Suite au démarrage de l’exploitation des champs gaziers de Sankofa, la production moyenne d’hydrocarbures au Ghana a presque doublé en 2017 pour atteindre 170 M bpj. Le sous-secteur figure aujourd’hui comme le moteur principal de la croissance du PIB, qui a atteint 8,5% en 2017 (seulement 4% hors hydrocarbures). Ces nouvelles ressources gazières ouvrent des perspectives de développement prometteuses pour les activités pétrochimiques et la production thermique d’électricité. Afin de maximiser la part de valeur ajoutée produite au Ghana, l’Etat a promu avec succès des mesures de contenu local (local content) dans le secteur de l’upstream (exploration/production), qu’il pourrait étendre plus drastiquement au downstream (distribution) en 2018.