Au cours de ces dernières années, la notation financière de la Hongrie a connu un net redressement, et cette tendance favorable s’est poursuivie en 2017 sans pour autant retrouver les performances du début des années 2000.  Pour mémoire, au lendemain de la crise de 2008, les agences de notation avaient abaissé la note souveraine de la Hongrie au rang d’investissement spéculatif avec une perspective associée « négative ». Le redressement de la notation financière Hongrie s’explique essentiellement par la baisse de la vulnérabilité externe, l’amélioration des indicateurs budgétaires ainsi que le renforcement de la croissance économique.

Notations financières

Les trois principales agences de notation financières classent désormais la Hongrie en catégorie investissement. Standard and Poor’s et Fitch associent à leur notation une perspective positive, celle de Moody’s est qualifiée de stable. La Hongrie est ainsi notée «BBB-» par Fitch et par Standard and Poor’s et « Baa3 » par Moody’s.

Après avoir abaissé et maintenu la dette publique au rang d’investissement spéculatif pendant des années, au lendemain de la crise de 2008, les agences ont réintégré la Hongrie en catégorie d’investissement, saluant les efforts d’assainissement des finances publiques et de soutien à l’économie. L’explication commune associée aux trois principales notations est l’amélioration de la vulnérabilité externe (dette extérieure nette, compte courant) et des indicateurs budgétaires (dette publique, déficit budgétaire) ainsi que le renforcement de la croissance économique. Bien que Moody’s n’ait pas changé sa notation et ses perspectives l’année dernière (Baa3, stable), elle a publié en mi-novembre 2017 un nouveau rapport par lequel elle répertorie comme points forts : l’économie diversifiée, la politique budgétaire prudente, l’excédent du compte courant et la baisse de la dette en devises.

Calendrier 2018

Standard and Poor’s devrait communiquer sa notation financière de la Hongrie le 16 février prochain, un second examen étant prévu le 17 août 2018. Fitch devrait faire part de ses deux évaluations les 9 mars et 31 août 2018. Enfin, Moody’s a également prévu deux revues, au lieu de trois fois par an, le 1er juin et le 23 novembre 2018.

Perspectives

A court terme, la poursuite de la baisse de la dette extérieure nette, de la dette en devises, le maintien d’une croissance dynamique du PIB, et le renforcement du système financier pourraient justifier une amélioration des notations financières.

S&P

Fitch

Moody's