MexiqueRelation Mexique / Etats-UnisLes négociations ALENA se poursuivent cette semaine avec une dernière tentative de finaliser le contenu d’un accord avant le 25 aout, seule fenêtre qui permettrait de signer un accord avec l’actuelle administration mexicaine, c’est-à-dire avant l’investiture du 1er décembre (et en tenant compte du délai de 3 mois pour obtenir le feu vert du Congrès américain).Grâce aux propositions faites en bilatéral USA-Mexique, un accord pourrait être présenté dans les tous prochains jours au Canada qui doit rejoindre la table des négociations.Le Mexique accepterait un compromis sur les « règles d’origine » du secteur automobile :- un contenu ALENA à hauteur de 75% contre 62,5% actuellement.- 40% à 45% des composants provenant de régions où le salaire moyen est d’au moins 16 USD par heure. Un délai de transition devrait être accordé au Mexique afin d’ajuster sa production.- la part d’acier et d’aluminium nord-américain dans la production automobile reste

Mexique

Relation Mexique / Etats-Unis

  • Les négociations ALENA se poursuivent cette semaine avec une dernière tentative de finaliser le contenu d’un accord avant le 25 aout, seule fenêtre qui permettrait de signer un accord avec l’actuelle administration mexicaine, c’est-à-dire avant l’investiture du 1er décembre (et en tenant compte du délai de 3 mois pour obtenir le feu vert du Congrès américain).
  • Grâce aux propositions faites en bilatéral USA-Mexique, un accord pourrait être présenté dans les tous prochains jours au Canada qui doit rejoindre la table des négociations.
  • Le Mexique accepterait un compromis sur les « règles d’origine » du secteur automobile :

- un contenu ALENA à hauteur de 75% contre 62,5% actuellement.

- 40% à 45% des composants provenant de régions où le salaire moyen est d’au moins 16 USD par heure. Un délai de transition devrait être accordé au Mexique afin d’ajuster sa production.

- la part d’acier et d’aluminium nord-américain dans la production automobile resterait à définir.

  • Les Etats-Unis renonceraient aux quotas saisonniers sur les exportations agricoles mexicaines et la mise en place d’une clause « sunset » tous les 5 ans (contre une simple réévaluation tous les 5 ans).
  • Le futur négociateur mexicain, Jesús Seade, nie l’existence de divisions au sein de l’équipe de négociateurs mexicaine sur la place du secteur énergétique dans le chapitre 11 de l’ALENA (relatif au processus de règlement des différends entreprises-Etats).
  • BBVA estime que les exportations automobiles diminueront de 20% si les Etats-Unis imposent au Mexique un nouveau droit de douane de 25%.
  • La production horticole mexicaine a augmenté de 94% depuis l’entrée en vigueur de l’ALENA, passant d’une production de  19 M de tonnes de fruits et légumes en 1994 à 37 M de tonnes produites en 2017.

Economie

  • Le taux annuel d’inflation enregistré la 1ère quinzaine d’août est de 4,81%, soit une hausse de 0,34% par rapport à la 1ère quinzaine de juillet.
  • Le Mexique enregistre son second plus haut niveau de réception d’Investissements Directs Etrangers (IDE) sur 6 mois en 6 ans. 17,8 Mds USD d’IDE provenant de 2 392 entreprises étrangères ont été reçu au cours du 1er semestre 2018, soit une hausse de 14% par rapport au 1er semestre 2017.
  • Pourtant, les IDE ont fortement diminué dans tous les Etats du Bajio (Aguascalientes, Guanajuato, Querétaro, San Luis Potosi).
  • Les réserves internationales ont diminué de 22 M USD au cours de la 3ème semaine d’août, atteignant un niveau de 173,3 Mds USD. Il s’agit de la 1ère baisse enregistrée ce mois-ci. A l’inverse, Banxico enregistre une hausse de la base monétaire de 7,1 Mds MXN en raison d’une plus grande demande de monnaie, soit la plus grosse expansion de
  • L’activité pétrolière a crû de 112% au 1er semestre 2018, poussée par la perforation de 87 puits pétroliers depuis le début de l’année
  • Les revenus générés par le secteur du tourisme ont chuté en juin (- 0.15 % g.a.) pour le 5ème mois consécutif.
  • Seuls 4,5% des Mexicains gagnent plus de 13 254 pesos (environ 600€) par mois, ce qui correspond environ à 5 fois le revenu minimum.

Projet d’infrastructure – Nouvel Aéroport International de Mexico (NAIM).

  • L’avis technique évaluant la viabilité de la construction du nouvel aéroport a été présenté au cours d’une conférence de presse le 17 août.
  • Le budget prévu pour la construction du nouvel aéroport est de 13,3 Mds USD. D’après le maître d’ouvrage du projet (GACM), environ 3,1 Mds USD ont à ce jour été investis dans l’ensemble des travaux, 5 Mds USD ont été engagés mais non déboursés et 5 Mds USD restent à être engagés.
  • Javier Jiménez Espriu estime pouvoir économiser jusqu’à 2 Mds USD en contractant des entreprises nationales et en abandonnant les dépenses de « luxe ».
  • Le calendrier de décision laisse planer l’incertitude, au moins jusqu’au mois d’octobre. 
  • AMLO souligne le caractère contraignant de la consultation citoyenne prévue le 28 octobre, affirmant que la décision que prendra le peuple sera respectée. Son format et son organisation restent à préciser.
  • Si le projet initial est maintenu, un retard d’au moins de 2 ans est estimé dans la construction du nouvel aéroport.

Finances publiques

  • L’équipe de transition d’AMLO prépare avec l’actuelle administration le Projet de Loi de Finances 2019 (PLF 2019), qui sera remis le 15 décembre.
  • Les droits de douanes imposés par le Mexique sur l’importation de 71 produits étasuniens ont permis d’augmenter de 31% (par rapport au mois de juin 2017) les recettes fiscales générées par les importations mexicaines.

 

Indicateur

Variation hebdomadaire

Variation sur un an glissant

Niveau du 23/08/2018

Bourse (IPC)

+ 3%

- 3%

  1. 765,45

Risque pays (EMBI+Mx)

- 5%

+ 3,2%

195

Taux de change USD/Peso

- 1%

+ 6,2%

18,81

Taux de change Euro/Peso

+ 0,22%

+ 4,5%

21,81

Amérique Centrale

  • La bonne performance économique des Etats-Unis favorise l’arrivée massive de remesas, à la hausse dans pratiquement tous les pays de la région.
  • Le Salvador adhère à l’union douanière du Triangle Nord centraméricain, mise en place depuis juillet 2017 entre le Guatemala et le Honduras.
  • En 2017, le PIB du Guatemala et du Honduras représente 94 Mds USD. Avec le Salvador, le PIB total des trois pays s’élève à 120 Mds USD soit 62,5% du PIB d’Amérique centrale (hors Panama et Costa Rica). Le potentiel économique de l’union douanière du Triangle Nord est d’envergure, cette zone commerciale deviendrait la huitième économie d’Amérique Latine. Un meilleur accès inter-régional devrait faciliter les échanges commerciaux entre pays d’Amérique centrale et rendre plus attractive la zone auprès des partenaires commerciaux (européens notamment), bénéficiant d’un accord de libre-échange avec cette région.

Costa Rica

  • Les finances publiques costariciennes se détériorent : le déficit fiscal du Gouvernement a atteint 3,3% du PIB à la fin du mois de juillet, le pourcentage le plus élevé des six derniers mois.

Guatemala

  • Le Guatemala cherche à augmenter ses importations de viande bovine afin de palier à l’augmentation des prix de la production locale.
  • Le territoire a notamment été affecté à plusieurs reprises par des épidémies de fièvre aphteuse : ces problématiques locales, pourraient aussi être une opportunité pour les éleveurs bovins français.

Honduras

  • La Banque centrale a revu à la baisse les prévisions de croissance pour 2018 : elle est maintenant prévue entre 3,6% à 4,0% contre 3,8% à 4,2% au début de l’année. Cette modification est justifiée par la performance modérée de l’économie hondurienne et la faiblesse de l’investissement public.  La prévision d’inflation est par contre restée stable, au sein du rang de tolérance établie par la Banque centrale (4,0% ± 1,0 pp). Enfin, le déficit de l’Administration centrale a quant à lui était revu à la baisse : de 3,2% du PIB à 2.6%.
  • Le Honduras devient une référence mondiale s’agissant de ses progrès en matière de sécurité citoyenne, d’après la Banque Interaméricaine de Développement (BID).

Nicaragua

  • La crise politique au Nicaragua continue d’impacter de façon importante son économie : l’activité économique a chuté de 12% (g.a) au mois de juin.
  • Le déficit commercial du Nicaragua atteint 1,282 MUSD au premier semestre 2018.

Salvador

  • Les remesas reçu au premier semestre 2018 augmentent de 10% par rapport à la même période l’an dernier, atteignant un total de 3 152 USD.
  • Le second appel d’offre pour remettre le port de La Union à un opérateur privé sera lancé en octobre 2018.
  • Le Salvador est le pays d’Amérique centrale le plus affecté par la sécheresse. Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) soulève, de ce fait, une forte augmentation de l’insécurité alimentaire au Salvador.

Caraïbes

Haïti   

  • Le Mexique fait un don de 10 MUSD à Haïti pour un projet de reboisement.

République Dominicaine

  • 93% des échanges entre la République dominicaine et Haïti sont des exportations dominicaines. Alors que le total des échanges s’élève à 880 MUSD, les exportations dominicaines vers le pays voisin sont de 851,8 MUSD. Elles se composent de 16% de textile, 12% de coton, 11% de produits plastiques, 7% de ciment, et de quelques produits agricoles. Les importations en provenance d’Haïti sont de seulement 36,3 MUSD, essentiellement des produits textiles et du coton, à l’usage exclusif des entreprises de zones franches installées dans les deux pays. Depuis 2016, les exportations dominicaines enregistrent un recul important.