Grands Projets

En matière de grands projets et d’investissement, l’expertise et le savoir-faire français se déploient au Vietnam pour répondre aux besoins croissants du pays en  infrastructures et aux enjeux de plus en plus importants de développement durable.

Secteur des transports. Le déploiement d’infrastructures efficaces de transports publics est un enjeu sur lequel la France accompagne le Vietnam depuis de nombreuses années avec en particulier le projet Ligne 3 du Métro de Hanoï, projet phare de la coopération franco-vietnamienne (cf. encadré). Les acteurs français sont présents pour partager leur savoir-faire que ce soit dans le transport aérien (aéronautique et développement d’infrastructures aéroportuaires), terrestre avec les grands projets rails et routes, et par voie maritime.

Secteur de l’énergie et de l’environnement. La France est historiquement présente avec le premier projet en Construction-Exploitation-Transfert de centrale de production électrique, la centrale à gaz Phu My 2.2 et consolide ses positions dans le secteur, via le projet Son My 1 qui reposera sur un approvisionnement en Gaz Naturel Liquéfié ou encore le développement des énergies renouvelables. En matière d’environnement, la France accompagne le pays dans le développement de ses infrastructures en eau et assainissement.

Secteur de la santéAvec l’augmentation du niveau de vie et le vieillissement de population, le secteur de la santé prend une place de plus en plus importante. L’industrie pharmaceutique française a fait le choix pour une partie de ses produits d’investir et de produire localement. La France se positionne également sur la fourniture d’hôpitaux (par exemple fourniture d’équipements de l’hôpital de Can Tho).

Le Vietnam fait par ailleurs partie des pays éligibles aux financements Trésor liés que sont les prêts concessionnels du Trésor, les prêts directs du Trésor et les FASEP (cf. description des outils). Les projets en cours et récents sont présentés sur cette carte.

Projet Ligne 3 du Métro de Hanoï

La ligne 3, ligne pilote du métro de Hanoi, est le projet le plus important jamais financé par l’aide française au Vietnam : 514 M€ au service d’un grand projet d’infrastructure. Le montant global du projet, s’élevant à 1,176 M€, est également cofinancé par la Banque Asiatique de Développement (ADB) et la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

La ligne de 12,5 km de long et 12 stations se composera d’une partie aérienne (8 stations) et d’une partie souterraine (4 stations) pour relier Nhon à l’ouest de la ville à la gare ferroviaire de Hanoi en centre-ville. Sa mise en service est aujourd’hui prévue pour fin 2022, avec une ouverture de la section aérienne possible à l’horizon fin 2020.

Chantier du métro de Hanoi

 L’aide française liée finance, pour un montant de l’ordre de 350 M€, les lots de consultance général du projet, attribuée à l’entreprise Systra, Matériel roulant, signalisation et télécommunication, attribué au consortium Alstom-Colas Rail-Thalès et le lot billetique non encore attribué. Les entreprises françaises se sont également positionnées sur les lots financés par les autres bailleurs : Colas Rail pour les travaux de voie et les équipements électromécaniques des stations et Apave – Bureau Veritas – Certifer pour la certification  de la sécurité de la ligne.

Pour plus d'informations, les publications du pôle Grands Projets sont disponibles ici.

 
 
 
 
 
 
 
Publié le