Indicateurs et conjoncture

 

La Slovénie en quelques chiffres

 

Données générales

Nom officiel : République de Slovénie
Nature du régime : parlementaire
Chef de l’Etat : Borut Pahor (élu le 11 novembre 2017)
Premier ministre : Marjan Šarec (élu le 17 août 2018)

Données géographiques

Superficie : 20 273 km²
Capitale : Ljubljana
Villes principales : Maribor, Kranj, Celje, Koper, Nova Gorica, Novo mesto
Langue officielle : slovène

Fête nationale : 25 juin

Membre de l’Union européenne : depuis le  1er mai 2004
Membre de la zone euro : depuis le 1er janvier 2007

Données démographiques

Population : 2,0 millions d’habitants
Espérance de vie (2012) : 80,2 ans
Taux d’alphabétisation : 99,7 %
Religions : catholiques 58 %, musulmans 2,4 %, orthodoxes 2,3 %, protestants 0,1 %, n.s.p.p. 23 %

Données économiques (2018)

PIB : 45 948 M EUR
PIB par habitant : 22 182 EUR    

Taux de croissance : 4,1% du PIB (prév. 2019 : 2,8% du PIB)
Taux de chômage (OIT) : 5,1%    
Taux d’inflation (moyenne annuelle) : 1,7%

Solde public : +0,7% du PIB
Dette publique : 70,1% du PIB

Echanges commerciaux de la Slovénie : 61 564 M EUR

Exportations slovènes : 30 858 M EUR

Importations slovènes : 30 706 M EUR

Principaux clients : Allemagne, Italie, Croatie, Autriche, France
Principaux fournisseurs : Allemagne, Italie, Autriche, Croatie, France

Exportations de la France vers la Slovénie : 1 018 M EUR
Importations françaises de Slovénie : 1 633 M EUR
Solde commercial pour la France : - 615 M EUR

 

Situation économique et financière de la Slovénie

Membre de l'Union Européenne, adhérente à la zone Euro, dans l'espace Schengen, la Slovénie est un petit pays avancé, fiable et autonome, qui a achevé avec succès sa transition économique. Elle a été le premier des nouveaux Etats membres à assumer la Présidence de l'UE au premier semestre 2008.

La Slovénie constitue un marché ouvert, les opérateurs économiques ayant eu de longue date l'habitude de commercer avec les pays voisins, que ce soit avec les autres Républiques de l'ex-Yougoslavie ou avec l'Allemagne, l'Autriche et l'Italie, ses trois principaux partenaires. L’économie slovène est très orientée à l’exportation qui représente de 67% du PIB. Plus de 50% du PIB est exporté dans l'Union Européenne, en particulier des produits industriels provenant des secteurs de l'automobile, de l'électronique, de la pharmacie et de l'électroménager. Son tissu de PME performantes est reconnu pour ses capacités d'innovation et de réactivité et son respect de l'environnement. Plateforme entre l'Europe occidentale et la région du Sud-Est de l'Europe, les Balkans sont la première destination des investissements slovènes.

Après une brutale récession consécutive à l'explosion de la bulle d'actifs survenue en 2008 et ayant entrainé une contraction du PIB en volume de 10% entre 2009 et 2013, l'économie slovène a enregistré un net rebond à partir de 2014, qui s'est poursuivi pour culminer en 2017 à 4,8% de croissance annuelle selon l’institut statistique national. Les prévisions slovènes prévoient pour 2019 et 2020 une croissance annuelle de respectivement 2,8 % et 3,0%. Ces évolutions favorables ont facilité la consolidation budgétaire et contribué à la révision à la hausse de la notation de la dette souveraine de la Slovénie.

A moyen terme, la mise en concurrence de projets d'infrastructure importants, cofinancés par l’UE (énergétiques, routiers, ferroviaires) et la poursuite des privatisations rendront encore plus attrayant le marché slovène.

Publié le