Faits saillants► Le gouvernement indonésien étudie plusieurs mesures pour limiter les importations► Moody’s relève la notation souveraine du Vietnam à Ba3, ainsi que les notations de 14 banques vietnamiennes► La banque centrale birmane annonce la suppression de la bande de 0,8% par rapport au taux de change officiel kyat-dollarEn image  Les banques centrales d’ASEAN resserrent leur politique monétaire depuis le début de l’annéeDepuis début 2018, tant les conditions domestiques (pressions inflationnistes) que les contraintes extérieures (cycle de resserrement monétaire mondial, tensions commerciales) ont poussé les banques centrales d’ASEAN à réagir. Ce mouvement pourrait se poursuivre d’ici fin 2018.Plus de détails à retrouver sur ce sujet (et bien d’autres) dans le dernier numéro de notre publication trimestrielle Horizon ASEAN.RegionLa Malaisie et l’Indonésie souhaitent s’associer pour produire le premier véhicule entièrement construit en ASEAN et à destination

Breves ASEAN

Faits saillants

Le gouvernement indonésien étudie plusieurs mesures pour limiter les importations

► Moody’s relève la notation souveraine du Vietnam à Ba3, ainsi que les notations de 14 banques vietnamiennes

► La banque centrale birmane annonce la suppression de la bande de 0,8% par rapport au taux de change officiel kyat-dollar

En image  

Les banques centrales d’ASEAN resserrent leur politique monétaire depuis le début de l’année

Resserrement de la politique monétaire ASEAN

Depuis début 2018, tant les conditions domestiques (pressions inflationnistes) que les contraintes extérieures (cycle de resserrement monétaire mondial, tensions commerciales) ont poussé les banques centrales d’ASEAN à réagir. Ce mouvement pourrait se poursuivre d’ici fin 2018.

Plus de détails à retrouver sur ce sujet (et bien d’autres) dans le dernier numéro de notre publication trimestrielle Horizon ASEAN.

Region

  • La Malaisie et l’Indonésie souhaitent s’associer pour produire le premier véhicule entièrement construit en ASEAN et à destination de ce marché. En vertu du MoU signé par les représentants des deux pays, la future joint-venture sera pilotée par les organisations gouvernementales en charge de la promotion du secteur automobile en Malaisie (Malaysia Automotive Institute, MAI) et en Indonésie (Indonesia Automotive Institute). Les deux pays seraient déjà capables de produire 90% des pièces détachées, a indiqué le CEO de la MAI. Les autorités n’ont pas fourni davantage de précision, notamment s’agissant du calendrier de mise en œuvre du projet.

Indonésie

  • La banque centrale a relevé son principal taux directeur de 25 points de base, à 5,5%. C’est la quatrième fois que Bank Indonesia relève ses taux directeurs depuis mai, justifiant sa décision par une action coordonnée avec le gouvernement pour contrôler le déficit du compte courant et maintenir la stabilité macroéconomique. La banque centrale va aussi mettre en place des mesures pour faciliter la transmission de la politique monétaire et continue son intervention sur les marchés du change et des obligations. A noter que cette décision a surpris une large majorité des observateurs qui n’anticipaient une telle action que plus tard dans l’année.

  • Le gouvernement indonésien étudie plusieurs mesures pour limiter les importations. D’une part, la ministre des finances envisage une hausse des tarifs douaniers sur 500 biens de consommation, et la suspension des projets des entreprises publiques les plus dépendants de produits importés. D’autre part, les autorités ont demandé à l’entreprise publique pétro-gazière Pertamina d’acheter l’ensemble de la production journalière de pétrole brut afin de réduire les importations de pétrole et travaillent à l’élaboration d’une réglementation de mise en œuvre de cette mesure.

  • La balance des paiements de l’Indonésie est déficitaire au deuxième trimestre 2018, à -4,3 Mds USD, après -3,9 Mds USD au premier trimestre et en comparaison d’un surplus de 0,7 Md USD au T2 2017.  Le déficit de la balance des paiements (hors réserves) augmente en raison  de la hausse du déficit courant, à 8 Mds USD, soit 3% du PIB (contre 5,7 Mds USD, soit 2,2% du PIB au T1), que l’excédent du compte de capital ne compense pas, malgré une hausse de 68% (passant de 2,4 Mds USD à 4 Mds USD).

Malaisie

  • Mesure phare du programme de campagne du Pakatan Harapan (PH), la réévaluation du salaire minimum malaisien à 1 500 MYR par mois sur l’ensemble du territoire sera mise en place de manière progressive afin de ne pas peser sur le budget 2018. La priorité sera donnée aux Etats du Sabah et du Sarawak (Bornéo), où le salaire minimum s’établit actuellement à 920 MYR par mois contre 1 000 MYR par mois en péninsule. Dans la même optique, la suppression des péages autoroutiers (autre mesure du programme du PH) a été reportée à une date ultérieure.

  • Plus de 75% des 39 aéroports gérés par l’entreprise publique Malaysia Airports Holdings Bhd (MAHB) ne sont pas rentables et bénéficient d’un système de subventions croisées, selon MAHB. Dans le même temps, le Vice-Ministre des Transports Datuk Karamudin Jaffar a annoncé que le gouvernement étudiait la possibilité d’ouvrir la gestion des aéroports malaisiens à la concurrence.

  • La Malaisie occupe la première place du dernier classement réalisé par l’institut d’analyse financière Coalition (filiale de Standard & Poor's), qui mesure la proportion de femmes à la tête des banques d’investissement. Sur 11 établissements malaisiens, 3 sont dirigés par des femmes, de même que plusieurs filiales malaisiennes de banques étrangères (Credit Suisse, Rothschild, Oversea-Chinese Banking Corp…).

Singapour

  • Le fonds souverain Temasek confirme son intérêt pour le secteur de la fintech et des moyens de paiement, tandis qu’il s’est séparé de l’ensemble des participations qu’il détenait dans des banques cotées aux Etats-Unis. La dernière déclaration trimestrielle remise par Temasek à la Securities and Exchange Commission américaine témoigne ainsi d’une augmentation de ses participations dans des sociétés telles que Global Payments, PayPal, CenturyLink ou encore Visa. Les banques chinoises sont en revanche toujours une priorité pour Temasek.

  • Le groupe chinois Alibaba a annoncé son intention d’ouvrir un centre de démonstration à Singapour. Alibaba entend faire de ce centre une vitrine des technologies, telles l’utilisation de la reconnaissance faciale pour des solutions de paiement, et des solutions cloud et machine-learning qu’il développe pour le secteur de la vente de détail. 

Vietnam

  • L’agence de notation Moody’s a relevé successivement la note souveraine du Vietnam et de 14 banques vietnamiennes. Le 10 août, Moody’s a relevé la note souveraine du Vietnam de B1 à Ba3 et ajusté ses perspectives de positives à stables. Moody’s justifie cette hausse par i) un fort potentiel de croissance (estimé à 6,4% sur la période 2018-2022), soutenu par une meilleure utilisation des facteurs de production, ii) l’atténuation du risque lié à l’endettement public (maturité longue et baisse de l’endettement en devises étrangères), iii) l’amélioration du secteur bancaire. Le 14 août, Moody’s a également revu à la hausse la note de 14 banques vietnamiennes, parmi lesquelles Vietcombank, BIDV et VietinBank.

  • Le gouverneur de la banque centrale Le Minh Hung demande aux banques de limiter les prêts en devises étrangères (en particulier en USD) afin de lutter contre les mouvements spéculatifs et la dollarisation de l’économie.

  • Le marché du e-commerce au Vietnam attire les investisseurs asiatiques : la startup vietnamienne Sendo, plateforme de vente en ligne, lève 51 M USD auprès de SBI Holdings (Japon), Daiwa PI Partners (Japon), SoftBank Ventures Korea (Corée du Sud) et cinq autres investisseurs asiatiques. Il s’agit de la plus grosse levée de fonds pour une start-up vietnamienne. Le secteur de la vente en ligne maintient une forte croissance depuis plusieurs années, autour de 30% par an.

  • Le gouvernement vietnamien a approuvé le plan stratégique relatif au secteur bancaire à horizon 2025 avec pour objectif d’augmenter la compétitivité et la transparence des banques vietnamiennes au regard des standards internationaux (les exigences fixées par Bâle 2 en termes de capitaux propres devant être atteintes en 2020). Ce plan prévoit notamment l’introduction en bourse de 3 à 5 banques vietnamiennes sur des marchés étrangers d’ici 2025. L’Etat entend également poursuivre le processus de privatisation du secteur avec une réduction du seuil minimal d’actionnariat public de 65% à 51% pour les trois plus grosses banques dont l’Etat est aujourd’hui encore actionnaire majoritaire (Vietcombank, VietinBank, BIDV). Les banques étrangères sont également encouragées à participer à la concentration du marché en acquérant des banques de petite taille.

Thaïlande

  • Les autorités thaïlandaises et laotiennes se sont accordées sur la nécessité de coopérer pour réduire la pollution de l’air dans les deux pays, notamment au niveau des frontières. Le développement du trafic automobile transfrontalier (1,3 million de voitures par an dont 70% en provenance du Laos) pousse les autorités à envisager une harmonisation des normes antipollution portant sur les émissions d’azote des véhicules.

Cambodge

  • Le parti du Premier ministre Hun Sen, le Parti du Peuple Cambodgien, a remporté officiellement l’intégralité des 125 sièges parlementaires à l’issue du scrutin du 29 juillet. Selon les résultats définitifs publiés le 15 août par la Commission nationale des élections, le taux de participation a été de 82%, le parti au pouvoir récoltant 76% des voix. Le nouveau gouvernement sera formé en septembre.

Birmanie

  • La banque centrale a annoncé la suppression de la bande de 0,8% par rapport au taux de change officiel kyat-dollar à l’intérieur de laquelle les opérateurs de change menaient leurs transactions. Elle a également déclaré être prête à accorder entre 300 et 400 M USD de prêts aux banques privées et aux comptoirs de change pour stabiliser le taux. Ces décisions s’inscrivent dans un contexte où le kyat s’est déprécié de plus de 12% par rapport au dollar depuis mai. Bien que fortement corrélée à l’appréciation mondiale du dollar, cette baisse est supérieure à celle des autres monnaies de la région.

 

Rédigé par : Pôle macroéconomique SER de Singapour
Contributions : SE de Bangkok, SE d’Hanoï, SE de Jakarta, SE de Kuala Lumpur, SE de Manille, SE de Rangoun, SE de Phnom Penh et Antenne de Vientiane