En conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI, telle qu’appliquée au sein du Système européen de Banques Centrales, les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont depuis mai 2000 valorisés en euros sur la base des cours de change de fin de mois.

Les réserves nettes de change de l'État s'élèvent à la fin du mois de mars 2019 à 156 722 M€ (176 077 M$) contre 155 836 M€ (177 903 M$) à la fin du mois de février 2019, soit une augmentation de 886 M€, qui intègre, comme indiqué ci-dessus, l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. 

Les réserves nettes de l'État se répartissent comme suit :

 

Réserves en or                                 90 584 M€

Réserves nettes en devises           50 523 M€

Position de réserve au FMI              4 144 M€

Avoirs en DTS                                  10 083 M€

Autres avoirs de réserve                  1 388 M€

La différence constatée avec les réserves officielles de change, publiées le 5 avril 2019, résulte de la prise en compte de sorties temporaires d’actifs financiers en devises, d’un montant net de 135 M€. 

Un tableau détaillé des avoirs de réserves et disponibilités en devises à fin mars 2019 est joint en annexe. Il distingue en particulier les réserves officielles en devises des autres avoirs en devises (dépôts dans des établissements bancaires de la zone euro).

 

La norme comptable applicable.

Il est précisé que dans le cadre de la 6ème édition du Manuel de Balance des Paiements du FMI, la publication des réserves de change s’effectue à compter de juillet 2014 suivant une nouvelle norme comptable. Celle-ci apporte des précisions supplémentaires en ce qui concerne notamment les instruments financiers dérivés.

 Banque de France

 

Crédit photo Phovoir.fr