Le développement du secteur automobile en Hongrie est relativement récent, les premiers constructeurs étrangers s’étant installés à la suite du changement de régime en 1989. Le secteur est principalement structuré autour de quatre constructeurs – Audi, Mercedes, Suzuki et Opel – et d’un tissu dynamique de sous-traitants, pour la plupart étrangers. Si l’industrie automobile hongroise a lourdement chuté pendant la crise européenne, elle a aujourd’hui repris un rythme de croissance supérieur au reste de l’économie. Le secteur automobile est un pilier de l’économie hongroise avec un chiffre d’affaires de 24,7 Mds EUR et 144 000 emplois en 2015. Largement tourné vers l’international, le secteur contribue aux exportations à hauteur de 20% et a réalisé un excédent commercial de 8,9 Mds EUR en 2014. On notera que la Hongrie possède, en matière de R&D sur le véhicule électrique, un savoir-faire susceptible d’intéresser les chercheurs et constructeurs français.

Chiffres-clés

  • Chiffre d’affaires du secteur automobile : 24,7 Mds EUR
  • Nombre de constructeurs et de sous-traitants : 700
  • Nombre d’employés dans le secteur : 144 000
  • Salaire moyen des travailleurs qualifiés : 976 EUR/mois
  • Production : 2,5 M de moteurs / 525 000 véhicules
  • Part de la production destinée à l’exportation : 92%
  • Part du secteur dans les exportations : 20%
  • Principal marché d’exportation : UE (87%)

Structure du secteur automobile

Constructeurs

Les constructeurs, par leurs décisions d’implantation, de production et d’achat, animent l’activité de la filière. Ils ont eu tendance à se recentrer sur leur cœur de métier, en particulier la conception des véhicules, la production de moteurs, de boîtes de vitesse et les opérations d’assemblage.

Les principaux constructeurs implantés en Hongrie sont :

Audi   pays

-   8 427 M€ de CA

-   12 037 employés

-   900 M€ investis en 2013

  • Implanté à Győr depuis 1993
  • Produit des moteurs et des véhicules
  • Production de moteurs (2015) : 2 022 520
  • Production de véhicules (2015) : 160 206
  • Modèles : TT (Coupé/Roadster), A3 (Sedan/Cabriolet)

Mercedes   pays

-   3 437 M€ de CA

-   3 719 employés

-   800 M€ investis en 2012

  • Implanté à Kecskemét depuis 2008
  • Produit exclusivement des véhicules
  • Production de véhicules (2015) : 180 000
  • Modèles : Classe B, Classe A, Classe A SB

Suzuki   pays

-   1 997 M€ de CA

-   3 015 employés

-   200 M€ investis en 2007

  • Implanté à Esztergom depuis 1991
  • Produit exclusivement des véhicules
  • Production de véhicules (2015) : 185 000
  • Modèles : Swift, SX4, Splash, S-Cross, Vitara

GM / Opel   pays

-   184 M€ de CA

-   1 201 employés

-   500 M€ investis en 2012

  • Implanté à Szentgotthárd depuis 1991
  • Produit exclusivement des moteurs
  • Production de moteurs (2015) : 510 383
 Sous-traitants

On peut distinguer trois niveaux au sein de la sous-traitance : 

  • les sous-traitants de rang 1 ont fait, pour la plupart, des efforts considérables d’internationalisation et d’innovation pour accompagner les constructeurs. Ils assemblent les pièces fournies par les rangs inférieurs et créent la majorité de la valeur ajoutée du véhicule ;
  • les sous-traitants de rang 2 regroupent des entreprises de taille et de positionnement très variés, à savoir des équipementiers, des fournisseurs de sous-ensembles, ainsi que des sous-traitants de spécialité et de capacité ;
  • les sous-traitants de rang 3 regroupent des sous-traitants de capacité et des fournisseurs de composants de sous-ensembles montés par les sous-traitants de rang 2.

Les principaux sous-traitants implantés en Hongrie sont :

Bosch   pays

-   3 096 M€ de CA

-   10 500 employés

  • Implanté à Budapest, Hatvan, Miskolc, Eger, Kecskemét
  • Produit des systèmes électroniques et d’automation, des moteurs de démarrage, ABS, airbags, directions assistées

Michelin   pays

-   768 M€ de CA

-   1 378 employés

  • Implanté en Hongrie depuis 1993
  • Centre de production de pneumatiques pour véhicules de tourisme situé à Nyíregyháza / centre logistique situé à Vác

Continental   pays

-   715 M€ de CA

-   3 493 employés

  • Implanté en Hongrie depuis 1990
  • Budapest, Veszprém, Szeged, Makó, Nyíregyháza, Vác
  • Produit des systèmes de suspension, des systèmes de chauffage et de refroidissement, des pièces en caoutchouc

Hankook   Afficher l'image d'origine

-   711 M€ de CA

-   3 137 employés

  • Implanté à Rácalmás depuis 2006
  • Produit des pneus pour véhicules de tourisme
  • Extension de l’usine en 2015 / investissement : 313 M€

Valéo   pays  

-   349 M€ de CA

-   1 519 employés

  • Implanté à Veszprém depuis 1998
  • Produit des systèmes de confort et d’aide à la conduite
  • Centre de R&D inauguré en 2012 / investissement : 6 M€

Knorr-Bremse   pays

-   335 M€ de CA

-   2 003 employés

  • Implanté à Kecskemét depuis 1989
  • Produit des systèmes de freinage pour automobile
  • Extension de l’usine en 2012 / investissement : 17 M€

Le Bélier   pays

-   126 M€ de CA

-   989 employés

  • Implanté à Ajka et Szolnok depuis 1994
  • Produit des composants de sécurité en aluminium
  • Accord de partenariat stratégique avec le Gouvernement

Faurecia   pays

-   73 M€ de CA

-   294 employés

  • Implanté à Jászárokszállás depuis 1992
  • Produit des systèmes d’échappement

Axon’ Cable   pays

-   15 M€ de CA

-   245 employés

  • Implanté à Kecskemét depuis 2000
  • Produit des câbles plats et des harnais pour l’électronique
  • Principaux clients : Bosch, Delphi, Valeo

Echanges commerciaux

La balance commerciale du secteur automobile est structurellement excédentaire sur le long terme. Si la crise européenne a diminué temporairement le volume des échanges, le solde de la balance commerciale a lui continué de progresser. Sur la période 2004-2014, le taux de croissance annuel composé s’élève ainsi à 16,9%. Le secteur automobile est un pilier du commerce extérieur hongrois étant donné que la balance commerciale, hors automobile, est structurellement déficitaire. L’excédent commercial s’élevait à 8,9 Mds€ en 2014. Reste que les exportations du secteur automobile hongrois sont principalement tournées vers l’Union européenne (87% des exportations en valeur en 2014), notamment la France et l’Allemagne avec qui la Hongrie dégage un excédent commercial récurrent.