  • La banque centrale a annoncé qu’elle imposerait, à partir du 1er avril 2019, un encadrement plus strict des crédits hypothécaires. Elle souhaite ainsi empêcher un endettement trop important des ménages et prévenir la formation d’une bulle immobilière. Cette mesure relèvera le niveau de l’obligation d’apport lors de la souscription à plusieurs crédits simultanés. L’apport sera notamment relevé de de 10 à 20% pour le second, selon le montant du prêt, et à 30% pour le troisième crédit souscrit.

  • Mitsubishi proposera 3 projets d’investissement dans le secteur des véhicules électriques au Bureau des Investissements thaïlandais d’ici la fin de l’année, pour un montant de 333 Mds USD. Ces projets concernent la production de véhicules hybrides et de batteries. Mitsubishi est actuellement le deuxième exportateur de véhicules depuis la Thaïlande, derrière Toyota, avec trois usines d’une capacité totale de 420 000 véhicules par an, ainsi qu’une usine de moteurs.

Philippines

  • L’étude de faisabilité pour la construction d’une première ligne de transport par câble dans l’agglomération de Manille, financée par la France, a été lancée. La cérémonie de lancement a été présidée par l’Ambassadeur de France aux Philippines, Nicolas Galey, aux côtés du Ministre des Transports, Arthur Tugade. Financée par un don du gouvernement français de 450 000 EUR, l’étude sera menée sur une période de 10 mois par les bureaux d’études MDP Consulting et Systra.

  • L'augmentation de la taxe d'accise sur le carburant prévue en janvier 2019 sera suspendue afin de diminuer les tendances inflationnistes. La taxe d'accise actuelle sur le carburant, d'environ 2,50 PHP / litre, imposée depuis le début de l'année, est présentée par certains comme étant à l'origine de la poussée inflationniste observée en 2018. La réforme fiscale mise en œuvre début 2018 prévoyait d’augmenter la taxe d'accise sur les carburants de 2 PHP / litre en janvier 2019 et de 1,5 PHP / litre en janvier 2020.

  • La banque centrale a relevé son taux directeur pour la 5ème fois depuis mai, de 0,25%, le portant à 4,75%. Les autorités se disent confiantes sur le retour de l'inflation dans la cible de 2 à 4% en 2019 et 2020, après un pic à 6,7% en septembre et octobre, un plus haut depuis 9 ans.

Cambodge

  • Le Cambodge a accueilli 4,3 millions de touristes depuis début 2018, soit une augmentation de 11,8 % par rapport à la même période en 2017. La Chine reste le premier pays d’origine avec 1,4 million de visiteurs, en hausse de 71%. En revanche, le nombre de touristes en provenance des pays voisins a diminué : en 2ème position, à égalité avec les touristes laotiens, 984 000 visiteurs vietnamiens se sont rendus au Cambodge. Le top 10 des visiteurs par nationalité – Chine, Vietnam, Laos, Thaïlande, Corée du Sud, États-Unis, Japon, Malaisie, France et Royaume-Uni – représente 3,8 millions de touristes.

  • Sur les dix premiers mois de l’année, les exportations de riz (430 000 tonnes) sont en baisse de plus de 13 % par rapport à la même période en 2017. La Chine reste le premier acheteur avec 110 000 tonnes (un volume néanmoins nettement inférieur aux 300 000 tonnes que la Chine s’était engagée à importer en 2018), suivie par la France (60 000 tonnes) et la Malaisie (30 000 tonnes).

Birmanie

  • La banque centrale a émis une nouvelle directive autorisant les succursales des banques étrangères enregistrées dans le pays à proposer des prêts et d’autres services bancaires aux entreprises birmanes, y compris le financement à l'importation. Jusqu’à présent les banques étrangères ne pouvaient octroyer des prêts qu’aux entreprises étrangères, aux Joint-Ventures et aux institutions financières locales, et, depuis décembre 2017, financer les exportations birmanes. Le marché retail reste à ce stade interdit aux banques étrangères.

Laos

  • Le Laos enregistre un déficit commercial de 138 M USD sur les 9 premiers mois de 2018, alors que le gouvernement s’était fixé pour objectif d’atteindre un excédent commercial de 37 M USD en 2018. Depuis début 2018, les importations s’élèvent à 4,1 Mds USD (83% de l’objectif annuel) et les exportations à 3,9 Mds USD (78% de l’objectif).

 

Rédigé par : Pôle macroéconomique SER de Singapour
Contributions : SE de Bangkok, SE d’Hanoï, SE de Jakarta, SE de Kuala Lumpur, SE de Manille, SE de Rangoun, SE de Phnom Penh et Antenne de Vientiane