Indicateurs et conjoncture

L’Ouganda devrait bénéficier en 2020 d’une grande résilience économique face à la crise, avec une croissance du PIB prévue à 3,5%. Ce niveau induirait tout de même un appauvrissement du fait de la croissance démographique parmi les plus élevées au monde (3,6%). En raison de la forte dégradation de la balance des services du fait de la baisse du tourisme, le déficit courant devrait s’aggraver à 9,9 % du PIB en 2019/20 contre 8,6 % l’année précédente. Conséquence du creusement du déficit budgétaire (+0,7 point à 7,7% du PIB), la dette publique devrait dépasser le plafond de 50 % du PIB que s’étaient donné les autorités d’ici à 2021, et atteindre 51,5 % après 45,1 % fin 2019.

Publié le