Les levées de fonds des startups israéliennes en forte hausse au premier trimestre 2018

Selon le rapport du centre de recherche IVC, les levées de fonds des startups israéliennes ont atteint 1,52 Md$ au premier trimestre 2018 répartis sur 181 opérations, soit une hausse de 43% par rapport au premier trimestre 2017 (1,06 Md$). La plus forte augmentation porte sur les levées de fonds de série A, qui ont capté 36% du total avec 549 M$ pour 57 opérations, contre 19% au quatrième trimestre et 20% au premier trimestre 2017. Il s’agit du plus important montant levé pour des entreprises en phase amont depuis 2012, malgré un nombre d’opérations similaire, ce qui dénote une hausse importante du montant d’investissement initial. 17 levées de fonds de série A supérieures à 10 M$ représentent à elles seules 77% de cette catégorie. Selon IVC, cette tendance s’explique notamment par une augmentation des premiers investissements réalisés par des VC étrangers dans les entreprises israéliennes. Le cabinet souligne également que la plupart de ces levées de fonds de série A ont porté sur des startups encore à l’étape de la R&D, avec une augmentation de 60% par rapport à la moyenne trimestrielle de 2017, confirmant ainsi un changement de nature pour les levées de fonds de série A en Israël. L’analyse sectorielle d’IVC montre que les secteurs de la cyber-sécurité, de la fintech et de l’IoT portent particulièrement cette croissance des investissements dans les startups israéliennes. Les fintech ont ainsi levé 328 M$ au premier trimestre, en augmentation de 141% par rapport à la même période en 2017, avec une forte augmentation des investissements dans les tours de financement plus tardifs. L’IoT a quant à lui rassemblé 265 M$ par 29 opérations, soit le niveau le plus élevé des cinq dernières années, ce qui marque un rebond de la thématique. Enfin, la cyber-sécurité israélienne a enregistré une forte croissance du nombre de levées de fonds (34 contre 18 au Q4 2017), majoritairement dans des séries A et des seed-investments, ce qui nuance l’idée d’une retombée de la « vague cyber » en Israël.

Total des levées de fonds de startups israéliennes (Q1 2012 – Q1 2018), source : IVC, mai 2018

Levées de fonds

 

Le mois de mai a été marqué en Israël par plusieurs événements de portée internationale mettant en avant l’innovation israélienne au sein de secteurs ciblés. Dans le domaine agricole, la vingtième édition de la International Agro Technology Exhibition & Conference, ou AgriTech, un rendez-vous important des entrepreneurs, investisseurs et chercheurs du secteur, s’est tenue à Tel Aviv du 8 au 10 mai, coïncidant ainsi avec le salon AgriVest le 8 mai et le symposium Foodtech IL. AgriTech a attiré entre 40 000 et 50000 participants, avec d’importantes délégations de visiteurs venus d’Afrique et d’Asie, dont 3000 visiteurs indiens. Une opération « French tech tour » a été organisée à cette occasion pour une dizaine de startups françaises en lien avec les pôles de compétitivité du secteur. La 17e édition de la conférence MIXiii-BioMed, rendez-vous phare sur les technologies de la santé, a ensuite ouvert ses portes du 15 au 17 mai et rassemblé entre 6000 et 7000 participants. Une délégation d’une quinzaine d’entreprises françaises du domaine, accompagnée par Business France, était représentée à travers un stand. Enfin, l’événement Ecomotion du 23 mai, dédié à la mobilité du futur, a accueilli autour de 2000 participants. Ce rendez-vous a pour objectif de mettre en valeur les startups israéliennes actives dans le domaine, aujourd’hui au nombre de 600 alors qu’elles étaient moins d’une centaine il y a 5 ans. Il est l’occasion de la visite de nombreux acteurs mondiaux des transports, en particulier les constructeurs et équipementiers automobile, qui rivalisent pour l’accès aux technologies israéliennes. On note en particulier la présence remarquée d’une importante délégation de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui a parallèlement annoncé son intention d’investir dans le fonds mobilité israélien du VC Maniv. En France, le salon Vivatechnologies, ouvert du 24 au 26 mai, a accueilli la présence d’une quarantaine de startups israéliennes. Dans le cadre de la Saison croisée franco-israélienne, Israël a assuré sa visibilité sur le salon au travers un stand important et d’un événement en présence de l’ambassadrice d’Israël en France et du secrétaire d’État Mounir Mahjoubi afin de souligner le potentiel de coopération entre les deux pays dans l’innovation.

Brèves de l’écosystème

  • [Disruptive innovation – Quantum computing] À l’occasion d’une conférence internationale des ministres des sciences le 28 mai à Jérusalem, B. Netanyahu a annoncé son ambition de faire d’Israël un leader de l’informatique quantique, qui fera l’objet d’un programme technologique « révolutionnaire » en lien avec l’armée, dans l’objectif de renforcer la sécurité nationale et les capacités de renseignement. La recherche fondamentale dans le domaine fait déjà l’objet d’une priorité du ministère des sciences et plusieurs universités (U. hébraïque de Jérusalem, Bar-Ilan, plus récemment Technion avec une donation de 50 M$ de la fondation Helen Diller) ont développé un centre dédié au sujet.
  • [Automotive] Mobileye aurait signé un contrat pour équiper 8 millions de véhicules d’un constructeur européen –dont le nom n’a pas été dévoilé– à partir de 2021. L’accord porte sur l’acquisition des technologies fonctionnant avec la puce EyeQ5 d’Intel, solution en cours d’élaboration de conduite pleinement autonome. Ce nouveau contrat renforce encore Mobileye face à ses concurrents, alors que sa part de marché mondiale sur les technologies d’assistance à la conduite est estimée à 70%.
  • [VC] Le fonds d’investissement d’Eric Schmidt, ex-président de Google, Innovation Endeavors, a cloturé la souscription à son troisième fond VC après avoir levé 333 M$. Ce nouveau fond est destiné à des investissements dans des start-ups américaines et israéliennes.
  • [VC – Life Sciences] Crédit Suisse et le VC israélien aMoon, spécialisé en sciences de la vie, ont annoncé un partenariat stratégique au terme duquel la société d’investissement devrait rediriger 250 M$ de ses actifs dans le second fond d’aMoon. 
  • [VC - Automotive] Renault-Nissan-Mitsubishi, par le biais de son bras financier Alliance Ventures, a décidé d’investir dans le fonds de Maniv Mobility, VC israélien spécialisé dans la smart mobility, vraisemblablement aux côtés de l’équipementier Valeo. Le fond investit prioritairement en phase d’amorçage (seed) et dans des levées de fonds de série A. Si le montant de l’investissement n’a pas été communiqué, il se rattache à un plan mondial d’investissement dans l’innovation d’un milliard de dollars qu’Alliance Ventures devrait mener sur une période de 5 ans.
  • [Innovation Lab] Volkswagen a ouvert un centre d’innovation à Tel Aviv pour promouvoir le développement de véhicules autonomes et de services liés à la mobilité. Le VW Group Campus devrait prendre la forme d’un espace de co-working profitant aux partenaires locaux du constructeur ainsi qu’à des start-ups du secteur, avec un accès direct aux ressources du groupe en matière d’expertise et de mentoring.
  • [Exit – e-commerce] Loop Commerce, startup spécialisée dans la personnalisation de cadeaux, a signé un accord définitif avec Synchrony pour une acquisition d’un montant estimé à 250 M$.
  • [Exit - Cloud] Google a annoncé l’acquisition de la startup de solutions cloud Velostrata pour un montant de 150 M$. Son logiciel permet notamment aux entreprises de déplacer leurs données vers un cloud sans installation d’un agent supplémentaire, avec une vitesse rapide de transition d‘une masse importante de données.
  • [Exit - IA] Canon a annoncé l’acquisition de BriefCam, entreprise israélienne d’analyse de vidéosurveillance par des technologies d’apprentissage automatique. La technologie est déjà utilisée par de nombreuses agences de sécurité gouvernementales à travers le monde ainsi que par des organisations privées. La transaction, est estimée à 90 M$.
  • [Fundraising - hardware] BP Ventures a réalisé un investissement de 20 M$ dans la startup StoreDot, qui développe des solutions de batteries rapidement rechargeables pour les appareils numériques ainsi que pour les véhicules électriques. StoreDot a désormais levé 138 M$ depuis sa création et a annoncé qu’elle cherchait à lever 400 M$ supplémentaires pour développer un site de production de batteries pour voitures aux Etats-Unis.
  • [Fundraising - IT] Indeni a réalisé une levée de fonds d’un montant de 14 M$, menée par State of Mind Ventures, Caremi Partners et Sequoia Capital pour développer sa plateforme d’automatisation des tâches réseaux et des démarches de sécurité.
  • [Fundraising - Cyber] Vector Capital a réalisé lors d’une levée de fonds de série B un investissement de 50 M$ dans KELA, startup de la cyber-sécurité fondée par des anciens de l’unité 8200 de Tsahal. Les fonds seront notamment utilisés pour permettre à ses solutions de renseignement et d’analyse des menaces de se développer sur de nouveaux marchés.
  • [Fundraising - BigData] SQream a completé une levée de fonds de série B de 26,4 Mds$ menée par Alibaba Group. La startup de big data a développé une base de données GPU permettant d’analyser des grandes quantités de données avec une très grande rapidité et utilisera les fonds pour développer ses ventes sur l’ensemble de ses marchés en augmentant ses activités marketing.
  • [Fundraising - Medtech] La startup BrainQ a réalisé une levée de fonds de 8,8 M$ pour commercialiser sur plusieurs marchés ses solutions d’analyse spectrale et de traitement du cerveau basées sur des technologies d’intelligence artificielle.