Echanges bilatéraux de biens en 2020 et au premier semestre 2021

Point sur les échanges commerciaux entre la France et la Slovaquie

 

1 - Fort impact de la pandémie en 2020

En 2020, selon les statistiques des douanes françaises, les échanges bilatéraux de biens ont atteint 7,6 Md €, en baisse de 6,2 % en glissement annuel. Les exportations vers la Slovaquie se sont établies à 2,7 Md €, en chute de 11,1 %. Les importations de produits slovaques ont été moins impactées à 5 Md €, en recul de 3,4 %. Le déficit commercial s’est ainsi aggravé de 2,2 Md € en 2019 à 2,3 Md € en 2020.

A. Exportations : les matériels de transport cèdent  leur première place

La catégorie « autres produits industriels » est désormais le premier poste à l’export. Les exportations des autres produits industriels se sont élevées à 1 040 M € soit 39,3 % du total. Si les exportations de ces produits ont baissé de 5 %, la part a progressé de 2,5 points en devançant les matériels de transport désormais à la deuxième position. Parmi les autres produits industriels on retrouve en particulier les produits métallurgiques et métalliques (392 M €, en diminution de 7,5 %), les produits chimiques, parfums et cosmétiques (194 M €, en diminution de 5 %) et les produits en caoutchouc et en plastique, produits minéraux divers (147 M €, en diminution de 12,1 %). A noter la hausse des exportations de produits manufacturés divers (139 M €, +5,7 %) et des produits pharmaceutiques (81 M €, +15,6 %).

Les matériels de transport avec 878 M € d’exportations sont en chute de 20,1 %, soit 33,2 % des exportations françaises vers la Slovaquie. Par rapport à l’année précédente, la part a baissé de 3,7 points.

En troisième position, se positionnent les équipements mécaniques, les matériels  électriques, électroniques et informatiques avec 619 M €, en baisse de 8,3 %, soit une contribution de 23,4% au total de nos exportations.

B. Importations : domination des achats de matériels de transport

Les importations de matériels de transport ont atteint 3 149 M € ce qui représente 63,3 % du total de nos achats soit une progression de 3,7 %. En seconde position se positionnent les équipements mécaniques, le matériel électrique, électronique et informatique avec des importations à hauteur de 1 050 M €, en diminution de 15,4 %. La catégorie « autres produits industriels » se positionne à la troisième place avec 723 M €, en baisse de 12,6 % avec une baisse des achats de produits métallurgiques et métalliques (238 M €, en diminution de 10,5 %) et des produits en caoutchouc et en plastiques, produits minéraux divers (207 M €, en diminution de 17,9 %.).

 

2 - Mais un rebond prometteur lors du premier semestre 2021

 

Les données pour les six premiers mois de l’année 2021 confirment la dynamique retrouvée. Les exportations se sont établies à 1,53 Md €, en hausse de 24,7 % et les importations à 2,82 Md €, en hausse de 34,8 %.

A l’export, le poste accessoires pour véhicules automobiles est le plus important en valeur  (224 M €, +24,5), suivi par les véhicules automobiles (198 M €, +19 %), les autres produits manufacturés (74 M €, +14,1 %), les radiateurs et chaudières (59 M €) et les produits sidérurgiques de base et ferroalliages (55 M €).

S’agissant des importations, les véhicules automobiles arrivent en  première position  (1 467 M €, +27,5 %), suivis par les accessoires pour véhicules automobiles (232 M €, +182,9 %), les instruments et appareils de mesure, d'essai et de navigation (77 %, +249,7 %),  les engrenages et organes mécaniques de transmission (76 M €, +25,3), les produits électroniques grand public (72 M €, -28,2 %), les pneumatiques (61 M €, +75,9 %) et les autres matériels électriques (59 M €).

échanges bilatéraux

Publié le