Relations bilatérales

Les échanges commerciaux franco-turcs en 2019

Selon les données de la Douane française, en 2019, le commerce bilatéral de biens entre la France et la Turquie s’est établi à 14,7 Mds EUR, soit une hausse de 4,8% en glissement annuel, due à la croissance continue des importations françaises en provenance de Turquie tandis que les exportations françaises vers ce pays se sont légèrement réduites (-0,7%). Il en résulte une dégradation significative de notre déficit commercial bilatéral (-2,8 Mds EUR). Le coeur des échanges repose sur le secteur des transports dont notre déficit atteint un record (2,3 Mds EUR). Par ailleurs, la montée en puissance de l’industrie turque représente un risque réel : celui d’entretenir un déficit commercial structurel important avec ce pays.

1. Le déficit commercial bilatéral se creuse en 2019

S’élevant à 14,7 Mds EUR en 2019, soit une hausse de 4,8% par rapport à 2018, les échanges commerciaux franco-turcs de biens ont atteint leur zénith. Cette hausse est portée par l’augmentation des importations françaises en provenance de Turquie qui s’élèvent à 8,7 Mds EUR (+9% par rapport à 2018), tandis que les exportations françaises vers la Turquie se sont élevées à 5,9 Mds EUR, soit une légère baisse par rapport à 2018 (-0,7%). Notre déficit commercial bilatéral se creuse, de façon continue depuis 2016, et s’établit dorénavant à -2,8 Mds EUR (+27% par rapport à 2018).

En 2019, la dégradation des conditions macroéconomiques de la Turquie a affecté le commerce bilatéral franco-turc : la dépréciation de la monnaie locale (la lire turque a perdu plus de 36% de sa valeur contre le dollar depuis 2018) a permis aux produits turcs de gagner en compétitivité-prix, favorisant les importations françaises en provenance de Turquie. De son côté, le ralentissement de l’activité économique en Turquie (la croissance du PIB s’est élevée à -2,3% au T1 2019 et à -1,6% au T2 2019 en g.a) et de sa principale composante, la consommation, couplée à la baisse des investissements (au T3 2019, 5ème trimestre consécutif de recul, les investissements ont diminué de 12,6%), ont réduit la taille du marché (les importations turques se sont contractées de 9,1% en 2019) limitant les exportations françaises vers la Turquie.

In fine, la part de marché française se dégrade, passant de 3,3% à 3,1%, à l’instar de celles de l’ensemble de nos principaux concurrents, à l’exception notable de la Russie dont l’empreinte sur le marché turc continue d’augmenter de manière significative (11,1%).

La Turquie demeure notre 14ème client (5ème hors UE et Suisse) mais sa part dans les exportations françaises totales a été ramenée de 1,24% en 2018 à 1,20% en 2019. Par ailleurs, la Turquie devient notre 12ème fournisseur (4ème hors UE) et sa part dans les importations françaises est passée de 1,43% en 2018 à 1,53% en 2019.

2. Les échanges commerciaux demeurent portés par les exportations d'aéronefs ainsi que par les importations de véhicules automobiles

Le poste aéronautique (490 M EUR) demeure le principal poste d’exportations françaises vers la Turquie mais connaît une baisse significative (-23,6% par rapport à 2018). Le poste «accessoires pour véhicules automobiles» (420 M EUR, -7,2%) recule et devient le 3ème poste d’exportations derrière les produits sidérurgiques (455 M EUR, +21,2%) qui enregistrent une performance notable en 2019. Par ailleurs, les « préparations pharmaceutiques » (339 M EUR, +17,6%) deviennent le 4ème poste d’exportations, devançant dorénavant le poste « véhicules automobiles » (310 M EUR, -16,3%) dont la contraction des exportations s’explique par la dépréciation de la lire turque, qui a entraîné une hausse du prix des véhicules importés, et par l’augmentation du coût du crédit en Turquie. Les exportations d’« instruments et appareils de mesure, d’essai et de navigation » (162 M EUR) connaissent également une hausse significative (+39,7%).

Les importations françaises en provenance de Turquie continuent d’être dominées par les «véhicules automobiles» (2,9 Mds EUR, + 9,6 par rapport à 2018). Les importations d’« appareils électroménagers » (517 M EUR) connaissent une forte augmentation (+23,7% par rapport à 2018), devenant le 2ème poste d’importations, devant « autres vêtements de dessus » (468 M EUR, +7,5% par rapport à 2018), « accessoires pour véhicules automobiles » (458 M EUR, -0,9% par rapport à 2018) et « vêtements de dessous » (424 M EUR, +0,5% par rapport à 2018). Les autres progressions les plus marquantes sont enregistrées par les postes « produits sidérurgiques » (116 M EUR, +34,6%) et « produits du raffinage du pétrole » (63 M EUR, +647%).

Au total, le déficit bilatéral dans le secteur des matériels de transport s’est fortement accentué, atteignant -2,3 Mds EUR. Il s’explique à la fois par une baisse du rythme des livraisons françaises d’avions ainsi que par une accélération des expéditions turques d’automobiles et de pièces détachées automobiles en France. Notre déficit dans le domaine automobile (2,64 Mds EUR) représente 95% du déficit commercial bilatéral total que la France entretient avec la Turquie.

 

Principales catégories d’exportations françaises (M EUR)

Exportations françaises

Principales catégories d’importations françaises (M EUR)

Importations françaises

Evolution du solde commercial bilatéral (M EUR)

Solde commercial

Dix premiers postes d’exportations françaises vers la Turquie

Exportations

(M EUR)

2018

2019

Evolution 2018-2019

Part dans les exportations vers la Turquie en 2019

TOTAL

5 988

5 944

-0,7%

100%

Aéronefs et engins spatiaux

641

490

-23,6%

8,2% (▼)

Produits sidérurgiques

376

455

21,2%

7,7% (▲)

Autres parties et accessoires pour véhicules automobiles

453

420

-7,2%

7,1% (▼)

Préparations pharmaceutiques

289

339

17,6%

5,7% (▲)

Véhicules automobiles

371

311

-16,3%

5,2% (▼)

Matières plastiques sous formes primaires

257

299

16,3%

5,0% (▲)

Autres produits chimiques organiques de base

154

170

10,3%

2,9% (▲)

Instruments et appareils de mesure, d’essai et de navigation

116

162

39,7%

 

2,8% (▲)

Déchets non dangereux

184

153

-17%

2,6% (▼)

Autres produits chimiques n.c.a.

136

138

-4,4%

2,5% (=)

 

Dix premiers postes d’importations françaises en provenance de Turquie

 

Importations

(M EUR)

2018

2019

Evolution 2018-2019

Part dans les importations en provenance de Turquie en 2019

TOTAL

8 015

8 732

9,0%

100%

Véhicules automobiles

2 655

2 910

9,6%

33% (=)

Appareils électroménagers

418

517

23,7%

5,9% (▲)

Autres vêtements de dessus

435

468

7,5%

5,3% (=)

Autres parties et accessoires pour véhicules automobiles

462

458

-0,9%

5,2% (▼)

Vêtements de dessous

422

424

0,5%

4,8% (▼)

Autres articles à mailles

140

162

15,2%

1,8% (=)

Autres préparations et conserves à base de fruits et légumes

154

159

3,2%

1,8% (▼)

Aéronefs et engins spatiaux

183

150

-17,9%

1,7% (▼)

Articles chaussants à mailles

132

147

11,8%

1,7% (=)

Articles textiles confectionnées, sauf habillement

136

129

-5,3%

1,5% (▼)

Source : DGDDI

 

 

 

Publié le