Commerce extérieur de Sao Tomé & Principe - Point sur les échanges commerciaux avec la France

L’économie santoméenne, peu diversifiée, est dominée par l’agriculture et la pêche qui restent des secteurs globalement peu performants, car peu professionnalisés. Le revenu national repose essentiellement sur les recettes d’exportation du cacao, et, dans une moindre mesure, du café. Largement dépendant des financements extérieurs, le pays bénéficie actuellement d’une  « Facilité Elargie de Crédit du FMI ». En 2016, la croissance est restée dynamique, à 4%, portée en particulier par les développements des secteurs touristique et agricole (cacao principalement), mais en dessous des 5% prévus. La balance commerciale de Sao Tome et Principe est structurellement déficitaire. Les investissements français restent limités, tout comme le volume d’échanges entre les deux pays. Le solde commercial de la France est légèrement excédentaire avec ce petit pays (0,190 M€).

Le commerce extérieur de Sao Tomé & Principe : une balance commerciale structurellement déficitaire

- Selon les statistiques fournies par la Banque Centrale, les exportations totales de Sao Tomé et Principe se sont élevées à 10,4 M$ en 2016. En hausse de 15% par rapport à 2015, elles sont composées essentiellement de cacao (82% du total). La France (25%), les Pays Bas (20%) et l’Espagne (13%) occupent le peloton de tête de destination des exportations, suivis par l’Angola (9,4%) et la Belgique (5,7%). 

Tableau 1 - Clients et fournisseurs

 Principaux clients de STPPrincipaux fournisseurs de STP

Source : Banque Centrale de Sao Tomé et Principe

- Le Portugal assure 58% des importations du pays qui ont atteint 119,1 M$ en 2016, en très légère hausse par rapport à l’année précédente, où elles s’élevaient à 118,9M$. Cela étant, les augmentations des plus grands postes d’importations (produits alimentaires et boissons pour un tiers environ, biens d’équipements et transport) restent minimes, et leur impact, atténué par la forte diminution (-31%) des importations de produits pétroliers, qui représentent 18% du total importé. L’Angola avec 17% des achats à l’extérieur de Sao-Tomé et Principe arrive ensuite, suivi par la Chine (5%), dont les ventes sont en hausse de plus de 70% et le Japon (2,4%). Le solde de la balance commerciale de Sao Tomé & Principe est déficitaire, pour atteindre 108,7 M$ en 2016.

Tableau 2 –Evolution du commerce extérieur

 Evolution du commerce extérieur

                                 Source : Banque Centrale de Sao Tomé et Principe

Les échanges commerciaux avec la France

Le solde de la balance commerciale de la France avec Sao Tomé & Principe est, pour la première fois excédentaire. Il a atteint 190 000 € en 2016, alors qu’il était déficitaire en 2015 (-12,7 M€).

Les exportations françaises à Sao Tomé & Principe

D’un montant, en valeur, peu élevé, les exportations françaises vers Sao Tomé & Principe ont connu une augmentation significative en 2016, à 1,1 M€ (+ 69,1% par rapport à 2015) en raison d’une hausse de nos ventes d’équipements mécaniques, de matériel électrique, électronique et informatique,  ce poste représentant, en 2016, près de la moitié de nos ventes. Ce sont surtout les ventes de produits informatiques qui ont tiré ce résultat à la hausse. Elles représentent plus du tiers des exportations totales de la France vers l’archipel en 2016. Les produits issus des industries agroalimentaires représentent 20 % de nos ventes vers Sao Tome et Principe, en baisse en revanche de 16,8%, en 2016.

Tableau 3 – Principaux postes d’exportations de la France

Principales exportations françaises  vers STP (x1000€)

2015

2016

Total

706

1 193

équipements de communication

2

389

Édition d'autres logiciels

0

121

Autres vêtements de dessus

129

100

Biscottes et biscuits ; pâtisseries de conservation

117

91

Matières plastiques sous formes primaires

0

58

Produits laitiers et fromages

133

54

Source : Douanes françaises

Les importations françaises de Sao Tomé & Principe

Les importations françaises demeurent également relativement peu élevées. En augmentation continue depuis quelques années, elles ont chuté cependant en 2016 (-92,6%) passant à 1 M€, et sont désormais très peu diversifiées, composées essentiellement de produits issus de l’agriculture.

Tableau 4 – Importations françaises

Principales importations françaises en provenance de STP (x1000€)

2015

2016

Total

13 501

1 003

Plantes à boissons

631

633

Plantes à épices, aromatiques, médicinales et pharmaceutiques

107

234

Autres machines d'usage général

16

69

Instruments et appareils de mesure, d'essai et de navigation

0

33

Cacao, chocolat et produits de confiserie

220

13

Plants

19

5

Légumes et melons, racines et tubercules

0

4

Produits pharmaceutiques de base

0

3

Appareils électroménagers

0

3

                      Source : Douanes françaises

Les investissements français : des investissements très limités

Les investissements français se résument à quelques opérations privées dans les secteurs des services, du tourisme (petits hôtels et restaurants), et de l’agriculture (notamment les investissements dans la filière cacao).

Un cercle économique francophone a été créé en 2011, regroupant une quinzaine d’entrepreneurs français, camerounais et santoméens francophones. En 2015, a été nommé à Sao Tome et Principe un Consul honoraire de France.

Publié le