Infrastructures et développement durable

Infrastructures de transports

L'Ukraine bénéficie d'une position géographique favorable qui lui confère un rôle majeur dans le flux des transports Est-Ouest et Nord-Sud (Baltique-Mer Noire). Le pays a développé un réseau important de transports, terrestre et maritime, héritage de l'époque soviétique où 60% des échanges transitaient par les infrastructures ukrainiennes. Les transports représentent environ 8 % du PIB.

Les besoins de modernisation et de développement des infrastructures sont estimé comme primordiaux par les autorités ukrainiennes. Le gouvernement, et notamment le Ministère des Infrastructures , continue de préparer sa Stratégie de transports nationale à horizon 2030, avec l’assistance financière de l’UE.

 

Energie et efficacité énergétique

Le mix énergétique ukrainien repose pour près de 50% sur le nucléaire, pour environ 40% sur le thermique (gaz, charbon…) et pour 10% sur les énergies renouvelables (essentiellement l’hydraulique, les autres énergies renouvelables, éolien, solaire, biomasse, géothermie, représentant moins de 1%).

Même si la stratégie énergétique de l’Ukraine n’est pas encore consolidée, cette dernière souhaite confirmer son indépendance énergétique et promouvoir les sources d’énergie alternatives. Les autorités ukrainiennes ont d’ores et déjà identifié les points sur lesquels porter leurs efforts, le chauffage urbain (qui consomme 8,7 Mds de m3/an) et la population, qui consomme 12 Mds de m3/an.

 

Services urbains (déchets)

Le secteur des déchets en Ukraine représente à la fois une préoccupation écologique majeure (ex: à Tcherkassy, les décharges sont saturées à 95%, avec des rejets dans les nappes phréatiques en bordure du Dniepr) et un enjeu économique important, la filière étant sous-développée et mal structurée. Les autorités ukrainiennes ont récemment décidé de faire de ce secteur l’une de leur priorité, soutenues par les institutions financières internationales.

Publié le