Point d'étape de la Vision 2030 en Arabie saoudite


Résumé : Le programme de transformations économiques Saudi Vision 2030, lancé en avril 2016, vise à réduire la dépendance historique au pétrole et à diversifier son économie. Ce programme repose notamment sur un passage du relais de la croissance au secteur privé et aux activités non-pétrolières. La Saudi Vision 2030, est structurée autour de 12 programmes opérationnels.

1. Nouveaux objectifs du Programme pour la transformation nationale
Conçu initialement comme la première déclinaison quinquennale de la Vision 2030, le NTP 2020 (National Transformation Program 2020) a été révisé et certains de ses objectifs ont été différés à 2023. De nouveaux objectifs répartis en huit thèmes ont été définis : 1) transformation du secteur de la santé ; 2) amélioration du cadre de vie des Saoudiens ; 3) développement durable et préservation des ressources naturelles ; 4) autonomisation sociale des citoyens et développement du secteur associatif ; 5) niveau d’excellence dans les services administratifs ; 6) marché du travail : développement de l’emploi des femmes, facilitation de l’accès au travail pour les personnes handicapées, amélioration des conditions de travail des travailleurs étrangers et attraction des « talents » ; 7) développement du secteur privé et 8) développement du secteur du tourisme.

2.  Programme d'équilibre budgétaire
Lancé en décembre 2016, ce programme de planification budgétaire à moyen terme pour parvenir à un budget équilibré. Les nouveaux objectifs fixés en 2020 sont : 1) maximiser les revenus des entités publiques ; 2) maximiser les revenus des redevances des services de l’Etat ; 3) ne pas augmenter les taxes et impôts existants (la TVA notamment) et ne pas en créer de nouveaux (impôts sur le revenu et sur le capital).

Ce programme vise également à maintenir des réserves stables et à conserver la capacité du Royaume à emprunter sur les marchés locaux et internationaux, conformément à la stratégie d’endettement à moyen terme.

3. Fonds d'investissement public (PIF)

Moteur de la diversification économique, le PIF est placé sous l’autorité directe du Prince héritier, Mohammed bin Salman. Il finance le développement de secteurs stratégiques ciblés, en maximisant la rentabilité financière de ses investissements. En 2020, quatre objectifs ont été fixés au PIF : 1) contribuer au PIB du Royaume à hauteur de 185 Mds SR (49 Mds USD) ; 2) participer à la création de 20 000 emplois directs ; 3) contribuer à hauteur de 50 Mds SR (13 Mds USD) au contenu local de la production ; 4) assurer un retour sur investissement de 4 à 5%.

4. Programme Qualité de vie (Quality of Life program)

Lancé en avril 2018, ce programme vise à améliorer le cadre et le mode de vie des Saoudiens et à favoriser la participation des citoyens et des résidents aux activités culturelles, de divertissement et sportives. L'ambition du programme est d'inclure au moins trois villes saoudiennes dans le Top 100 des villes les plus agréables à vivre dans le monde d'ici 2030.

5. Programme de développement du secteur financier (FSDP)

Ce programme a pour rôle de créer un secteur des services financiers diversifié, efficace et stable afin de soutenir le développement de l'économie nationale, diversifier ses sources de revenus et stimuler l'épargne, le financement et l'investissement. Les objectifs suivants ont été définis : 1) les actifs financiers doivent représenter 201% du PIB en 2020, contre 192% en 2016 ; 2) les actifs issus du marchés des capitaux doivent augmenter de 41% en 2016 à 45% en 2020 de la totalité des actifs financiers saoudiens sur les marchés des capitaux et de la dette domestique; 3) augmenter la part des financements aux PME octroyés par les banques à 5% en 2020 contre 2% en 2016 ; 4) augmenter la part des prêts hypothécaires dans le financement bancaire à 16% en 2020 contre 7% en 2016 ; 5) augmenter la part des transactions non en espèces monétaires à 28% en 2020 contre 16% en 2016 ; 6) se conformer aux normes internationales relatives à la stabilité financière ; 7) ouvrir le secteur des services financiers aux acteurs émergents (les FinTechs) pour stimuler l'innovation et la croissance.

6. Programme de privatisations

Ce programme, lancé en avril 2018 par le gouvernement est supervisé par le NCP (National Center for Privatization). Il a pour objectif de générer entre 9 Mds et 11 Mds USD de revenus et de créer environ 12 000 emplois. Les différents types de Partenariats Public-privé sont le modèle privilégié pour le développement des nouvelles activités. Les BOO (Build, Operate, Own,) et BOT (Build, Operate, Transfer) doivent également être généralisés pour la construction d’infrastructures. Plusieurs secteurs sont concernés par les privatisations : l’eau, l’environnement, l’agriculture, les transports, les énergies, le marché du travail, les télécommunications, l’éducation, les municipalités, la santé, le logement et les pèlerinages Hajj et Umrah.

7. Programme des partenariats stratégiques

Le programme a pour objectif de développer et d’approfondir des partenariats économiques avec les pays considérés comme stratégiques et potentiellement acteurs dans la réussite de la Vision 2030. La France figure parmi ces pays, aux côtés d’autres partenaires : Allemagne, États-Unis, Grande-Bretagne, Chine, Corée du Sud, Japon et Russie.

8. Programme national pour le développement industriel et logistique

Ce programme a pour objectif de développer le potentiel industriel du Royaume en incitant à la localisation de production manufacturière. L’ambition de l’Arabie est de devenir un hub logistique majeur entre trois continents. Le développement de zones industrielles est sous la responsabilité du MODON (Saudi Industrial Property Authority) qui gère actuellement 34 zones industrielles et prévoit le développement de cinq cités supplémentaires dans les prochaines années. Les zones industrielles comptent actuellement plus de 7 000 usines.

9. Programme de logement

L’objectif de ce programme est d’accroître le pourcentage de Saoudiens propriétaires à 70% en 2030, contre 50% en 2016, ainsi que d’améliorer la qualité des habitations. Pour atteindre cet objectif plusieurs initiatives ont été mises en place : facilitation de l’accès aux financements pour l’achat d’un bien immobilier, construction de logements adaptés à toutes les catégories de revenus, révision du droit immobilier et amélioration de la qualité des services liés au logement. Enfin, le secteur privé est encouragé à réaliser des projets immobiliers, moyennant des taux d’intérêts attractifs.

10. Programme de promotion des entreprises nationales

Ce programme n’a pas encore été lancé. Il a pour ambition de promouvoir le développement de plus de 100 entreprises nationales (champions nationaux) permettant de valoriser l’économie saoudienne au plan régional et international. Ce programme vise également à soutenir la compétitivité des PME, leurs capacités productives et d’exportation avec un objectif de création d’emplois.

11. Programme « enrichir l’expérience du Hajj et de l’Umrah »

Ce programme n’a pas encore été dévoilé par les autorités saoudiennes. Conscientes que le pèlerinage a constitué la principale source de revenus du pays avant la découverte du pétrole au début des années 1950, le tourisme religieux constitue l’un des piliers de la nouvelle économie saoudienne. L’objectif est d’augmenter fortement le nombre des pèlerins venus de l’étranger, qui passerait de près de 9 millions en 2018 à 15 millions en 2020 et 30 millions en 2030, Hajj et Umrah confondus.

12. Programme d’Identité Nationale (Saudi Character Enrichment Program)

Programme qui aspire à développer et à renforcer le sentiment d'identité nationale des citoyens saoudiens, en l'ancrant à la fois dans les valeurs islamiques et nationales. Ce programme n’a pas encore été dévoilé par les autorités saoudiennes.

Publié le