Echanges bilatéraux de biens (premier semestre 2019)

Au premier semestre 2019, les échanges bilatéraux de biens ont atteint 4,1 Md €, en augmentation de 4,2 % par rapport à la même période en 2018. Le secteur automobile constitue le principal pilier de nos échanges commerciaux avec la Slovaquie, les autres secteurs étant loin derrière.

Sur cette période, les exportations de biens vers la Slovaquie ont stagné (0,3 %) pour s’établir à 1,5 Md € en raison d’une baisse à hauteur de 7,4 % des exports de matériels de transport (1ière catégorie) tandis que les importations de biens ont progressé de 6,7 % pour atteindre 2,6 Md €. Le déficit commercial s’est par conséquent aggravé, passant de 868 M € au premier semestre 2018 à 1Md € au premier semestre 2019

1. La croissance des échanges bilatéraux se poursuit

Au premier semestre 2019, d’après les statistiques des douanes françaises, les échanges bilatéraux de biens se sont établis à 4,1 Md €, soit une croissance de 4,2 % en glissement annuel. On constate un ralentissement des échanges puisque la croissance était de 6,1 % au premier trimestre 2018. La Slovaquie se place en 28ème position des partenaires commerciaux de la France. Elle se trouve juste derrière l’Algérie, la Corée du Sud, la Roumanie et la Hongrie et devance la Tunisie, le Vietnam, le Brésil et le Hong Kong.

2. Des exportations françaises très liées aux matériels et accessoires pour l’automobile

Au premier semestre 2019, les exportations françaises vers la Slovaquie se sont établies à 1,5 Md € et restent pratiquement inchangées par rapport au premier semestre 2018 (+0,3 %). On observe un fort ralentissement par rapport au premier semestre 2018 (+12 %).  La Slovaquie se positionne en 34ème place des clients français, juste derrière la Tunisie, l’Irlande, l’Arabie Saoudite et le Danemark en devançant les Emirats Arabes Unis, le Luxembourg, l’Australie et la Grèce.

Les matériels de transport sont le premier poste exporté. Les exportations se sont établies à 590,6 M €, en baisse de 7,4 % par rapport au premier semestre 2018. La part des matériels de transport dans les exportations totales était de 38,3 %, en baisse de 3,2 points. Les exportations de véhicules automobiles ont enregistré un recul de 11,4 % (exportations à hauteur de 323,8 M €) et d’autres parties et accessoires pour véhicules automobiles un recul de 2,4 % (230,7 M €).

Les exportations d’autres produits industriels arrivent en deuxième position avec 36,4 % du volume total au premier semestre 2019 (contre 36 % à la même période en 2018) pour s’établir à 561,7 M €, en hausse de 1,3 % en glissement annuel. Il s’agit avant tout des produits métallurgiques et métalliques pour 13,1 %, suivis des produits chimiques, parfums et cosmétiques pour 7,4 % et des produits en caoutchouc et en plastique, produits minéraux divers pour 5,7 %. En troisième position (à hauteur de 21,6 % du volume total), on trouve les équipements mécaniques, du matériel électrique, électronique et informatique (dont les machines industrielles et agricoles, machines divers pour 9,1 %) qui ont représenté un montant d’exportations de 332,9 M €, en croissance de 10,8 %.

Exportations françaises

3. Des importations françaises depuis la Slovaquie dominées également par les matériels de transports, en  particulier l’automobile

S'agissant des importations, au premier semestre 2019, elles ont atteint 2,6 Mds €, soit une augmentation de +6,7 % par rapport à la même période de l’année 2018, en croissance de 4 points. La Slovaquie est le 24ème fournisseur de la France, juste derrière l’Inde, l’Autriche, le Maroc et le Vietnam mais devant la Tunisie, la Hongrie, la Roumanie et l’Algérie.

Les importations françaises depuis la Slovaquie ont été dominées par les matériels de transport qui représentent 57,5 % du total. Les importations des matériels de transport se sont établies à 1,5 Md € et ont connu une hausse à hauteur de 15,8 %. Plus en détail, les importations de véhicules automobiles se sont établies à 1,3 Md €, en progrès de 17,4 %. Les véhicules représentent 49,8 % des importations. Les équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique ont représenté 24,6 % de toutes les importations à partir de la Slovaquie. Ils ont atteint 630,4 M €, en baisse de 5,1 % dont notamment les produits électroniques grand public à hauteur de 119,6 M € (en contraction de 35,7 %). Avec une part de 17,1 %, les autres produits industriels arrivent en troisième positions. Ils se sont établis à 438 M €, en diminution de 1,9 %.

Importations

4. Un déficit commercial qui continue de se creuser au détriment de la France

Le déficit commercial ne cesse de se creuser. Il était de 867,5 M € au premier semestre 2018 pour s’établir à 1 023,8 M € au premier semestre 2019. Il s’agit du dix-neuvième déficit le plus prononcé de la France.

Le déficit est particulièrement prononcé pour le poste « matériels de transport ». Après un déficit de 636,3 M € au premier semestre 2018, il a atteint 885 M € au premier semestre 2019 dont notamment les véhicules automobile avec un déficit à hauteur de 954,9 M €. Les échanges d’équipements mécaniques, de matériel électrique, électronique et informatique ont enregistré un déficit de 297,5 M €.

Le seul excédent commercial significatif enregistré par la France porte sur les échanges d’autres produits industriels (+123,8 M €) dont en particulier les produits chimiques, parfums et cosmétiques (79,7 M €) et les produits métallurgiques et métalliques (61,5 M €).

 solde

Publié le